Informations

La théorie de la motivation V * I * E peut-elle expliquer la motivation de Nelson Mandela ?

La théorie de la motivation V * I * E peut-elle expliquer la motivation de Nelson Mandela ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Fond

La théorie de la motivation V * I * E (Galbraith & Cummings, 1967; Vroom, 1964) postule que si la valeur d'un objectif, son instrumentation ou l'espérance pour l'atteindre est de zéro, alors un individu ne sera pas motivé pour atteindre cet objectif (veuillez me corriger si je me trompe).

Nelson Mandela a passé 27 ans en prison parce qu'il était un révolutionnaire anti-apartheid. Apparemment, il n'a jamais abandonné sa mission.

Question

La théorie de la motivation VIE, ou ses développements plus récents, peuvent-elles expliquer en détail pourquoi certaines personnes n'abandonnent pas leurs objectifs même si elles vivent dans des conditions défavorables pendant une très longue période ?

Plus de détails: On pourrait dire qu'une telle personne n'a pas perdu le but mais n'a tout simplement pas essayé de le réaliser tant que ce n'était pas possible. En d'autres termes : la valeur était maintenue droite mais l'espérance était nulle. D'un autre côté, si V, I ou E est nul, alors la motivation - la pulsion - est également nulle. On ne sait pas ce qui a maintenu la valeur à la verticale dans ce cas. Qu'est-ce qui pousse une personne dans une telle situation à continuer à se battre et cela peut-il s'expliquer par la théorie de la motivation VIE ?

Les références

Galbraith, J., & Cummings, L. L. (1967). Une enquête empirique sur les déterminants motivationnels de l'exécution des tâches : effets interactifs entre l'instrumentalité-valence et la motivation-capacité. Comportement organisationnel et performance humaine, 2(3), 237-257. https://doi.org/10.1016/0030-5073(67)90020-7

Vroom, V.H. (1964). Travail et motivation. Oxford, Angleterre : Wiley.


La théorie du VIE que vous avez mentionnée peut expliquer pourquoi certaines personnes n'abandonnent pas leurs objectifs même si elles vivent dans des conditions défavorables pendant une très longue période de temps, et la théorie est très similaire à une théorie suivie en sociologie et en psychologie. C'est la théorie de l'échange social.

Bien que la théorie soit généralement mentionnée lorsque l'on parle d'interactions sociales dans les relations, elle peut également être liée aux situations auxquelles vous faites référence.

Théorie de l'échange social

L'idée de base est que le processus d'échange social apporte de la satisfaction lorsque les gens reçoivent un juste retour sur leurs dépenses. La principale différence entre l'échange social et économique réside dans la nature de l'échange entre les parties. La perspective de l'échange social soutient que les gens calculent la valeur globale d'une relation particulière en soustrayant ses coûts des récompenses qu'elle procure.

$Récompenses$ $-$ $Coûts = Valeur$

Si les $Coûts$ dans la situation dont vous parlez sont plus importants que les avantages ($$Récompenses$), la $Valeur$ a une valeur négative conduisant au choix de ne pas réaliser la tâche en tête.

Pour reprendre votre exemple Nelson Mandella,

Nelson Mandela a passé 27 ans en prison parce qu'il était un révolutionnaire anti-apartheid. Apparemment, il n'a jamais abandonné sa mission.

Mandella perçu que les $Récompenses$ positives possibles (fin de l'apartheid) l'emportaient sur les $Coûts$ (emprisonnement), donc la $Valeur$ de son activisme social était positive (supérieure à zéro).

Si Mandella avait vu que les $Coûts$ étaient supérieurs aux $Récompenses$, la $Valeur$ aurait été négative et il peut ont choisi une voie différente, mais c'est de la spéculation. L'autre point à noter est que la motivation envers l'activisme social vise généralement à améliorer le statu quo au sein de la société, conduisant à des $Rewards$ positifs.

Ce que j'ai avancé concerne la théorie de l'échange social, mais une alternative possible serait qu'il a estimé que le changement était vital et donc le valeur du combat et son but l'emportait sur les $Coûts$ (théorie VIE). Peut-être que les deux théories étaient en jeu. Ceci est encore une fois ouvert à la spéculation.

La théorie de l'échange social a été introduite en 1958 par le sociologue George Homans avec la publication de son ouvrage "Social Behavior as Exchange" (Cook & Rice, 2001). Homans a résumé la théorie en 5 propositions (Université d'Amsterdam, s.d.) :

  • La 1ère Proposition - Proposition de réussite :
    Lorsqu'un individu est récompensé pour ses actions, il a tendance à répéter l'action ;
  • La 2ème proposition - Proposition de stimulation :
    Plus un comportement particulier a donné lieu à une récompense dans le passé, plus il est probable qu'une personne y réponde (éventuellement avec une récompense) ; et
  • La 3ème Proposition - Proposition de valeur :
    Si le résultat attendu d'une action comportementale est considéré comme précieux pour l'individu, il est plus probable que ce comportement se produise
  • La 4ème proposition - Proposition de privation-satiété :
    Plus une personne a reçu la même récompense dans un passé récent, moins toute autre unité de cette récompense perd de sa valeur.
  • La 5ème proposition - Agression-proposition d'approbation :
    Lorsque les récompenses d'un échange social ne sont pas celles attendues, une personne réagira émotionnellement, généralement de manière colérique ou aggravée. Ceux qui reçoivent plus que ce à quoi ils s'attendent ou ne reçoivent pas la punition prévue seront heureux et se comporteront avec approbation.

Les références

Cook, K. S. & Rice, E. R. W., 2001. Chapitre 31 : Échange et pouvoir - Problèmes de structure et d'agence. Dans : J. H. Turner, éd. Manuel de théorie sociologique. New York : Springer Science & Business Media, LLC, pp. 699-719.

Université d'Amsterdam, s.d. SocioSite : George C. Homans - Propositions générales. [En ligne]
Disponible sur : http://www.sociosite.net/topics/texts/homans.php [Consulté le 4 août 2016].


Papa (1)

Un jour comme celui-ci l'année dernière, j'ai soudainement perdu mon père (1er juin 2017). D'après tous les indices et calculs humains, c'était censé être la fin de mon histoire.

Je me reposais presque uniquement sur lui pour un soutien moral et financier. J'étais encore à la faculté de droit, mais je n'avais pas encore vraiment vu le monde réel.

Il n'y avait aucun préavis de sa mort imminente. Il avait conduit seul pour aller travailler, avait pris du thé et du pain, nous avions discuté un peu et puis il avait dormi, pendant que je continuais à lire pour mes examens du barreau.

Il m'a réveillé à minuit incapable de parler, ne montrant que des signes de douleur thoracique et d'inconfort grave. J'ai appelé des voisins. Quelqu'un a suggéré que nous allions à l'hôpital le plus proche. Mon père est mort pendant ce voyage, dans son propre véhicule officiel, sa tête sur mes genoux alors qu'il rendait son dernier souffle.

C'est la première fois que j'en parle publiquement. D'une certaine manière, je déteste me plaindre quand de mauvaises choses m'arrivent (ce qui est en fait très rare).

La première raison est que j'ai eu une vie très privilégiée pour laquelle beaucoup prieraient. En gros, je ne peux pas me plaindre à chaque fois que LIFE arrive. Cela équivaudrait à de l'ingratitude envers Dieu.

Deuxièmement, j'ai lu le livre intemporel du Dr James Dobson (When God Doesn’t Make Sense) il y a de nombreuses années. J'ai appris du livre que même lorsque l'homme pense que Dieu n'a pas de sens, Il a toujours du sens ! Les mauvais événements, le chagrin, les scènes inattendues font entièrement partie de la vie. Et la vie arrive à l'improviste !

Je n'ai aucune idée de comment les choses ont fonctionné pour moi en l'absence de papa. Il était si influent, j'étais sûr de beaucoup de choses pendant qu'il vivait. Sa mort fut un réveil brutal.

Parfois, j'ai l'impression qu'il y a une force extérieure quelque part qui me donne un avantage. Je pouvais le sentir. Les choses se sont bien passées malgré son absence. Je sais que cela ne peut être que Dieu. C'est un miracle.

Il y a de la lumière derrière des tunnels sombres, pas de mensonge.

Je suis un fervent croyant, je crois juste. Tout ce que j'ai, c'est Dieu, mes croyances et mon esprit.

Tout ce que tu m'as appris papa, je le maintiens toujours. Tout ce que vous m'avez donné, je le construis comme vous pouvez le voir. Je sais que vous m'avez rendu et je suis extrêmement reconnaissant.


FONDRE 52

C'est un moment triste pour moi de commencer mon premier blog de l'année avec la nouvelle du décès du Dr APJ Abdul Kalam. Il y a eu une rafale de messages de condoléances et de souvenirs de cette grande personnalité dans les médias et les médias sociaux au cours de la dernière semaine environ. Beaucoup a été dit sur ce grand homme et je ne répéterai donc aucun de ceux-ci ici. Le corps Abdul Kalam nous a quittés mais sa vision et ses enseignements resteront à jamais éternels. Je veux que mes lecteurs se concentrent sur une chose qu'il voulait de nous tous – Unique. Je cite un de ses discours qui m'est resté à jamais.

La question est : êtes-vous prêt à devenir une personnalité unique ? Permettez-moi de partager une expérience.

J'ai, jusqu'à présent, rencontré 12 millions de jeunes en Inde et à l'étranger, en une décennie. J'ai appris, "chaque jeune veut être unique, c'est-à-dire VOUS ! Mais le monde tout autour de toi, fait de son mieux, jour et nuit, pour te faire juste "tout le monde”.

Le défi, mes jeunes amis, est que vous devez mener la bataille la plus dure, qu'un être humain puisse imaginer mener et ne jamais cesser de vous battre jusqu'à ce que vous arriviez à votre destination, c'est-à-dire UN VOUS UNIQUE ! Amis, quels seront vos outils pour mener cette bataille. Il y a quatre critères pour construire une personnalité unique, quels sont-ils : avoir un grand but dans la vie, acquérir continuellement les connaissances, travailler dur et persévérer pour réaliser la grande réussite.

Si vous souhaitez vous inspirer davantage de lui, veuillez lire son livre « Vous êtes unique » écrit et publié en 2012.

Hier, aujourd'hui et demain

Je reste très inspiré par Denis Waitely, qui, dans son livre intitulé « Empires of the Mind » parle de « ce qui a fonctionné hier, ne fonctionnera pas aujourd'hui ». Encore une fois, c'est le Dr Abdul Kalam qui m'a inspiré à lire ceci. J'en ai cité quelques-uns ci-dessous avec mes propres modifications pour que mes lecteurs réfléchissent à ce qui fonctionne aujourd'hui peut ne pas fonctionner demain. Alors tu penses à ça ?

  1. Hier – les ressources naturelles ont défini le pouvoir. Aujourd'hui, la connaissance est le pouvoir (lorsqu'elle est partagée)
  2. Hier, la hiérarchie était à la mode. Aujourd'hui, la synergie est le mandat (passer de « moi » à « nous »)
  3. Hier – les chefs commandaient et contrôlaient. Aujourd'hui - les leaders responsabilisent et coachent (ce sont des facilitateurs - les leaders dirigeraient en posant des questions qui suscitent la réflexion)
  4. Hier, les actionnaires sont passés en premier. Aujourd'hui, les clients passent en premier (ils seront tout)
  5. Hier, les employés ont pris commande. Aujourd'hui - les équipes prennent des décisions (les superviseurs disparaîtront)
  6. Hier, l'ancienneté signifiait le statut. Aujourd'hui – la créativité est le moteur du statut (l'innovation sera votre agenda quotidien)
  7. Hier – la production a déterminé la disponibilité. Aujourd'hui – la qualité est la clé (innover ou périr)
  8. Hier, la valeur était extra. Aujourd'hui - la valeur est tout (continuez à ajouter de la valeur)
  9. Hier, les bénéfices ont été gagnés par opportunisme. Aujourd'hui – Travaillez avec intégrité et réussissez avec intégrité (l'intégrité améliorera la durabilité)

S'ennuyer et commencer à réfléchir

Il y a deux mois, je suis allé chez un ophtalmologiste pour vérifier ma vision et j'ai dû attendre près d'une heure. Qu'est-ce que j'ai fait? J'ai mis mon haut-parleur Bluetooth et j'ai commencé à écouter de la musique et en même temps à surfer sur Internet, à suivre les gens sur FB et à répondre par intermittence à "Whatsapp". Est-ce que je me suis ennuyé ? Absolument pas! Je retourne dans les années 80 et je jouais ce que je faisais en attendant un rendez-vous. Parcourez et fixez-vous sur un calendrier mural terne ou faites des grimaces pour exprimer votre ennui et en espérant que la réceptionniste comprendra le message et vous appellera rapidement. Est-ce que je me suis ennuyé ? (Rhétorique). Bien sûr, personne n'aime s'ennuyer, mais en évitant le risque de s'ennuyer, nous avons également perdu le temps que nous avions pour réfléchir et traiter. Ces jours-là, en attendant un rendez-vous, puisqu'il n'y a pas grand-chose à faire, vous ferez attention aux diverses pensées qui vous viennent dans cet espace de temps vide… qui était une évasion au jour le jour. Aujourd'hui, je n'ai pas d'échappatoire jusqu'à ce que je m'en crée une consciemment.

Afin de se concentrer, nous devons nous échapper pour nous concentrer. Inspirez-vous de Bill Gates, prend une semaine de congé deux fois par an de son emploi du temps chargé juste pour réfléchir et lire. Il l'a toujours fait au cours des trois dernières décennies. Vous avez besoin d'évasion et de réflexion. Permettez-moi d'annoncer à tous que je vais suivre cela à partir de cette année. Depuis que j'ai perdu les six premiers mois de l'année.. J'aurai une semaine de congé juste pour lire cette année. Qu'est-ce que tu attends?

Date au sens propre

Comme certains d'entre vous le savent, le Courtyard Marriott à Secaucus était ma deuxième maison au cours des deux dernières années. Naturellement, j'étais connu de la plupart des employés de maison de cet hôtel. L'une des réceptionnistes me narguait toujours en me demandant un rendez-vous chaque fois que je sortais de l'hôtel le week-end. À une telle occasion, je lui ai dit qu'elle aurait un rendez-vous lors de ma prochaine visite. Alors quand elle m'a repéré lors de la prochaine visite… elle m'a rappelé ma promesse d'un rendez-vous. J'ai dit « donne-moi un moment » et je me suis précipité dans ma chambre et j'ai apporté un paquet de dattes arabes et je le lui ai donné. Je lui ai dit « J'ai tenu ma promesse de te donner un rendez-vous ». C'était une expérience de voir les différentes émotions sur son visage, mais sportivement, elle a dit "M. Suresh, vous êtes intelligent".

L'imagination mène à la créativité

La créativité fleurit en pensant

La pensée apporte la connaissance

La connaissance vous rend grand (bien sûr quand vous la partagez)

Je promets que j'écrirai plus souvent en 2015 qu'en 2014- Avec cette promesse, je dis au revoir avec ma signature habituelle « La vie est belle ».

PS : Une autre promesse tenue car ce blog ne fait que 1000 mots.

Partagez ceci :

Comme ça:

Mes expériences -La dernière fois (MELT) – 1214

Dernier blog de l'année ?

Les personnes qui suivent mes blogs ont dû remarquer que mes blogs 0714 à 1114 ont disparu. J'ai été tenté d'écrire sur quelques sujets et j'avais même un croquis et un aperçu de ce que je voulais écrire, mais je n'ai pas donné suite car je pensais que ces sujets créeraient une controverse dans mon cercle social et professionnel et je l'ai donc réservé pour un moment meilleur et approprié. Je suis sûr que cela semble curieux et que cela soulèvera de nombreuses réflexions sur ce que pourraient être ces sujets. Ayez de la patience, il sera pressé (sic) le plus tôt possible. Je n'ai pas voulu donner d'explication simple à ma disparition comme « je suis parti en congé sabbatique ».

Une autre année s'est terminée et, comme toute autre année, cette année a été différente à bien des égards. Quelques événements provoquant la réflexion qui se démarquent, de mon point de vue, dont nous devons être conscients et conscients

  1. Disparition de trois avions cette année – Est-ce un bruit ou un signal
  2. Uber devient célèbre – L'idée/le modèle perturbateur peut-il être copié dans d'autres entreprises (bien que récente mauvaise publicité)
  3. Nouvelle façon de penser terroriste - Attaques récentes contre des écoliers au Pakistan.

Comme vous restez avec ces pensées, j'écrirai plus sur ces sujets en 2015.

Permettez-moi de saisir cette occasion pour souhaiter à tous mes lecteurs une bonne et heureuse année.

Retour vers le futur

Au début des années 80, un billet de cinéma ordinaire coûtait 4 RS (50 cents) et le Coca ou son substitut coûtait environ 1 Re pour 200 ml (12 cents sur la base du taux de change en vigueur à l'époque). Au fil des années, l'invention de la VHS et la multiplication de la télévision par câble ont rendu l'accès au cinéma très facile. Beaucoup ont aimé le concept de visionner un film dans le confort de leur salon ou de leur chambre. Une autre invention du DVD a amélioré la qualité de visionnage. Le contenu numérique a également posé un grand défi à la lutte contre le piratage. De nombreux cinémas aux États-Unis ont fait faillite et les gens ont sérieusement remis en question la survie de l'industrie cinématographique. Peu de téléfilms et le succès des feuilletons ont ajouté de l'huile sur le feu. En Inde, le concept de multiplex en était à ses balbutiements (on pouvait en repérer peu à Chennai mais pas dans d'autres villes) et aucune entreprise n'était disposée à investir dans une industrie en déclin.

Avance rapide pour présenter

Transformers: Age of extinction a rapporté plus d'un milliard de dollars en 2014. Iron Man 3 a rapporté un montant similaire en 2013. Avatar était le revenu le plus élevé avec 2,7 milliards de dollars en 2004. Venant à Bollywood, PK, un film indien a rapporté environ 36 millions de dollars en 11 jours. Lingga, un film indien régional, a rapporté 6 millions de dollars au cours des six premiers jours.

Qu'est-ce qui a changé depuis 1980 ? Une industrie autrefois classée comme crépuscule a commencé à générer des milliards de dollars de revenus ? Devinez, pour moi, c'est un mot de quatre lettres. Ne laissez pas votre imagination se déchaîner car je faisais référence à IMAX.

IMAX consiste à filmer dans des caméras IMAX et à utiliser une impression de film différente de celle d'une impression normale et à les projeter sur un écran incurvé qui offre une expérience de visionnement unique. L'expérience initiale de projection d'un film s'est limitée aux musées diffusant des documentaires naturels car la proposition était simple et moins coûteuse. Dans les années 90, elle a commencé à licencier sa technologie à ses cinémas. Cela signifiait un investissement d'environ 5 millions de dollars pour créer un espace pour la projection et le coût du projecteur (car le projecteur normal ne peut pas traiter le format IMAX). Cela a été considéré comme coûteux étant donné que l'industrie du cinéma était considérée comme en train de couler. De plus, à l'ère pré-numérique, la version IMAX de l'impression du film coûtait 30 000 $ par rapport à 1 000 $ pour une impression normale. Une impression IMAX était volumineuse et il fallait des efforts supplémentaires pour la soulever jusqu'à la salle de projection. Tous ces facteurs ont rendu les choses difficiles pour IMAX. IMAX a également essayé de produire son propre film à l'aide de caméras IMAX, mais l'entreprise n'a pas été un succès. Bien que tout le monde reconnaisse que l'expérience IMAX était bien meilleure que l'expérience théâtrale normale, le coût et l'effort n'en valaient pas la peine, même si l'investissement initial a été réduit de 5 millions de dollars à 1,2 million de dollars.

Début 2000, la société adopte la stratégie d'installer gratuitement la projection IMAX et laisse les cinémas prendre en charge le coût de la rénovation de l'espace (soit environ 10 % de l'investissement initial). En retour, IMAX a reçu 12,5% en tant que part des revenus pour la fourniture des projecteurs. Les cinémas pourraient facturer au moins 20% de plus sur le format IMAX du film. De plus, une autre percée technologique consistant à convertir les films existants au format IMAX les a aidés à réduire leur part de marché. Mais ce n'était pas une raison suffisante pour qu'ils se réjouissent car leur objectif principal était de changer la façon dont Hollywood produisait des images en utilisant la technologie IMAX et en offrant une expérience différentielle.

Ils ont continué à lutter car il n'y avait toujours pas assez de croyants dans l'investissement dans IMAX. Changer la façon de faire des affaires d'Hollywood sur 100 ans a été un autre obstacle.Aucun banquier ne s'est présenté pour leur accorder une ligne de crédit et les actions ont été négociées à 55 cents dérisoires et les efforts de LBO ont lamentablement échoué. Le milieu des années 2000 a été le test le plus sévère pour le leadership d'IMAX dans le maintien du moral et de la motivation de leurs employés.

En 2006, une autre percée technologique consistant à remplacer leurs projecteurs par des disques durs plug and play (coûtant 150 $) les a aidés à s'installer dans plus de cinémas. Au cours des années suivantes, le réseau d'écrans IMAX est passé de 350 à 700.

Finalement, leur persévérance et leur nouveau modèle commercial de partage des revenus (20 % à IMAX) ont porté leurs fruits en 2009 avec la sortie d'Avatar sur les écrans IMAX. IMAX a fait 250 millions de dollars de revenus. C'était une situation gagnant-gagnant car les cinémas pouvaient facturer une prime sur les billets pour la version IMAX et en partager une partie avec IMAX. Actuellement, IMAX ajoute quelque 100 à 150 écrans chaque année et a pénétré diverses zones géographiques.

Aujourd'hui, le cours de l'action oscille autour de 30 $ par action (contre 55 cents il y a quelques années).

Vous pouvez apporter des changements percutants dans l'industrie dans laquelle vous opérez en restant flexible sur votre modèle d'entreprise et en continuant à innover. L'entreprise a pris plusieurs mauvais virages avant de s'engager dans la bonne voie. Ma recommandation est donc de garder les plans B et C à portée de main pour changer rapidement

Soit dit en passant, aujourd'hui, dans un cinéma normal, un billet de cinéma vous coûterait 100 RS (1,40 $ cents) et IMAX 250 Rs (4 $) et une bouteille de coca coûte environ. Rs 12 (20 centimes) pour 200 ml. Le prix du coke a augmenté de 60% sur trois décennies alors que les billets de cinéma ont été multipliés par trois (tous en termes de dollars) Qui aurait prédit cela il y a deux décennies.

« Changez vos pensées et vous changez votre monde » – Norman Vincent Peale

Je promets que j'écrirai plus fréquemment en 2015 qu'en 2014. Avec cette promesse, je dis au revoir avec ma signature habituelle « Life is Good ».

PS : IMAX envisage de sortir un home cinéma abordable. Cela aura-t-il un impact sur les théâtres ? Faites une supposition.

Partagez ceci :

Comme ça:

Mes expériences -La dernière fois (MELT) – 0614

Qu'est-ce que le Design Thinking ?

Dans mon dernier blog j'ai parlé de Design thinking et j'ai promis plus à ce sujet. Quand je grandissais, mes parents voulaient que je développe l'habitude d'épargner en me demandant de mettre des pièces ou des billets dans un petit pot en terre avec un trou. Chaque fois que nous recevions de l'argent sous forme d'argent de poche ou de cadeaux de parents et d'amis, nous étions encouragés à mettre de l'argent dans le pot en terre (qui s'appelle tirelire dans le monde occidental - cela n'a rien à voir avec l'animal cochon bien est en forme de cochon car étymologiquement cela signifie aussi faïence). La tirelire était un excellent outil pour économiser car les gens l'utilisaient de différentes manières, c'est-à-dire mettre de l'argent tous les jours ou mettre la monnaie après les achats, etc. Cependant, lorsque la technologie est passée à la monnaie plastique, le concept de tirelire a lentement commencé à disparaître. La question est de savoir comment amener le concept de tirelire dans le monde moderne. Comment créons-nous la technologie pour soutenir un comportement ou une habitude observé ? L'une des banques a étendu ce concept à son compte de carte de débit. Les clients qui utilisent leurs cartes de débit pour effectuer des achats peuvent choisir d'avoir le total arrondi au dollar supérieur et la différence déposée sur leur compte d'épargne. Ce fut la naissance de la tirelire électronique. Peu d'autres ont tiré parti de cette idée pour promouvoir le don en demandant d'arrondir le dollar à un fonds de bienfaisance ou à une fiducie. La clé du concept est que l'innovation ou la créativité est alimentée par une bonne compréhension de ce que les gens veulent grâce à l'observation directe. Maintenant que vous vous êtes familiarisé avec le concept, voici un test pour mes lecteurs. Passez en revue mes expériences et proposez un bon design pour améliorer les services dans les restaurants.

Montre moi le chemin!

Scène 1: Le 18 septembre 2014, j'ai raté mon vol tôt le matin de Toronto à Newark et j'ai dû passer plus de temps à l'aéroport jusqu'à ce que mon prochain vol puisse décoller. Je suis passé devant la salle d'attente et me dirigeais vers un petit café et j'ai observé des tables avec des Ipads. J'ai supposé que ceux-ci étaient conservés pour que les gens puissent naviguer sur Internet et consulter leurs e-mails. Ma pensée immédiate était centrée sur les progrès technologiques que nous avions réalisés en passant de la navigation sur ordinateur à la navigation sur Ipad dans les lieux publics. J'avais besoin d'un coup de caféine pour stimuler mon processus de réflexion et je me suis donc approché du café et j'ai demandé un cappuccino. Et voilà, ce que la personne sur le comptoir a mentionné était une agréable surprise. Il a indiqué le coin salon et a dit que vous pouvez passer la commande via des Ipads, qui ont été placés dans chacune des tables. À côté des Ipads, il y avait une machine à glisser les cartes de crédit (que je n'avais pas remarqué plus tôt) pour faciliter les paiements. J'ai rapidement commandé un cappuccino et utilisé ma carte de crédit pour payer la transaction et en trois minutes, un membre du personnel m'a servi ce que j'avais commandé.

Scène 2 : Le 27 septembre 2008, lors de ma visite à Jakarta, mon ami proche Shahul Hameed m'a invité à dîner avec sa famille à Saravana Bhavan (je ne sais pas si cela appartient à la chaîne Chennai). Ce qui m'a impressionné dans le restaurant, c'est que les serveurs avaient un PDA dans leurs mains et prenaient la commande et relayaient l'information à la cuisine. Une fois le dîner terminé, le paiement a également été effectué via le PDA.

Scène 3: C'était le 4 septembre 2010, et j'offrais à ma femme un dîner d'anniversaire dans un restaurant de Bangalore réputé pour sa bonne cuisine. Nous étions assis dans une table confortable mais il a fallu un certain temps pour que quelqu'un se présente et prenne notre commande. Toute attente est frustrante ces jours-ci et je parlais à ma femme d'une idée qui s'est produite à ce moment-là. Au lieu d'envoyer quelqu'un prendre une commande, j'ai plaisanté en disant qu'un appareil dans la table devrait prendre la commande et la transmettre à la cuisine. Ce n'était vraiment pas une idée nouvelle car c'était une version modifiée de ce que j'ai vu en 2008 à Jakarta. Je ne pensais pas que ce serait une réalité jusqu'à ce que je l'expérimente à l'aéroport de Toronto.

Scène 4:Le 2 septembre 2014, je suis allé au Mas Malo à LA pour déjeuner avec ma femme et une belle dame s'est dirigée vers notre table et nous a donné une carte de menu et nous guidait dans la navigation dans les plats de manière agréable. Il m'a fallu du temps pour croire qu'elle était une serveuse employée par le restaurant. J'ai chuchoté à ma femme « pourquoi est-elle ici ? Elle devrait être mannequin ou actrice ». Bien sûr, ma femme a eu une réaction typique comme n'importe quelle femme qui est de concentrer mon attention sur la nourriture et non sur le porteur de la nourriture. Cependant, mon idée précédente d'avoir un appareil dans chaque table a rapidement disparu et j'ai immédiatement conclu que c'était une idée stupide. Vraiment.

Si vous deviez concevoir un modèle de service pour les restaurants, quelle serait votre conception ? Ma réponse sera publiée dans mon prochain blog en mettant davantage l'accent sur la réflexion sur la conception. Merci de répondre avec vos réponses.

Les esprits sont comme des parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts. Avec ces pensées, je signe avec ma signature habituelle "La vie est belle"

Partagez ceci :

Comme ça:

Mes expériences -La dernière fois (MELT) – 0514

Tout a changé, change et continuera de changer ?

Beaucoup de gens auraient vu le changement que "Uber" a apporté au transport terrestre. L'idée a été conçue par Garrett Camp et Travis Kalanick en 2009 et mise en œuvre à Los Angles vers 2010. En quatre ans, la société est présente dans 45 pays et est évaluée à 15 milliards de dollars. Travis voulait rouler avec style, ce qui a abouti à la réalisation de ce concept. Je peux très bien comprendre cela car récemment, j'attendais avec ma femme devant l'un des restaurants chics de LA et une élégante voiture noire s'est arrêtée sur le trottoir pour venir nous chercher. Je ne sais pas combien de personnes, témoins de cela, savaient que c'était une voiture que j'avais réservée via Uber.

Le concept est très simple. Une condition préalable est que le conducteur et le client doivent télécharger l'application "Uber", qui est une technologie habilitante. Si vous avez une voiture décente, vous pouvez vous inscrire en tant que fournisseur de services auprès d'Uber. Uber vous enverra un message au fur et à mesure de la demande dans votre voisinage et vous pourrez accepter cette offre. En tant que client ou utilisateur, vous devez vous enregistrer en sécurisant les informations de votre carte de crédit. Si votre voiture roule au-delà de 18 par heure, vous êtes facturé sur la distance, mais lorsque la vitesse descend en dessous, vous êtes facturé sur le compteur horaire. C'est très pratique et moins cher. Je suis devenu un fan d'Uber et j'ai commencé à l'utiliser pour mon transfert depuis et vers mon bureau à l'aéroport du NJ. Le coût du voyage jusqu'à l'aéroport de Newark s'élève à 35 $ alors qu'avec le péage et le pourboire, un taxi normal me coûtait (mon entreprise) quelque chose comme 55-60 $. Vous n'avez pas besoin de donner un pourboire au chauffeur et ils encouragent les transactions sans espèces. Cependant, une fois le trajet terminé, vous avez la possibilité d'évaluer le chauffeur. La continuité du conducteur avec Uber dépend de sa cote.

Lorsque j'utilise Uber, j'engage souvent une conversation avec le chauffeur car il semble professionnel et bien informé (je suis peut-être en train de profiler ici). L'un des chauffeurs m'a donné des informations utiles selon lesquelles même les clients sont évalués par les chauffeurs. En approfondissant, il a déclaré que les chauffeurs évaluent généralement les clients en fonction de leur conduite et de leur amabilité. Un autre fait dont j'ai été informé est que si un client continue de commander et d'annuler, sa note baisse. Je lui ai demandé quelle était la pertinence de l'évaluation des clients. Il a répondu que si un client avait une note faible, peu de chauffeurs se présenteraient pour le choisir. C'était une information utile. Mon comportement avec Uber a considérablement changé par la suite. Une fois que j'ai commandé Uber, je les appellerai pour les saluer et leur donner l'emplacement exact afin qu'ils n'aient pas à chercher. Pourquoi je fais ça ? Pour obtenir une bonne note et être éligible à une utilisation ultérieure et à des économies de coûts pour moi-même et pour l'entreprise. Un excellent exemple de la façon dont le comportement change une fois que vous savez que vous êtes mesuré.

Matière à réflexion : que diriez-vous de demander à tous vos subordonnés directs de vous évaluer en tant que patron et de voir le vrai sens du « leadership serviteur »
La raison pour laquelle je suis si fasciné par ce concept est qu'il génère des emplois, apporte des changements structurels au transport terrestre et est un excellent exemple de la façon dont le « crowdsourcing » peut être exécuté. Imaginez que nous ayons des applications similaires pour bon nombre de nos besoins tels que la cuisine. Vous souhaitez organiser une soirée barbecue, rechercher quel chef est disponible, voir sa note, ses tarifs et demander ses services dans les plus brefs délais. Ce concept est une aubaine pour tous les free-lances quel que soit leur domaine d'expertise.
Je vois certainement une grande transformation devant nous basée sur ce concept. Voyez-vous aussi?

Le Design est fermé, Vive le Design !

Je suis actuellement dans un projet où la direction du projet a déclaré que la « conception est fermée », ce qui m'a amené à me demander si la conception, en tant que terme, n'est pas un futur continu ? Comment pouvez-vous fermer un dessin ? Vous pouvez le mettre en scène ou le mettre en pause pour sa réalisation mais le Design ne peut jamais être fermé. Je crois beaucoup au « Design Thinking » continu. L'une des définitions qui a attiré mon attention et que je cite "Le design thinking est la recherche d'un équilibre magique entre l'entreprise et la structure artistique et le chaos, l'intuition et la logique, le concept et l'exécution, le jeu et la formalité, le contrôle et l'autonomisation".
Ce n'est pas une expérience qu'elle nous encourage à expérimenter. Une organisation qui promeut le « Design thinking » sera toujours en avance sur la concurrence et celle qui maintient le statu quo périra bientôt.
J'étais fier de mes compétences en dactylographie en utilisant un clavier qwerty que ce soit sur un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable avec l'avènement des tablettes et des phablets, je dois désapprendre et réapprendre mes compétences en dactylographie. Ce qui était la force principale hier pourrait être votre faiblesse aujourd'hui et, par conséquent, chaque organisation et chaque individu doivent se réinventer constamment. C'est là que l'outil du design thinking devient pratique. Attendez-vous à en savoir plus sur le thème du « Design thinking » dans mes futurs blogs.

Quand vous achetez un produit, que regardez-vous ? Je suis sûr que vous regardez la fonctionnalité et la configuration du produit, mais plus important encore, vous achetez en raison du fabricant et de la qualité associée à la marque. Les gens décident d'acheter un appareil photo Nikon ou Cannon parce qu'ils ont confiance dans les créateurs de la marque. Mais nous n'utilisons pas la même verge lorsque nous évaluons notre potentiel. Dieu ou le créateur a créé l'homme qui à son tour a créé ou innové de belles choses dans ce monde. Alors comment ne pas faire confiance au créateur des créateurs de ces produits. Alors ayez confiance dans le créateur. Dieu ne vous a pas créé pour faire des choses ordinaires dans la vie. Si Pawn aux échecs peut invoquer une reine puissante, je suis sûr que vous pouvez libérer votre potentiel. Avec ces pensées, je signe avec ma signature habituelle "La vie est belle"
PS : j'ai oublié de vous dire que toutes les économies que j'ai réalisées en utilisant Uber ont été traitées comme un excédent attribuable par ma femme aux achats. Puis-je jamais me plaindre?

Partagez ceci :

Comme ça:

Mes expériences -La dernière fois (MELT) – 0414

India Inc sort-elle enfin de la politique familiale (sic) ?
Mon dernier blog était l'un de mes rares blogs politiques et était ravi de voir certains de mes désirs se réaliser. J'ai donc pensé à m'aventurer dans la rédaction de mon deuxième blog politique et j'ai voulu voir le résultat. Lorsque ce blog arrivera sur le Web, l'Inde serait prête à accueillir un nouveau Premier ministre et, de façon rafraîchissante, le pays a confié son mandat à un seul parti. Cela ne s'est pas produit au cours des deux dernières décennies, car le résultat des élections précédentes était soit une majorité fracturée, soit une coalition composée d'intérêts particuliers des partis régionaux.
Un autre résultat de l'élection est que les partis politiques dirigés par la famille ont été lourdement punis. Le parti du congrès national contrôlé par la famille Gandhi (mère et fils) a dû mordre la poussière. Dans d'autres États, à savoir l'Uttar Pradesh, le Jammu & Kashmir et le Tamil Nadu, trois partis politiques différents contrôlés par une combinaison père-fils ont été décimés. Ce n'est pas un hasard et ne traitez pas cela comme du bruit mais certainement comme un signal. Malheureusement, les parties n'en ont pas tiré les leçons car aucune tête n'est tombée et les familles n'ont pas assumé la responsabilité de leurs défaites. Cela surprend-il quelqu'un ?
Mon conseil non sollicité au parti du Congrès et aux autres partis contrôlés par la famille : Réveillez-vous ! L'écriture est sur le mur. Je suggère que les membres de la famille démissionnent de leurs postes au parti et que le parti soit pris en charge par des talents efficaces. Cette élection a clairement appris aux partis politiques une leçon qui est la « récompense pour la performance ». M. Modi, qui a mené la campagne du BJP a été récompensé pour sa bonne gouvernance au Gujarat.
Une première indication me porte à croire que Modi va jouer. Il a clairement envoyé un message dans son discours d'acceptation en demandant à ses hommes de parti de se concentrer sur le service de la nation plutôt que sur les positions. Son discours émouvant a indiqué qu'il sympathisera avec les pauvres et prendra les mesures appropriées pour améliorer leur vie. Il a surpris de nombreuses personnes en invitant les chefs d'État de tous les pays voisins, y compris le Pakistan. Il ne s'est pas inquiété de l'opposition de son propre partenaire d'alliance pour avoir invité le Premier ministre srilankais. En fait, son invitation au Premier ministre sri-lankais a entraîné un contre-bon geste du Sri Lanka de libération de quelques centaines de pêcheurs tamouls. Comme un PDG d'entreprise typique, il a demandé à tous les secrétaires de cabinet de présenter leur vision pour les cinq prochaines années. Si cette tendance se poursuit, il créera sûrement une réputation de tolérance zéro pour les bêtises et de récompense pour la performance.
M. Modi aurait avantage à faire appel au Dr Manmohan Singh en tant que conseiller économique, car je pense que cet homme a beaucoup à offrir et que le Parti du Congrès l'a rendu inefficace. Je n'arrive toujours pas à oublier comment il a redressé les finances du pays entre 1991 et 1995. Il mérite un peu de respect et de dignité.

Enfin, un conseil sur l'AAP (parti de l'homme commun) nouvellement formé, qui a lamentablement échoué aux élections, veuillez l'utiliser comme une leçon d'apprentissage et renforcer la confiance des gens. S'il vous plaît, ne vous adonnez pas aux drames et aux pitreries car cela ne vous aide pas non plus à instaurer la confiance ou à gagner des élections. Saisissez la première occasion de guider votre chef pour qu'il s'abstienne de telles ébats. Oui, je fais référence à son acte récent de ne pas fournir de caution en cas de diffamation (montant de la caution de 150 $) et de se porter volontaire pour aller en prison. Les Indiens apprécieront que vous alliez en prison pour une bonne cause telle que la lutte contre la corruption, mais pas lorsque vous traitez quelqu'un de voleur et que vous ne fournissez pas de preuves adéquates.
Assez de politique et laissez-moi passer à autre chose car je promets de ne pas écrire sur la politique pendant une période de temps indéfinie.
À quel point votre idée est-elle stupide ?
Benjamin Franklin a déclaré: "Je n'ai pas échoué, j'ai eu 10 000 idées qui n'ont pas fonctionné." Thomas Edison a déclaré: "Sur les 200 ampoules qui n'ont pas fonctionné, chaque échec m'a dit quelque chose que j'ai pu incorporer dans la prochaine tentative." Soyez audacieux dans vos idées et supprimez vos blocages mentaux. Voici le test pour vous tous. Trouvez un nom pour un nouveau vin qui sera lancé sur le marché la semaine prochaine. Arrêtez-vous ici et prenez un moment pour trouver le nom qui, selon vous, sera un des meilleurs vendeurs.
Commencez à vous tromper et vous réaliserez alors que tout est possible. L'erreur courante des gens est qu'ils veulent que leur idée soit acceptée du premier coup. Il y a souvent une peur de l'échec lors de l'articulation d'une idée, mais le succès de la réalisation de l'idée réside dans la conviction que vous n'essayez pas d'être parfait ou infaillible.
D'ailleurs Chardonnay « Fat bâtard » est le nom du vin qui est devenu célèbre en seulement six ans. Avez-vous été à la hauteur de ce nom idiot? Je repose mon cas ici.
Dessert
Si vous êtes licencié de votre travail, ne vous inquiétez pas car ces derniers sont considérés comme un signe d'initiative de nos jours. Se faire virer signifie souvent que vous êtes en désaccord (en raison de votre action) avec votre entreprise. Je connais une personne qui a été licenciée trois fois et à chaque fois, sa carrière a progressé. Alors donnez-vous une chance et relancez votre carrière. Avec ces pensées intrépides, je vous dis au revoir en disant "la vie est belle".

Partagez ceci :

Comme ça:

Mes expériences -La dernière fois (MELT) – 0314

L'Inde attend d'être dirigée.

Lorsque ce blog arrivera sur le Web, l'Inde aurait presque terminé son élection en 8 phases s'étalant sur plus d'un mois. Je n'étais pas physiquement proche de ce qui s'est passé car je vivais principalement en dehors de l'Inde. Cependant, j'ai suivi l'actualité via NDTV et Times Now afin d'avoir des perspectives différentes. Une chose était claire, c'était une bataille acharnée avec beaucoup d'accusations et de contre-accusations. Les politiciens se calomniaient et se traînaient entre eux, ce qui est regrettable et aurait pu être évité. L'Inde est la plus grande démocratie mais pas nécessairement une démocratie très saine pour diverses raisons.

  • L'un des plus grands partis qui a gouverné la majorité des années dépend du leadership d'une famille.
  • L'un des principaux partis d'opposition misait sur le charisme d'une seule personne au lieu de montrer le vivier de talents de leadership qu'ils possèdent.
  • Le nombre de partis régionaux qui ont émergé au cours des deux dernières décennies n'est pas sain car il étouffe la croissance et la libéralisation. Aucun économiste ne serait en désaccord avec moi sur le fait que le gouvernement de coalition dans le contexte indien a des limites car la politique régionale, religieuse et de caste a préséance sur les intérêts nationaux
  • Enfin, tout nouveau parti qui jette son chapeau est rapidement formé à la maison et change de couleur en quelques jours (oui, je parle du parti AAP) – Ils ont perdu une excellente occasion de se démarquer.

Je n'énonce jamais un problème sans solution. Voici mon modèle très simple.

Réformes politiques :

  • L'un des principaux changements à apporter est que seuls les partis ayant plus de 20 % de sièges au parlement devraient être représentés dans la politique nationale. Tout parti remportant moins que cela devrait céder ses sièges à d'autres partis en proportion du pourcentage de voix obtenu. Les partis régionaux peuvent lutter contre les élections d'État mais ont besoin de 20 % de sièges à l'Assemblée nationale pour être reconnus comme parti national.
  • Interdire la politique basée sur la religion (qui divise la nation) et encourager l'inclusion de toutes les religions. Aucune religion ne sera traitée comme une minorité dans le nouveau monde car il s'agit d'une préférence personnelle d'un individu. Décourager ou interdire les institutions de soutien telles que les hôpitaux, les universités, les écoles qui ont des préjugés religieux.

Réformes socio-économiques

  • Nous avons bien dépassé la 67 e année d'indépendance et pour des raisons historiques, nous avions des réserves basées sur la caste. Changez cela avec effet immédiat et fournissez une infrastructure et une structure de soutien aux personnes économiquement arriérées et à leurs régions.

Réforme de l'environnement

Dans le récent rapport de l'ONU, il était prévu que l'Inde entrera en guerre à cause du changement climatique. L'Asie est confrontée de plein fouet au changement climatique et subira à l'avenir de graves pressions sur les ressources en eau et la production de céréales vivrières, ce qui augmentera le risque de conflit armé entre l'Inde, le Pakistan, le Bangladesh et la Chine. Le rapport prévoit également une augmentation des conditions météorologiques extrêmes. événements, tels que les crues éclair de l'année dernière dans l'Uttarakhand et le cyclone Phailin dans l'Odisha, si des mesures ne sont pas prises pour contrôler l'augmentation de la température.

  • Prendre des mesures immédiates en tant que priorité nationale pour unifier tous les grands fleuves en plus d'autres initiatives environnementales.

Pour moi, ces réformes sont une condition préalable et nécessaire à tout bon modèle économique. Si nous manquons ces bases, nous continuerons dans notre statu quo et verrons l'histoire se répéter.

Vous devez vous demander pourquoi je n'ai pas parlé de corruption. L'une des principales causes de la corruption généralisée est la faiblesse du gouvernement (tiré dans une direction différente par les partis régionaux) et la domination du pouvoir par une seule personne. Je crois toujours que le Dr Manmohan Singh avec un pouvoir exécutif soutenu par la majorité aurait de bien meilleurs résultats que ce dont nous avons été témoins.

C'était un député qui rêvait d'indépendance et menait la nation dans sa lutte pour l'indépendance. Voici un autre MK (loin du calibre du grand homme) ayant un rêve pour l'Inde. La nation livrera-t-elle ? Le temps dira.

Prédiction de sondage et sondages de sortie- Mensonges, putains de mensonges et prédictions de sondages.

Restant dans la politique indienne, j'ai été fasciné de voir l'importance qu'on y accorde. Si l'une des prédictions du sondage se réalise dans le contexte indien, ce n'est qu'une coïncidence. Je comprends parfaitement la science, l'art et les algorithmes de prédiction, mais je ne comprends pas l'importance que cela prend dans la prédiction des élections. Au fait, j'adore le livre « le signal et le bruit » écrit par Nate Silver (devenu célèbre grâce à une prédiction précise des élections américaines). Toute prévision telle que la météo, la devise, les stocks a un but car elle est censée servir d'entrée pour que les gens prennent les mesures appropriées. Que suis-je censé faire avec la prédiction de sondage ? Suivez la prédiction quand je vote. Comment cela aide-t-il les partis politiques qui développent des angles morts en croyant qu'ils gagneraient de toute façon les élections ? Que dois-je faire des sondages à la sortie des urnes lorsque les résultats réels seront bientôt connus ? Pourquoi suis-je contre la prédiction de sondage et les sondages de sortie ?

Lors du vote, le « syndrome d'irrationalité de la prévisibilité » entre en jeu. Quelques exemples : un de mes proches était en faveur de voter pour un parti national et était totalement contre l'AAP (nouveau venu sur le bloc) mais le jour de l'élection, voté pour AAP parce que le candidat était bon. Un autre de mes amis n'arrêtait pas de critiquer le Congrès sur la corruption, mais le jour de l'élection a voté pour le Congrès car c'est un parti laïc. Nous ne savons pas comment notre esprit pensera au moment d'appuyer sur le bouton. Parfois, le vote se fait par instinct humain, par pression des pairs ou par d'autres loyautés.

Je peux hardiment prédire maintenant qu'aucun des sondages avant le scrutin ou à la sortie des urnes ne sera exact et s'ils sont trouvés exacts, ce sera par pure coïncidence. Il sera amusant de voir comment diverses chaînes défendront leur prédiction avec une terminologie telle que « balançoire de dernière minute », augmentation du % des votes interrogés ou polarité régionale.

Je suppose que les médias jouent avec la psychologie des gens qui veulent connaître l'inconnu. Voici une autre chaîne qui fait sa part. J'ai aussi été grandement inspiré par CNN avec leur couverture sur MH 370 voulant connaître l'inconnu et bravo à eux pour leur persévérance. Même hier, il y a eu une couverture sur le MH 370 pendant quelques heures.

C'est l'un de mes rares blogs politiques, mais comme tout autre média, je voulais un TRP plus élevé en restant sur le sujet d'actualité. Je vous dis au revoir en disant "vous n'avez pas besoin d'être créatif pour être créatif" et bien sûr "la vie est belle". Au fait, mon prochain sujet est « à quel point vous voulez être bon ».

Partagez ceci :

Comme ça:

Mes expériences -La dernière fois (MELT) – 0214- « En Dieu nous avons confiance. Tous les autres doivent apporter des données »

Si vous lisez mon blog pour la première fois, veuillez lire mon blog précédent ( MELT 0114) pour obtenir le contexte et la continuité. Permettez-moi de commencer mon blog avec une citation célèbre « En Dieu, nous avons confiance. Tous les autres doivent apporter des données »
Elementary Mr Suresh votre sujet pour le prochain blog est "Big Data" C'était la réponse que j'attendais. Malheureusement, personne ne l'avait vraiment prédit, même si certains étaient proches mais pas sur la cible (sic).

Nous n'avons pas ciblé votre fille mais les futures mamans
La semaine dernière, j'ai écrit sur la façon dont un père s'est fâché contre Target pour avoir envoyé un e-mail de promotion de vêtements pour bébés à sa fille de 16 ans. « Le père a de nouveau visité le magasin dans la semaine et a rencontré le gérant. Voici ce qui s'est passé
« J'ai eu une conversation avec ma fille », a-t-il déclaré. « Il s’avère qu’il y a eu des activités dans ma maison dont je n’étais pas complètement au courant. » Il a pris une profonde inspiration. « Elle est attendue en août. Je vous dois des excuses."
Dans quelque 600 hôpitaux à travers les États-Unis, les nouvelles mères reçoivent des cadeaux des différentes sociétés. Ces entreprises ont créé une division distincte pour se concentrer sur les parents de nourrissons. Procter & Gamble envoie des cadeaux aux nouvelles mamans dans les hôpitaux où elles accouchent.
Target pensait qu'il était trop tard pour aborder la maternité et voulait prédire les futures mamans à travers leurs habitudes d'achat. Ils ont demandé à Andrew Pole, un expert en données, de développer des algorithmes de prédiction de grossesse basés sur certaines tendances telles que l'achat de lotions, de savons non parfumés, de vitamines, etc.
Voici un exemple de ce que ces analyses ont fait en fonction des habitudes d'achat
Jenny Ward, une jeune de vingt-trois ans, a acheté de la lotion au beurre de cacao, un sac à main assez grand pour servir de sac à couches, du zinc, du magnésium et un tapis bleu vif ? L'outil a prédit qu'il y a 87% de chances qu'elle soit enceinte et que sa date d'accouchement soit fin août. Liz Alter, une trente-cinq ans qui a acheté cinq paquets de débarbouillettes, une bouteille de détergent à lessive « peau sensible », des jeans baggy, des vitamines contenant du DHA et une multitude de crèmes hydratantes ? Elle a 96% de chances de grossesse et elle accouchera probablement début mai. Caitlin Pike, trente-neuf ans à San Francisco qui a acheté une poussette à 250 $, mais rien d'autre ? Elle achète probablement pour la fête prénatale d'un ami. De plus, ses données démographiques montrent qu'elle a divorcé il y a deux ans. Incroyable n'est-ce pas ?
Qui est le grand frère du monde moderne ?
Nous vivons une révolution dans la manière dont les informations sur nos achats, nos conversations, nos réseaux sociaux, nos déplacements et même nos identités physiques sont collectées, stockées, analysées et utilisées. L'immense volume, la diversité, la vitesse et la valeur potentielle des données auront de profondes implications sur la confidentialité, l'économie, les politiques publiques et les stratégies d'entreprise.
Le gouvernement collecte des données pour diverses raisons, tout comme les entreprises pour améliorer leur part de marché et leurs bénéfices. Les réseaux sociaux collectent des données pour attirer des publicités. Imaginez l'implication où toutes les données sont combinées pour commencer à prédire et à suivre votre comportement. C'est le grand frère du monde moderne - BIG DATA.

Big Data - Qu'est-ce que c'est
Nous utilisons des données pour l'analyse depuis des âges immémoriaux, donc mes lecteurs doivent se demander ce qu'est le battage médiatique. Au cours des cinq dernières décennies, les données ont été utilisées pour la prise de décision dans divers termes tels que l'aide à la décision, le soutien exécutif, le traitement analytique en ligne, la veille économique et l'analyse. Les caractéristiques typiques de l'analyse de données dans le passé étaient basées sur l'échantillonnage, les tendances et/ou les données structurées (le plus souvent statiques). L'incapacité à traiter les données plus rapidement et l'allocation judicieuse des budgets pour l'analyse ont été un facteur limitant dans le passage au monde du « Big Data ». . Nous avons souvent entendu « les données coûtent de l'argent ».
Netflix, Amazon, Google et d'autres ont prouvé grâce à des analyses robustes que les données coûtent de l'argent mais peuvent également rapporter des tonnes d'argent. La chaîne de vente au détail cible dans ce blog est un exemple classique d'utilisation des données pour améliorer les ventes et les parts de marché. Amazon essaie de prédire votre prochain achat en fonction de votre historique d'achats et donne sa recommandation. Ils utilisent des données bien que volumineuses mais principalement générées en interne. C'est là que le changement se produit.
Le Big Data est bien plus que cela. Les caractéristiques typiques des mégadonnées sont les suivantes :
1. Gros volumes, non structurés, continus et aux formats multiples (textes, images, voix)
2. Éloignez-vous de l'échantillon et utilisez l'intégralité (toutes) des données
3. Acceptez le désordre pour les raisons mentionnées dans un et deux ci-dessus
4. Plus important encore, accepter la corrélation
5. Emplacement multiple des données
Les mégadonnées comprennent de 100 téraoctets à pétaoctets par rapport à quelques téraoctets ou moins dans les analyses traditionnelles. Pour vous donner une idée, si nous devons stocker 100 téraoctets dans n'importe quel format numérique, il occupera chaque centimètre carré du plus haut bâtiment du monde (quelqu'un me prouve le contraire ici).

Que ferez-vous du big data ? Torturer les données jusqu'à ce qu'ils avouent
Ronald Coase a dit « Si vous torturez les données assez longtemps, elles avoueront »
Un avortement entraînant une baisse du taux de criminalité était la conclusion tirée par les auteurs de Freakonomics, mais par pure coïncidence et non par corrélation structurée. Désormais, grâce au Big Data, nous disposons d'un outil et d'une méthodologie pour rechercher d'autres corrélations, par exemple une baisse des prix des préservatifs ou l'arrivée de nouvelles pilules contraceptives.
Nous vivons à une époque d'abondance de données et les chefs d'entreprise sont prêts à exploiter cette abondance et à apporter un changement transformationnel dans notre façon de faire des affaires.
Une réflexion provocatrice sur la façon dont les données pourraient transformer certaines entreprises
1. Audit : Plus d'échantillonnage statistique. Auditez l'ensemble des données car cela ne prend qu'une fraction de temps pour traiter les données et lever les écarts. Les auditeurs seront-ils responsables de signaler les fraudes ?
2. Humain : Ressourcement : Utiliser le réseau social intranet (surfer sur les tendances de discussion) pour former des équipes et déterminer l'efficacité de la collaboration
3. Informatique : Au lieu de réagir au piratage ou aux failles de sécurité, pourquoi ne pas le prévoir et l'empêcher.

Quelle est votre nouvelle carrière ?
Les dirigeants qui ont pris une décision sur l'intuition (en raison du manque d'analyses robustes) peuvent désormais se débarrasser de ces intuitions et s'appuyer sur le Big Data. Quelles compétences doivent-ils développer ? Corréler les événements non liés comme dans le futur car il n'y a pas d'événements occasionnels. Au moment où j'écris ce blog, la disparition du MH 370 a secoué le monde et cela ne peut pas être traité comme un événement occasionnel ou ponctuel. Le Big Data va certainement s'emparer de l'aviation et de l'espace militaire (les pays seront désormais plus disposés à partager des données à cet égard pour éviter que cela ne se produise).
Si vous êtes jeune et que vous souhaitez faire carrière, pensez à apprendre le langage machine ( Coursera propose de bons cours en ligne gratuitement). Comme quelqu'un l'a dit, « Data Scientist » sera le travail le plus sexy du futur.

Dessert
Un blog n'est pas suffisant pour écrire sur le Big Data et j'écrirai plus à ce sujet et donc faire attention dans cet espace. Je vous dis au revoir en disant « les données sont toujours prédictives » et bien sûr « la vie est belle ».

Partagez ceci :

Comme ça:

Mes expériences -La dernière fois (MELT) – 0114

Voici le défi pour mes lecteurs. Veuillez faire le lien entre les divers événements non liés énumérés ci-dessous et prédire le sujet de mon prochain blog. Portez votre chapeau Sherlock Holmes et dites-moi Elementary Mr Suresh que votre sujet pour le prochain blog est ……..

Quelle que soit votre réponse, une chose est certaine, le sujet du prochain blog aura un impact transformationnel. Est-ce un indice ? Vous pouvez le penser.

Pourquoi ciblez-vous ma fille ?

C'était comme d'habitude dans un grand magasin de détail du Minnesota et soudain, un homme en colère a fait irruption dans le magasin et a voulu voir le gérant. Voyant l'humeur du visiteur, le personnel l'a pressé de satisfaire son désir de rencontrer le directeur. En entrant dans le bureau du directeur, le visiteur a élevé la voix et a tonné : « Ma fille a reçu ceci dans l'e-mail. Elle est encore au lycée et vous envoyez des coupons pour des vêtements de bébé et des berceaux. L'encouragez-vous à tomber enceinte ?

Le responsable a regardé l'e-mail et était perplexe et se demandait comment cela avait pu se produire et a pris note mentalement de discuter avec les informaticiens. Il s'est ensuite tourné vers le père en colère et s'est excusé abondamment et a promis que ce type d'erreurs ne se reproduirait plus jamais.

Le père, toujours de son ton en colère, a plaisanté "vous êtes peut-être un grand magasin cible mais ne ciblez pas ma fille" (wow quel jeu de mots) et s'est éloigné.

Le père a de nouveau visité le magasin dans la semaine et a rencontré le gérant. Devinez la conversation qui s'est déroulée après une semaine.

1948 revient mais n'est pas 1984 mais 2014

Il faisait frais le matin d'octobre 1984. Je lisais le roman 1984 de George Orwell et soudain mon père est entré dans ma salle de lecture et voyant le livre de 1984 dans ma main a fait une observation sarcastique "Je n'ai jamais su que 1984 faisait partie de votre programme pour les examens d'audit" et s'est éloigné. Oui, j'avais prévu mes examens finaux d'expert-comptable le lendemain.

J'ai timidement gardé le livre de côté et je suis passé à l'audition pratique de Spicer et Pegler. Mais mes pensées tournaient autour du grand frère, un personnage symbolique du livre. Mon père est-il un grand frère ? Surveille-t-il toutes mes actions ?

Pour les personnes qui n'ont pas entendu parler de 1984, voici l'essentiel du livre :

Le livre a été écrit en 1948, l'année qui donne son titre au livre était encore près de 40 ans dans le futur. Certaines des choses qu'Orwell a imaginées qui arriveraient étaient le téléécran, une télévision qui observe ceux qui la regardent et un monde composé de trois méga-états plutôt que de centaines de pays. Dans le roman, le pays d'Eastasia se compose apparemment de la Chine et de ses pays satellites, l'Eurasie est l'Union soviétique et l'Océanie comprend les États-Unis, le Royaume-Uni et leurs alliés.

Winston Smith , personnage du roman lutte contre l'oppression en Océanie, un lieu où le Parti scrute les actions humaines avec une vigilance constante Grand frère. Défiant l'interdit de l'individualité, Winston ose exprimer ses pensées dans un journal intime et poursuit une relation avec Julia. Ces actes criminels mettent Winston dans l'œil de l'opposition, qui doit alors réformer le non-conformiste. George Orwell, en 1984, a introduit les mots d'ordre pour une vie sans liberté : BIG BROTHER VOUS REGARDE.”

Qui est le grand frère du monde moderne ? Continue à penser!

Le conseil : les avortements entraînent une baisse du taux de criminalité, tout comme la fenêtre brisée.

Malcolm Gladwell dans son livre "The Tipping Point" discute de l'incroyable transformation de New York à la fin des années 80 et au début des années 90 d'une ville ravagée par le crime et la drogue à une métropole moderne et relativement sûre. Alors que les taux de criminalité ont baissé dans tout le pays, New York a connu une réduction massive de la criminalité. Il propose finalement que la cause était une nouvelle politique qui a été adaptée par l'administration appelée « The Broken Windows Theory« . Cela va dans ce sens : une seule fenêtre cassée peut avoir une influence bien plus grande qu'on ne le pense. Cela peut propager une certaine attitude et créer des hypothèses selon lesquelles il est acceptable de se comporter d'une certaine manière ou, en d'autres termes, « le maintien et la surveillance des environnements urbains dans un état bien ordonné peuvent empêcher d'autres actes de vandalisme et une escalade vers une criminalité plus grave. Soit dit en passant, la théorie de la fenêtre brisée a été initialement formulée en 1982 par James Q Wilson et George L Kelling.

Personne ne l'avait prédit. Tout le monde pensait que les taux de criminalité élevés étaient une caractéristique permanente de la vie urbaine. Et les arguments standard pour expliquer pourquoi la criminalité diminue ne semblent pas fonctionner dans ce cas. Levitt et Dubner (auteur de Freakonomics) ont passé en revue toutes les explications habituelles de la baisse de la criminalité - économie en plein essor, déclin du commerce de crack, stratégies policières innovantes, lois plus strictes sur les armes à feu, vieillissement de la population - et n'en trouvent que deux qui, selon eux, comptent vraiment. . Mettre plus de policiers dans la rue et nombre de jeunes hommes incarcérés au cours de la même période. Mais aucun de ces deux facteurs n'était suffisant pour expliquer toute l'ampleur de la baisse de la criminalité. Il doit y avoir autre chose – et leur candidat pour l'explication manquante est la légalisation de l'avortement.

Les gens se font avorter, c'est-à-dire pour une raison : parce qu'ils sont pauvres, ou qu'ils ne veulent pas d'enfant, ou qu'ils vivent dans un environnement où il est difficile d'élever des enfants. Un enfant non désiré a plus de chances, lorsqu'il grandit, de devenir un criminel. En supprimant un grand nombre d'enfants non désirés, l'avortement légalisé a fini par faire baisser le taux de criminalité

Alors soyez le jury et décidez si c'était la théorie de la fenêtre brisée ou l'avortement la raison de la baisse du taux de criminalité à New York en 1990.

Rapport de performance ou rapport de minorité (cet événement ne s'est pas produit mais peut arriver)

John se dirige vers le lieu de travail de Jim et se tient derrière alors qu'il continue de travailler sans reconnaître aucune présence humaine. John tape sur l'épaule de Jim, ce qui provoque une réaction glaciale car il ne s'attendait pas à ce que John se présente à son lieu de travail. John dit « félicitations Jim, vous êtes classé 5 pour l'année de performance 2016 »

Jim a marmonné à John « Monsieur, nous sommes toujours en 2014 et comment pouvez-vous donner une note de performance pour 2016 ? « John répond que « nous avons examiné vos performances passées et sommes arrivés à cette conclusion en fonction de votre potentiel ». John a prophétisé « vous exécuterez avec succès le programme de transformation au Japon en 2016 ». De sa voix bouillonnante, il a dit « Bon truc, fils » et il est passé à autre chose. Jim était encore sous le choc et se demandait si cela pouvait être réel. C'est quelque chose de similaire au « Minority Report » où certains sont arrêtés avant qu'un crime ne soit commis.

Maintenant, les lecteurs se connectent ou mettent en corrélation ces événements et prédisent mon prochain sujet de mon blog. Si vous avez le temps, essayez de lire le livre "Black Swan"

Le succès est la hauteur à laquelle vous rebondissez lorsque vous touchez le fond – le général George S Patton. Avec ces pensées inspirantes, je vous dis au revoir. Comme toujours « la vie est belle ».


Mouvement féministe : aperçu

Le mouvement féministe s'appelle également le mouvement de libération des femmes qui a cherché à traiter et à s'attaquer à des problèmes tels que l'avortement, le congé de maternité, le harcèlement et la violence à l'égard des femmes, la violence domestique, les mutilations génitales féminines, les crimes d'honneur, etc. Les universitaires et les universitaires ont divisé les féministes. mouvements en trois vagues, qui ont traité plusieurs aspects du féminisme mais d'une manière différente. La première vague féministe avait été initiée entre le dix-neuvième et le vingtième siècle et elle concernait principalement le mouvement du suffrage. La deuxième vague du féminisme a été la période entre les années 60 et les années 80 au cours de laquelle les féministes ont cherché à lutter contre la discrimination à l'égard des femmes dans la société et la loi. Il avait les idées de base du féminisme de la première vague. L'idée de base derrière ces mouvements était de lutter et d'améliorer les conditions des femmes. Selon les chercheurs, le féminisme est défini comme la lutte continue contre l'oppression et la suppression des femmes. Il était essentiel d'initier le mouvement féministe car les femmes étaient subjuguées à tous les niveaux de la société occidentale. Le mouvement féministe visait à éliminer ce préjugé et s'est concentré sur l'élimination du sexisme de la société afin que les femmes aient également une chance de développer leur carrière. C'est l'un des mouvements sociaux les plus influents et les plus durables qui ont influencé les femmes dans toutes les sphères de la vie.


Les références

Ager, D., (1986) « Niveaux d'aide dans les matériaux CALL » dans Cameron, K. C. Dodd, W.S. et Rahtz, S.P.Q. Informatique et études de langues modernes Ellis Horwood Ltd.

Ahmad, K., Greville, C., Rogers. M., & Sussex R., 1985.Informatique, apprentissage des langues et L'enseignement des langues. Cambridge : COUPE.

Geoffrion, Leo D & Olga P. Geoffrion. 1999 : Soutenir l'apprentissage et l'enseignement. Londres : David Fulton Publishers.

Goodwyn Andrew et Jane Branson. 2005, Enseigner l'anglais : un manuel pour les enseignants du primaire et du secondaire. New York : Compagnie Routledge.

Kenning et Kenning (1983:2) Introduction à l'enseignement des langues assisté par ordinateur Cambridge : COUPE.

Kumar Swapna et Maija Tammelin, (2008). Intégration des TIC dans l'apprentissage et l'enseignement des langues : Guide pour l'établissement. New Delhi : ODLAC Press.

Lévy, M., (2003) Utilisation des TIC dans l'apprentissage et l'enseignement : quelle est la qualité de notre école ?. Londres: Livres de poche Clarendon.

Phillips, M., (1986). « L'APPEL dans son contexte pédagogique ». Dans Geoffrey Leech & Christopher N. Candlin (eds), Les ordinateurs dans l'enseignement et la recherche de la langue anglaise, Londres : Longman.

Taylor, R.P., (1980) (éd.), L'ordinateur à l'école : tuteur, outil, tuteur, Teacher's College, Collumbia University (New York : Teachers College Press, New Work) .

Warschaucer, M., (1995) Utiliser les TIC pour aider les étudiants qui ont l'anglais comme langue supplémentaire: Guide général pour un enseignant Illinois : Cambridge : Cambridge University Press.

Wyatt, D. H., (éd), (1984). Enseignement des langues assisté par ordinateur .Oxford : Pergame

L'utilisation de l'ordinateur dans l'apprentissage d'une langue étrangère

L'utilisation de l'ordinateur dans l'apprentissage d'une langue étrangère

Quels avantages et inconvénients ?

Tri Ilma Septiana

L'avènement des nouvelles technologies dans le processus d'apprentissage est toujours passionnant. Ils ajoutent de nouvelles dimensions à la classe et incitent les élèves à un niveau plus élevé de motivation et de réussite. CALL donne une impulsion à la fois à l'enseignant et à l'élève. Pour le premier, cela facilite la conception du cours, et pour le second, cela crée de nombreuses possibilités d'interaction active et lui offre des horizons plus larges pour être directement impliqué dans de nouveaux concepts et modes de pensée. Davey, Jones et Fox (1995) postulent que les ordinateurs (multimédia) ont un grand potentiel en tant que technologie de pointe pour l'apprentissage des langues. Ils ont découvert que leur projet, Computer Assisted Language Learning « Lingua », pouvait générer des interactions et améliorer les compétences.

L'ordinateur a apporté une révolution dans l'éducation. Bien qu'il n'ait pas immédiatement obtenu la bonne place parmi les professeurs de langues, en raison des préjugés des gens contre tout dispositif technologique dans l'éducation qui découle de l'échec du laboratoire de langues à répondre à ses attentes et à son enthousiasme lors de son introduction dans les écoles, il s'est finalement imposé comme un aspect important de l'enseignement des langues. L'enseignant de langues a progressivement pris conscience des nombreuses façons dont la combinaison unique de capacités didactiques, interactives et visuelles permet aux ordinateurs d'avoir un effet bénéfique sur la motivation des apprenants et a reconnu les ordinateurs comme un moyen qui offrait de nouvelles possibilités d'apprentissage, de réflexion et de croissance émotionnelle. et cognitivement. Davey, et al, (1995:31) a déclaré que l'inclusion de l'ordinateur (multimédia) dans les matériels d'apprentissage des langues peut transformer l'expérience d'apprentissage et améliorer la motivation de l'apprenant.

Balleden (1984) souligne que la technologie informatique pénétrera de plus en plus tous les domaines de la vie, y compris l'éducation. Pendant ce temps, Madison (1983) soutient que la technologie de l'éducation et la technologie de la communication sont les deux faces d'une même pièce. La polyvalence remarquable des ordinateurs est la principale cause de leur popularité croissante dans les écoles. Contrairement à la plupart des machines qui ne sont capables que de quelques tâches, l'ordinateur peut être programmé pour effectuer une multitude de tâches et devient ainsi un outil utile entre les mains des enseignants et des apprenants en les aidant à n'importe quelle étape du processus d'apprentissage : présentation, apprentissage et pratique. y compris l'utilisation de la langue. Ahmat et al (1985) souligne que le rôle auxiliaire de l'ordinateur dans l'enseignement le caractérise comme un médium appliqué par l'enseignant pour lui servir dans l'enseignement et non pour remplacer l'enseignant en classe. Ce rôle est évident si nous analysons certains acronymes tels que CALL et CAI (Computer Assisted Language Learning ou Computer aided/assisted instruction) où la lettre A représente les mots “Assisted ou Aided “indiquant le rôle des ordinateurs en tant qu'outil .

Informatique et apprentissage des langues

Récemment, les développements de la linguistique ainsi que des théories et pratiques de l'enseignement et de l'apprentissage des langues nécessitent de nouvelles approches, stratégies, techniques, équipements, méthodes et matériels pour faciliter l'apprentissage. La réaction des apprenants aux ordinateurs dans l'éducation semble être généralement très favorable. Une partie de cette fascination est sans aucun doute due à l'attrait des effets visuels attribués par les systèmes de micro-ordinateurs modernes utilisant l'affichage TV un succès. Grâce à cette combinaison unique de capacités didactiques, interactives et visuelles, les ordinateurs ont souvent un effet bénéfique sur la motivation des apprenants. Nelson et al (1976) ont déclaré que la propriété unique de l'ordinateur en tant que moyen d'enseignement est sa capacité à interagir avec l'étudiant. Les livres et les enregistrements peuvent indiquer à un étudiant quelles sont les règles et quelles sont les bonnes solutions, mais ils ne peuvent pas analyser les erreurs spécifiques que l'étudiant a commises et réagir d'une manière qui le conduit non seulement à une solution correcte.

À l'aide de l'ordinateur en classe, un enseignant applique à la fois les approches comportementalistes et d'acquisition à l'apprentissage des langues. La première parce que historiquement les approches behavioristes reposent sur le principe qu'une réponse, linguistique ou autre, est un comportement appris résultant de l'association de cette réponse à un stimulus donné. Grâce au renforcement positif des comportements incorrects, ces réponses deviennent trop apprises jusqu'à ce qu'elles soient automatiques. La seconde parce que, selon la théorie de Krashen sur l'apprentissage et l'acquisition d'une langue seconde, l'organisateur et le filtre affectif sont au cœur de la partie acquisition du modèle global, car ils sont impliqués dans l'analyse inconsciente de l'apprenant des chaînes de la parole dans le traitement. d'entrée de la parole, la production d'entrée et la synthèse de nouvelles règles. (Phillips 1986).

Avantages de l'APPEL

Ahmad et al (1985) évaluant la contribution pédagogique de l'ordinateur admet que les sentiments d'enthousiasme et de plaisir ressentis par les apprenants qui utilisent les programmes CALL créent une attitude positive vis-à-vis de l'activité d'apprentissage et de la matière. Dans un cas particulier, l'ordinateur peut jouer le rôle d'enseignant ou de tuteur. Fournir du matériel, guider les étudiants sur la façon de l'apprendre et donner plus d'informations et d'explications. (Hartoyo, 2006).

L'ordinateur peut fonctionner avec précision et précision. Il ne se fatigue pas, et son attention ne change pas. Il peut répéter une activité sans aucune des erreurs qui découlent facilement de la répétition par les humains. "Il peut gérer un très grand volume d'interaction et peut fournir aux étudiants des commentaires d'une certaine subtilité, à des intervalles plus fréquents que ce qui serait possible pour un enseignant humain dans toutes les sessions de cours individuelles sauf." (Ahmat et al 1985 : 4). Par ailleurs, une autre potentialité de l'ordinateur est sa capacité à créer des micro-mondes très motivants. Les ordinateurs peuvent créer de petits mondes que les élèves explorent librement. Par exemple, un étudiant peut réorganiser les sujets de lecture en fonction de ses besoins personnels. Il peut même devenir l'un des personnages d'une histoire et influencer directement son issue.

Du point de vue de l'enseignant, l'ordinateur présente des aspects d'une promesse particulière. Parmi ceux-ci, la polyvalence dans la manipulation de différents types de matériaux. La plus simple est la présentation à sens unique de l'information, sous forme de texte, graphique, audio et vidéo. « L'ordinateur peut simplifier l'enseignement en effectuant tout le travail ennuyeux et répétitif, laissant à l'enseignant humain les aspects les plus créatifs du travail. L'ordinateur est une bête obéissante et assumera facilement le rôle de corvée si nécessaire. (Higgins et Johns 1984 : 9). Il peut conserver le score et afficher le score, enregistrer les résultats, les erreurs, les taux de réussite, le temps passé et bien d'autres informations que l'enseignant pourra consulter ultérieurement. Ainsi, l'enseignant peut examiner les erreurs et les scores des élèves et d'autres informations et décider des progrès des élèves et de l'efficacité du matériel CALL.

D'un autre côté, pour les étudiants, l'ordinateur offre de nombreux avantages en raison de la flexibilité du temps et de la variété des cours éducatifs qu'il propose aux étudiants qui peuvent choisir quand et combien de temps consacrer à l'étude de sujets particuliers. Plus que cela, l'ordinateur peut également permettre aux étudiants de suivre des cours, ou des parties de cours, à distance.

Inconvénients des ordinateurs dans l'apprentissage des langues

De nombreux experts ont affirmé que l'ordinateur peut améliorer la compétence linguistique mais qu'il ne peut rien faire pour développer la compétence communicative. Cependant, grâce à des activités bien conçues, l'étudiant peut avoir un « sentiment » de la façon dont les formes d'une langue étrangère sont utilisées dans la communication. C'est ce que le projet réalisé à l'Université Concordia a tenté de faire. Son orientation était de « développer un matériel plus communicatif et axé sur le discours qui était la capacité prééminente de l'ordinateur en tant que partenaire interactif » (Wyatt 1984 : 36).

Un inconvénient considérable de l'utilisation de l'ordinateur dans l'apprentissage des langues est qu'il ne peut pas encore fonctionner de la même manière que le cerveau humain, faisant des sauts imaginatifs et coupant à travers un réseau d'arguments enchevêtrés pour arriver à de nouvelles idées. Underwood (1984 : 45) ajoute un autre inconvénient des programmes CALL lorsqu'il indique que l'ordinateur manque « tout ce qui ressemble à ce que nous faisons lorsque nous utilisons le langage, tout semblant de communication, même autant que la « sensation » du langage de conversation. »

En général, lire un texte, surtout les longs, à l'écran est plus lent, plus difficile et fatiguant. Gould et Grischowsky (1984) ont montré que les gens lisent 20 à 30 % plus lentement sur des écrans à faible résolution. Il peut, parfois, expliquer l'irritation et la douleur des yeux. De plus, si l'on compare les livres traditionnels avec le livre électronique, le livre électronique est considéré comme beaucoup moins maniable. C'est très différent des livres traditionnels qui sont assez petits.

Lecture islamique pour le lecteur islamique

LECTURE : Le jeûne, le quatrième pilier de l'Islam (Edisi 49/ V/ Décembre / 2006)

L’Islam a été depuis le début bien plus que ce que l’on entend habituellement par le concept général de « religion », l’Islam, signifiant en arabe la soumission à Allah, est en effet à la fois une tradition religieuse, une civilisation et un mode de vie total. L'Islam proclame une foi religieuse et établit certains rituels, mais il prescrit également des modèles d'ordre pour la société dans des domaines tels que la vie familiale, le droit civil et pénal, les affaires, l'étiquette, la nourriture, l'habillement et même l'hygiène personnelle. Pour les adeptes de l'Islam, il y a peu ou pas d'aspects de la vie individuelle et sociale qui ne sont pas considérés comme l'expression de l'Islam, qui est considéré comme une civilisation complète et complexe dans laquelle les individus, les sociétés et les gouvernements devraient tous refléter la volonté d'Allah, le Tout-Puissant. Dieu.

Les pratiques islamiques prescrites incluent ce qu'on appelle les cinq piliers de l'Islam. L'un des piliers est le jeûne, qui est notre sujet actuel. Les restes sont : la profession de foi, la prière, l'aumône et le pèlerinage à La Mecque. Une fois par an, l'Islam prescrit un jeûne rigoureux d'un mois pendant le mois de Ramadan, le neuvième du calendrier islamique. Du lever au coucher du soleil, tous les musulmans adultes dont la santé permet de s'abstenir complètement de nourriture, de boisson et d'activité sexuelle. Le Ramadan est un temps de réflexion et de discipline spirituelle, pour exprimer sa gratitude pour la direction d'Allah et pour l'expiation des péchés passés, pour la prise de conscience de la fragilité humaine et de la dépendance d'Allah.

Concernant la qualité du jeûne, Al-Ghazaly, dans son Ihya Ulum al Din (Apporter la connaissance religieuse à la vie), a classé le jeûne en trois degrés : ordinaire, spécial et extra spécial. Le jeûne ordinaire signifie s'abstenir de nourriture, de boisson et de satisfaction sexuelle. Alors que le jeûne spécial signifie garder les oreilles, les yeux, la langue, les mains et les pieds - et tous les autres organes - exempts de péché. Pendant ce temps, le jeûne extra-spécial signifie le jeûne du cœur des préoccupations indignes et des pensées mondaines, au mépris total de tout sauf d'Allah, Grand et Glorieux soit-il. Ce type de jeûne de la plus haute qualité est rompu en pensant à autre chose qu'Allah et l'au-delà.

S'abstenir – Menahan, Menantang

Coucher de soleil – Matahari terbenam

Mode de vie – Filsafat caché

Pilier de l'Islam – Rukun Islam

1. L'Islam est-il similaire au concept général de religion ?

2. Pourriez-vous mentionner les cinq piliers de l'Islam consécutivement ?

3. Le jeûne du Ramadan est-il prescrit annuellement ?

4. Combien de temps les musulmans adultes doivent-ils s'abstenir de manger et de boire pendant le mois de jeûne ?

5. Pouvez-vous expliquer la typologie ghazalienne du jeûne ?

LECTURE : Le Grand Pèlerinage à La Mecque ou Hajj : Le Cinquième Pilier de l'Islam (Edisi 50/VI/januari 2007)

Le dernier des cinq piliers de l'islam est le grand pèlerinage ou hajj vers les monuments sacrés de la Mecque et des environs, effectué pendant le douzième mois, Dzual-Hijjah, du calendrier lunaire musulman. Il est exigé des musulmans adultes au moins une fois dans leur vie s'ils sont physiquement capables de faire le voyage et peuvent se le permettre. Le grand pèlerinage, comme les prières, nécessite aussi une purification rituelle, symbolisée par le port des vêtements blancs, l'ihram. Les hommes doivent enfiler deux draps blancs sans couture. Pendant ce temps, les femmes peuvent enfiler une longue robe blanche et un couvre-chef ou un voile. Ni les bijoux ni les parfums ne sont autorisés, l'activité sexuelle, la chasse et les autres mauvaises actions sont également interdites.

En plus du hajj, il existe un rituel de dévotion, la 'umrah', désigne une visite généralement appelée le petit pèlerinage, que nous, musulmans, pouvons effectuer lors de la visite des lieux saints à d'autres moments de l'année. Ceux qui sont sur le hajj effectuent souvent les rituels de la 'umrah avant, pendant ou après le hajj. Cependant, l'exécution de la 'umrah' ne remplace pas l'obligation du hajj.

La loi islamique ou la jurisprudence islamique stipulent trois méthodes pour effectuer les cérémonies du hajj : a) ifrad, signifie une par une, une méthode préférée, accomplir d'abord les cérémonies du hajj, puis les « umrah b) tamattu », signifie le plaisir, accomplir la « umrah » d'abord, puis briser l'état de pureté rituelle ou de sanctification pour profiter des plaisirs de la Mecque pendant quelques jours avant de reprendre l'ihram pour le hajj et c) qiran, signifie conjonction, commençant la 'umrah et le hajj, et l'achèvement des deux au en même temps.

Le centre du grand pèlerinage est la Ka'bah, la maison d'Allah en forme de cube, dans laquelle la pierre noire sacrée est incrustée. La Kaaba a été construite à l'origine par le prophète Ibrahim et son fils Ismail. La pierre noire a été donnée à Ibrahim par l'ange Gabriel et est donc un symbole de l'alliance d'Allah avec Ismail et, par extension, la communauté musulmane en général.

Peut se permettre – Mampu (secara financier)

Pierre noire – Hajar aswad (batu hitam)

1. Quand est-ce que le grand pèlerinage est effectué par les adeptes islamiques ?

2. Combien de fois un musulman doit-il effectuer le pèlerinage ?

3. Mentionnez les trois alternatives de faire le hajj selon le texte ?

4. Qui étaient les premiers constructeurs de Kaaba ?

5. Quelle est la signification de « la maison d'Allah en forme de cube ?

LECTURE: L'Essence de Hijrah (Edisi 51 /VI/ Février 2007)

Hijrah, comme l'explique Ismail Raji al-Faruqi dans son Hijrah : La nécessité de sa iqamat ou Vergenwartigug (1981), signifie littéralement « émigration », ou auto-séparation de son compatriote ou de son pays. Techniquement, c'est-à-dire en tant que terme islamique, cela signifie le départ du prophète Mahomet, que la paix soit sur lui. De Makkah al-Mukarramah à Yathrib, à partir de ce moment-là pour être connu sous le nom de Madinat al-Nabiyy ou Madinah al Munnawwarah, et son arrivée là, le 24 septembre 622 AC sous le califat de 'Umar ibn Khattab, la Hijrah - au sens technique a été résolue pour être l'événement le plus crucial de l'histoire de l'Islam et sa date a été déclarée le début de l'histoire islamique.

La Hijrah n'est en effet pas limitée aux événements historiques auxquels elle s'applique à la fois en termes linguistiques et en termes techniques. Le terme a acquis plusieurs sens figurés ayant un contenu religieux et moral. Le saint Coran a utilisé des conjugaisons du terme Hijrah dans le commandement d'éviter le mal, de se détourner de la femme désobéissante, de ne prêter aucune oreille et donc, de bafouer le Coran, de laisser le parent incrédule avec une dignité devenant et le décorum plutôt que l'offense, retourner à Allah dans l'attente de recevoir Ses conseils, quitter sa place ou sa condition pour l'amour d'Allah. Ce sont toutes de nouvelles significations investies dans le terme racine de « h-j-r » et ses dérivés par l'Islam. Ainsi, dans les esprits musulmans, les sens ético-religieux ont éclipsé le sens latéral linguistique du verbe « hajara », émigrer.

Hijrah est devenu les plus grands exercices religieux, à savoir, abandonner les poursuites de piété de ce monde pour des disciplines de piété, l'engagement de ses énergies à l'auto-purification et à l'anoblissement, à l'étude de la science de la foi, à une vie de service à Allah, la connaissance et l'humanité. Dans n'importe laquelle de ces significations, on peut « hégire » ou « émigrer » sans jamais quitter sa propre maison.

Pour l'amour de – Demi untuk Allah

Que la paix soit sur lui (P.B.U.H) – Shallahu ‘Alaihi Wa Sallam’ (SAW)

1. Quelle est la signification technique de hijrah?

2. Quand est-ce que le prophète Mahomet est arrivé à Médine al Munawarah ?

3. Pourriez-vous donner un sens ou un sens figuré à hijrah?

4. Doit-on quitter son propre village pour faire la hijrah ?

5. Quelle est la racine arabe de hijrah?

LECTURE : Le témoignage de la foi : le premier pilier de l'islam (Edisi 52/VI/Maret 2007)

Le témoignage de foi ou profession de foi, qui est généralement appelé en arabe Shahada et en langue indonésienne Kalimat Syhadat, consiste à prononcer les deux phrases « Il n'y a de dieu qu'Allah » et « Mohammed est le Messager de Dieu ». Réciter cette simple déclaration en arabe constitue le début et l'essence d'être musulman. Le théologien al-baghadi (d.1037), cependant, déclare que la personne qui prononce la Shahada (confession) doit connaître le sens et la vérité de la déclaration et doit la répéter par compréhension et avec une sincérité sincère. La Shahada est répétée dans le cadre des prières musulmanes et acquiert ainsi davantage le sentiment d'être un rituel souvent répété qu'une simple déclaration unique.

Le terme dans la Shahada traduit ci-dessus par « Dieu » est Allah, le nom propre arabe de Dieu utilisé par les musulmans. Ce nom vient probablement d'al-ilah, 'le dieu' le nom arabe commun pour la divinité, avec l'article défini le. La première phrase de Shahhada « la ilaha illallah » affirme le monothéisme absolu de l'Islam, une foi inébranlable et intransigeante dans l'unité (tawhid) de Dieu. En tant que tel, sert également de rappel aux fidèles que le polythéisme, l'association de quoi que ce soit d'autre avec la divinité, est interdit et est le seul péché impardonnable.

La deuxième phrase de Shahada « Muhammadar-rasulullah » est l'affirmation que Muhammad est le messager d'Allah, le dernier et dernier prophète, qui sert de modèle à la communauté musulmane. Former des individus à une société islamique requiert des activités qui rappellent, renforcent et réalisent la parole de Dieu et l'exemple du prophète.

Bref, la croyance en un Dieu unique et l'acceptation de sa parole telle qu'elle a été révélée à Muhammad p.b.u.h. exige l'acceptation de l'ensemble des devoirs et obligations consignés dans ce message. Ces devoirs sont à la fois spirituels et légaux, sociétaux et dévotionnels, régulant la relation de chaque individu avec Dieu, avec ses semblables et avec ses autres créatures. Le premier devoir est cette profession de foi.

Qui a dit qu'une personne qui récite la Shahada devrait non seulement connaître sa véritable signification, mais aussi la prononcer avec une sincérité sincère ?

Témoin – Saksi Affirmation – Penegasan

Le témoin – Mempersaksikan affirme – Menegaskan

Confession – Pengakuan Unshakeable – Tak tergoyahkan

Composé de – Terdiri atas Rappel – Pengingat

Messager – Divinité Rasul – Tuhan

Prophète – Nabi Interdit – Dilarang

Essence – Hakikat impardonnable – Tak terampuni

Nouveau converti – Mualaf Sin – Dosa

Théologien – Communauté Musulmane Teolog – Musulman Umat

Réciter – Parole de Dieu Mengucapkan – Firman Tuhan

Énonciations - Exemple de Mengucapkan - Contoh/Tauladan

Prononcer – Rappel Mengucapkan – Mengingat

Renforcement sincère de Sepenuh hati – Melaksanakan

Sincérité – ketulusan Realize – Menyadari

Ainsi que – Dan Acceptance – Penerimaan

Divinité – Tuhan Hisword – Firman-Nya

Prière – Salat révélée – Diwahyukan

Dieu – Dewa Obligation – Kewajiban Good – Baik Devotional – Ibadah

Marchandises – Créature Barang – Makhluk

1. Que signifie la première des deux déclarations de la confession de foi ?

2. Quelle est la signification de Dieu en arabe ?

3. Quelle partie de la Shahada indique le monothéisme absolu de l'Islam ?

4. Où trouver les devoirs et l'obligation des musulmans ?

5. Quel est le premier devoir d'un musulman selon le texte de lecture ci-dessus ?

6. Qu'est-ce qui est interdit et même considéré comme un péché impardonnable dans l'Islam ?

7. À qui fait référence le dernier prophète ?

8. Quand la Shahada est-elle toujours répétée par un musulman ?

PRIÈRE : Le deuxième pilier de l'Islam (Edisi 53/VI/Avril 2007)

Après avoir proclamé de tout cœur qu'il n'y a de divinité qu'Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah, un musulman doit faire une prière (salat) cinq fois par jour. Ainsi le deuxième pilier de l'Islam. Bien que les heures des actions des joueurs et des rituels ne soient pas spécifiées dans le Coran, elles ont en effet été établies par le prophète Mahomet, e sur lui, Shubuh est offert à l'aube ou à l'aube, la prière dhuhur est offerte à midi, la prière ashar est offerte en milieu d'après-midi, la prière magrib est offerte au coucher du soleil et la prière 'isha est offerte le soir. Conformément à cela, nous pouvons simplement nommer les cinq prières respectivement comme prière de l'aube, prière du midi, prière du milieu de l'après-midi, prière du coucher du soleil et prière du soir. Dans le Saint Coran, Allah déclare que « Effectuez des prières régulières. En vérité, les prières sont jointes sur les croyants à des heures ou des heures fixes » (QS. An-Nisa : 103). Rituellement, chacune de ses prières régulières est précédée d'ablutions qui nettoient le corps (comme les mains, la bouche, le visage, les oreilles, le front et les pieds) et l'esprit confère la pureté rituelle nécessaire au culte divin.

Ces cinq prières peuvent être exécutées individuellement ou en groupe où qu'elles se trouvent - à la mosquée, à la maison, au travail ou même sur la route. Le début de la période d'exécution de chacune des prières quotidiennes prescrites et l'heure d'aller à la mosquée le vendredi sont annoncés par un appel public à la prière appelé adhan, donné par mu'adhin, « appelant » du minaret de la mosquée. L'appel à la prière se compose de sept courtes déclarations dont la traduction en anglais est la suivante :

Je témoigne qu'il n'y a de dieu qu'Allah.

Je témoigne que Muhammad est le messager d'Allah.

La prière est meilleure que le sommeil (ceci est récité uniquement pour la prière d'après l'aube)

« La prière est au croyant », selon Abdul Hasan Nadwi, « ce que l'eau est au poisson ». Bien sûr, c'est une douche incessante qui nettoie les corps, les cœurs et les esprits de la saleté, des défauts et de toutes les actions injustes. Le prophète Muhammad p.b.u.h. confirme ces idées par ses paroles et ses actions selon le hadith sonore suivant :

« A bientôt : s'il y a une rivière près d'une maison de l'un de vous et qu'il se lave cinq fois par jour, peut-il rester quelque chose de sa saleté ? Ils ont dit : cela ne laisse rien de sa saleté Il a dit : C'est semblable aux cinq prières par lesquelles Allah annule le péché (mineur). (HN Boukhari musulman)

Le Dieu Tout-Puissant lui-même dans le Saint Coran déclare que «… établir une prière régulière : car la prière retient les actes honteux et injustes.» (QS Al Ankabut : 45)

Salat de la congrégation – Salat jamaah

Prière prescrite – Shalat wajib

Prière de midi – Sholat dhuhur

Culte – Menyembah, Beribadah

Prière de l'après-midi – Salat Ashar

L'Assemblée – Salat Jum'at

Prière du coucher du soleil – Salat magrib

Appel public à la prière – Adzan

Prière du soir – Salat Isya

Ablution majeure – Mandi wajib

Salutation de paix – Salam (diakhir salat)

Prédicateur – Khatib, Salam (dalam salat)

Prière coutumière (volontaire) – salat sunah

Prière quotidienne prescrite – Salat lima waktu

Direction de la prière – Kiblat

1. Combien de fois un musulman doit-il prier ?

2. Les ablutions sont-elles nécessaires pour un musulman avant d'accomplir la prière du vendredi ?

3. Tous les rituels de prières sont-ils décrits en détail dans le Saint Coran ?

4. Comment les cinq prières prescrites sont-elles exécutées ?

5. Où une prière doit-elle être établie ?

6. Qui annonce le début de chaque période de prière ?

7. Quelle est la traduction anglaise "hayya 'alas-shalah!"

8. Quand récite-t-on la déclaration « mieux vaut prier que dormir » ?

9. Qui compare la relation d'un musulman et de la prière à celle de l'eau et de la vaisselle ?

10. Pouvez-vous écrire le verset coranique partiel original de « la prière empêche de

LECTURE : SHARI'AH : Le Chemin d'Allah (Edisi 54/VI/Mei 2007)

Shari'ah signifie littéralement la route vers un point d'eau, d'où le chemin d'Allah. C'est l'ensemble des lois révélées que l'on trouve principalement à la fois dans le Saint Coran et dans la Sunna. Le but de la charia est de rendre les gens plus heureux dans ce monde et dans l'au-delà. Conformément à cela, la vie d'un musulman est entièrement régie par la charia, qui énonce les règles et règlements précis régissant les relations individuelles avec Allah ainsi qu'avec les autres musulmans et non-musulmans. Ainsi, il englobe idéalement à la fois les activités religieuses et non religieuses des musulmans. Gardant à l'esprit le caractère unique de l'islam en tant que religion et code de vie complet, la charia est la loi selon laquelle Allah veut qu'un musulman vive. La charia a un droit public complet qui couvre à la fois la constitution et les affaires internationales. De même, il dispose d'un droit privé qui couvre à la fois les matières pénales et civiles. C'est fondamentalement une doctrine d'actes et d'obligations entièrement basée sur des sources révélées, à savoir le Saint Coran et la Sunna. Il a un mode de vie complet vers lequel l'individu et la société doivent tendre.

Les sources de la Chari'a, comme on le croit généralement, se répartissent en deux catégories principales : les sources primaires, comme déjà mentionné, le Saint Coran et la Sunna, sur laquelle aucune école de l'Islam n'est en désaccord, les sources secondaires sont Ijma ou consensus et Ijtihad ou raisonnement. La primauté du Saint Coran et de la Sunnah, sur toutes les autres sources, peut être déduite, entre autres, dans l'une des traditions du Prophète. Lorsque Muadh Ibn Jabal a été nommé gouverneur et juge de Yaman, le Prophète lui aurait demandé comment il déciderait des questions qui se présenteraient devant lui. « Je jugerai les affaires selon le Livre d'Allah », a déclaré Muadh. « Mais si le Livre d'Allah ne contient rien pour vous guider ? » « Alors j'agirai sur les précédents du Prophète d'Allah : » « Mais si les précédents du Prophète d'Allah échouent ? » « Alors je m'efforcerai de former notre propre jugement. »

Puisque la charia est considérée comme la loi d'Allah pour toute la communauté, voire pour toute l'humanité. En dernière analyse, Allah est le souverain souverain du monde et son seul législateur. Puisque la Shari'ah concerne ce qu'un musulman doit faire ou ne pas faire, tous les actes sont éthiquement classés comme : obligatoires, recommandés, de manière différente ou permise, répréhensibles, mais pas interdits et interdits. Enfreindre la charia est une transgression à la fois contre la société et contre Allah, un crime et un péché, les coupables sont passibles de punition dans ce monde et dans l'au-delà.

Rappelez-vous – Mempertimbangkan

Pas d'accord – Tidak setuju hukum yang diwahyukan

Entièrement – ​​Secara keseluruhan

Code de vie – Aturan hidup

Mode de vie – Filsafat hidup, cara hidup

Noix répréhensible pas interdite – Makruh

Interdit – Dilarang, haram

Littéralement – ​​Secara harfiah

Chemin de Dieu – Jalan atau agama Allah

Transgression – Pelanggar, orang yang berdosa

Briser la règle – Melanggar hukam, aturan

Fellow – Musulman, saudara sesama muslim

1. Quel est le sens littéral de la charia ?

2. Quelle est la signification principale de la charia ?

3. Mentionnez l'un des deux objectifs de la Chari'a ?

4. Comment un musulman devrait-il vivre sa vie ?

5. Pourriez-vous mentionner toutes les sources de la Shari'ah dans l'Islam ?

6. Quelles sont les sources de la charia détenues par toutes les écoles de droit islamique ?

7. Qui a nommé Muadh Ibn Jabal gouverneur ?

8. Mentionner al-ahkam al-khamsah est la charia ?

9. Qui est le souverain de ce monde ?

10. Pourrait-il écrire en arabe la tradition du Prophète mentionnée dans le texte ?

Mufassir Bahasa Inggris dan Potensi Dakwah Global (Edisi 55/VI/Juni 2007)

Oleh Ilzamudin Ma'mur

iantara cabang tafsir yang dimusabaqahkan di tingkat Privinsi Banten yang diselengarakan pada tanggal 30 avril s/d 15 Mei 2007 di Serang, tafsir bahasa Arab, dan tafsir bahasa Inggris, tafsir yang diebut terakhir merupakn bei kanang taf yangaking Banten ke III yang diselengrakan di kota Cilegon pada 12-16 Mei tahun 2004. Pada tingkat nasional tafsir al Qur'an dalam bahasa Inggris bahkan baru diperkenalkan pada tahun 2006, yakni dalam MTQ ke XXI di Kendari ibu kota Provinsi Su. Ini berarti bahwa tafsir al-Qur'an dalam bahasa Inggris memerlukan waktu selama selama kurang lebih 38 tahun untuk menduduki possinya yang sekarang ini sejak MTQ Nasional pertama kalinya di Indonesia tepatnya ta di Makasar pad68. berhak dihargai dan disambut baik oleh semua pihak. Kenyataanya bahasa Inggris sekarang ini, suka tidak suka, termasuk bahasa Internasional atau bahasa global yang menurut futurolog kenamaan John Niasbiit dan Patricia Aburdence, dalam Megatrend 2000, menjadi bahasa papan atas dalam millenium laapata se dalam millenium laapa ketiga, millenium yang

Arti Penting Tafsir al-Qur'an Bahasa Inggris

Banyak pertimbangan yang menjadi pendorong mengapa tafsir al-Qur'an bahasa Inggris pada akhirnya dimasukan sebagai salah satu cabang yang dimusabaqahkan dalam MTQ. Diantara pertimbangan tersebut, barangkali adalah : Pertama, umat musulman yang jumlahnya lebih dari satu miliar orang , tersebar diseluruh pelosok lima benua mulai Asie, Afrika, Amerika, Australie, hingga Eropa. Mereka memiliki budaya dan bahasa yang beragam dan bahasa yang umumnya mereka kuasai barangkali adalah bahasa Inggris. Yang pasti, dapat diestimasikan bahwa, walaupun tidaka dapat menujuk data statistik pastinya, jumlah umat Islam penutur nahasa non-arabe melampaui jumlah umat Islam penutur bahasa arabe yang pada uymumnya bermukim di nnegara di menjeurga-negara isi kanandungan al-Qur'an yang berbahas arabe. Bahasa jembatan tersebut diantaranya dalam hal ini, adalah bahas Inggris.

Kedua, jumlah penutur bahasa inggris di dunia ini melampaui jumlahn pengguna bahasa-bahasa internasional lainya. Sedangkan pesan Allah yang tekandung dalam al-Qur'an harus disampaikan kepada seluruh umat manusia, baik musulman maupun non-musulman, terlepas apakah mereka pada akhirnya menerima atau menolak pesan tersebut. Kewajiban umat Islam adalah memperkenalkannya dengan wajahnya yang tepat dan benar.

Ketiga, di tingkat internasional ummat Islam itu sendiri mereka menggunakan bahasa Inggris dalam pertemuan-pertemuan serta konferensi-konferensi yang diselenggarakannya, sebagaimana disinyalir oleh Akbar S Ahmad, antropolog penggiat Islamisasipengeta. Ia menyatakan bahwa ”Dalam kegiatan konferensi Islaminternasional apakah diselengarakan di Kuala Lumpur ataupun New York, bahasa utama yang digunakan adalah bahasa Inggris, Menyadari arti penting bahasa Inggris ini pula dan dan dunderhadam dugurangas bahasa Inggris, Menyadari arti penting bahasa Inggris ini pula dan dan dunderhadam dugurangas Almarhum Ismail Raji al-Faruqi, seorang guru besar di Madison University, Amerika serikat, dan penulis Cultural Atlas of Islam bernama Lois Lamya Al-Faruqi, juga menulis buku berjudul Toward Islamic English (Menuju ke Arah Bahasa Inggris Islami).

Keempat, dalam konteks indonésie, bahasa Inggris sejak sajak tahun 1958-an sudah diwajibkan memasukannya dalam kurikulum sebagai salah satu mata pelajaran yang harus diajarakan mulai dari sekolah tingkat menegah pertama, bahtingidias sekarang di jurgapend, Di pesanteren-pesanteren, terutama pesanteren Khalaf atau pesantren modern, bahasa Inggris sudah sejak lama diwajibkan tidak saja mempelajarinya tetapi juga menggunakannya sabagai alat komunikasin sehari-hari berdampingan dengan bahasa arab.

Kélima, terjemahan al-Qur'an dan tafsir al-Qur'an dalam bahasa Inggris baik yang konvensional maupun yanng digital sudah banyak tersedia dan dengan mudah dapat diakses di Indonesia. Misalnya, terjemhan al-Qur'an dalam bahasa Inggris, diantaranya, adalah La signification du Glorieux Coran karya Muhammad Marmaduke Pitchall The Holly Qur'an karya S.V Mir Ahmed Ali (1988). Le Coran : texte arabe avec les significations anglaises correspondantes ) Le Coran : La première version américaine karya Thomas Ballantine Irving (1986) Al-Qur'an une traduction contemporaine karya ahmad Ali 91963), Qur'an Translation: Discourse, Texture, and exegesis karya Abdur-Raof (2001). Le Saint Coran : traduction anglaise du commentaire karya Ghulam Farid Malik (1969) Le Saint Coran : texte arabe, traduction et commentaire karya Maulana Muhammad Ali (1951) Le Noble Coran : traduction anglaise des significations et commentaire karya Muhammad Muhsin Khan et Muhammad Taqi-ud-Din Al-Hilali (1999) dans Le message du Coran traduit et expliqué, karya Muhammad As'ad (1984).Sedangkan diantara kitab-kitab tafsir dalam bahasa Inngris adalah : Abdul A'la Al Mawdudi, The Meaning of the qur'an, Vols.17 jilid (1984) syed Anwer Ali, Qur'an the Fundamental Law of Human Life, (16Jilid) Muhammad Muhsin Khan et Muhammad Taqi-ud-Din Al-Hilali, Interprétation des significations du Noble Coran en langue anglaise, 9 jilid (1999) dan abu al-Fida 'Imad Ad-Din Ismail bin'Umar bin Kathir Al-Quraeshi, Tafsir Ibn Kathir, 10 jilid (2003)

Térakhir, umat Islam Indonésie yang jumlahnya merupakan yang terbesar di dunia Musulman, dengan menguasai al-Qur'an, bahasa Arab dan bahasa Inggris sekaligus diharapkan dapat berperan lebih aktif lagi dalam pecaturan peradabanepal dan bahasa global, warunggaun globalbahauna global , bahasa Inggris.

Mufassir Sebagai Dai dan Mubaligh Global

Kendatipun masih terbilang baru, cabang tafsir al-Qur'an dalam bahasa Inggris nampaknya semakin diminati dan mendapatkan tempat di hati para generasi muda Muslim Banten. Hal ini diindikasikan oleh terus meningkatnya jumlah peserta yang mendaftarkan diri dan mengikuti musabaqah cabang tafsir al-qur'an dalam bahasa inggris dari waktu ke waktu dalam setiap penyelengaraanya maikka dalam priving. Misalnya, saat tafsir pertama kali diperkenalkan di MTQ ke III Provinsi Banten yang diselengarakan di kota Cilegon pada tahun 2004, peserta mufassir dan mufassirah yang tercatat hanya 12 orang, sedangkan pada MTQ keyang sedansi banten tercatak di kurang dari 24 orang. Dengan demikian ada peningkatan sebanyak 100%. Tren peningkatan yang sama juga terjadi pada MTQ tingkat kabupaten, MTQ kabupaten serang misalnya, pada penyelenggaraan MTQ yang diselengarakan di kecamatan Cinangka pada tahun 2004, peserta kurang lebih tahanguntana 2007 pada, penyengka pada tahun 2004 33 orang, peningkatan sebanyak lebih dari 150%. Tendance Kalau peningktan di kecmatan serang tersebut dapat dijadikan representasi karena Serang juga dipandang sebagai 'gudang'nya Qori dan Qari'ah, maka tendance yang sama kemungkinan besar juga terjadi dalam penyelenggaraan MTQ di semuah pro. Suatu tendance yang mengembirakan dan perlu mendpatkan perhatian, sambutan, dan dukungan serius dari semua pihak. Ini merupakan potensi luar biasa tidak saja bagi kepentinmgan pribadi para peserta yang bersangkutan, tetapi pemerintah daerah, LPTQ, Depag, dan juga bangsa Indonésie seacar keseluruhan yang sebagian besarnya juga beragama Islam.

Dengan al-Qur'an diluar kepalanya, tafsir terkuasai dalam fikiranya, kepiawaian retotika dalam bibirnya, antusiasme berdakwah yang mengelora dalam dadanya, para mufassir dan mufassirah bidang tafsir al-Qur'an semilia dadanya mubaligh-mubalighah yang sangat kompeten dan mumpuni di masa depan. Mereka memiliki keistimewaan berupa kemungkinan jangkauan khlayaknya pada masyarakat global daram era globalisasi. Mereka dapat melakukan dakwah global, baik dengan lisan mupun tulisan, yang menjangkau umat musulman dan non-musulman yang menggunakan bahasa Inggris sebagai locuteur natif, sebgai bahasa pertama, bahasa kedua, dan as bahkan se bahasa Mereka memiliki potensi dan peluang besar untuk dapat mengajak kepada kebaikan dan sekailgus menjelaskan dengan benar apa itu Islam dan apa maknanya menjadi musulman. Islam seperti tersirat dalam namanya adalah agama pencinta dan penganjur kedamaian, bukan pendukung apalagi pelaku terorisme seperti yang coba dikesankan dan dicitrakan oleh "dunia luar" melalui berbgai masmedia internasional akhir-akhir ini Wallahu alam !

LECTURE : La croyance aux livres d'Allah : Le troisième article de la foi (Edisi 56/VI/Juli 2007)

Les vrais musulmans devraient également croire à tous les livres et révélations d'Allah tout-puissant.


Mes expériences -La dernière fois (MELT) – 0414

India Inc sort-elle enfin de la politique familiale (sic) ?
Mon dernier blog était l'un de mes rares blogs politiques et était ravi de voir certains de mes désirs se réaliser. J'ai donc pensé à m'aventurer dans la rédaction de mon deuxième blog politique et j'ai voulu voir le résultat. Lorsque ce blog arrivera sur le Web, l'Inde serait prête à accueillir un nouveau Premier ministre et, de façon rafraîchissante, le pays a confié son mandat à un seul parti. Cela ne s'est pas produit au cours des deux dernières décennies, car le résultat des élections précédentes était soit une majorité fracturée, soit une coalition composée d'intérêts particuliers des partis régionaux.
Un autre résultat de l'élection est que les partis politiques dirigés par la famille ont été lourdement punis. Le parti du congrès national contrôlé par la famille Gandhi (mère et fils) a dû mordre la poussière. Dans d'autres États, à savoir l'Uttar Pradesh, le Jammu & Kashmir et le Tamil Nadu, trois partis politiques différents contrôlés par une combinaison père-fils ont été décimés. Ce n'est pas un hasard et ne traitez pas cela comme du bruit mais certainement comme un signal. Malheureusement, les parties n'en ont pas tiré les leçons car aucune tête n'est tombée et les familles n'ont pas assumé la responsabilité de leurs défaites. Cela surprend-il quelqu'un ?
Mon conseil non sollicité au parti du Congrès et aux autres partis contrôlés par la famille : Réveillez-vous ! L'écriture est sur le mur. Je suggère que les membres de la famille démissionnent de leurs postes au parti et que le parti soit pris en charge par des talents efficaces. Cette élection a clairement appris aux partis politiques une leçon qui est la « récompense pour la performance ». M. Modi, qui a mené la campagne du BJP a été récompensé pour sa bonne gouvernance au Gujarat.
Une première indication me porte à croire que Modi va jouer. Il a clairement envoyé un message dans son discours d'acceptation en demandant à ses hommes de parti de se concentrer sur le service de la nation plutôt que sur les positions. Son discours émouvant a indiqué qu'il sympathisera avec les pauvres et prendra les mesures appropriées pour améliorer leur vie. Il a surpris de nombreuses personnes en invitant les chefs d'État de tous les pays voisins, y compris le Pakistan. Il ne s'est pas inquiété de l'opposition de son propre partenaire d'alliance pour avoir invité le Premier ministre srilankais. En fait, son invitation au Premier ministre sri-lankais a entraîné un contre-bon geste du Sri Lanka de libération de quelques centaines de pêcheurs tamouls. Comme un PDG d'entreprise typique, il a demandé à tous les secrétaires de cabinet de présenter leur vision pour les cinq prochaines années. Si cette tendance se poursuit, il créera sûrement une réputation de tolérance zéro pour les bêtises et de récompense pour la performance.
M. Modi aurait avantage à faire appel au Dr Manmohan Singh en tant que conseiller économique, car je pense que cet homme a beaucoup à offrir et que le Parti du Congrès l'a rendu inefficace. Je n'arrive toujours pas à oublier comment il a redressé les finances du pays entre 1991 et 1995. Il mérite un peu de respect et de dignité.

Enfin, un conseil sur l'AAP (parti de l'homme commun) nouvellement formé, qui a lamentablement échoué aux élections, veuillez l'utiliser comme une leçon d'apprentissage et renforcer la confiance des gens. S'il vous plaît, ne vous adonnez pas aux drames et aux pitreries car cela ne vous aide pas non plus à instaurer la confiance ou à gagner des élections. Saisissez la première occasion de guider votre chef pour qu'il s'abstienne de telles ébats. Oui, je fais référence à son acte récent de ne pas fournir de caution en cas de diffamation (montant de la caution de 150 $) et de se porter volontaire pour aller en prison. Les Indiens apprécieront que vous alliez en prison pour une bonne cause telle que la lutte contre la corruption, mais pas lorsque vous traitez quelqu'un de voleur et que vous ne fournissez pas de preuves adéquates.
Assez de politique et laissez-moi passer à autre chose car je promets de ne pas écrire sur la politique pendant une période de temps indéfinie.
À quel point votre idée est-elle stupide ?
Benjamin Franklin a déclaré: "Je n'ai pas échoué, j'ai eu 10 000 idées qui n'ont pas fonctionné." Thomas Edison a déclaré: "Sur les 200 ampoules qui n'ont pas fonctionné, chaque échec m'a dit quelque chose que j'ai pu incorporer dans la prochaine tentative." Soyez audacieux dans vos idées et supprimez vos blocages mentaux. Voici le test pour vous tous. Trouvez un nom pour un nouveau vin qui sera lancé sur le marché la semaine prochaine. Arrêtez-vous ici et prenez un moment pour trouver le nom qui, selon vous, sera un des meilleurs vendeurs.
Commencez à vous tromper et vous réaliserez alors que tout est possible. L'erreur courante des gens est qu'ils veulent que leur idée soit acceptée du premier coup. Il y a souvent une peur de l'échec lors de l'articulation d'une idée, mais le succès de la réalisation de l'idée réside dans la conviction que vous n'essayez pas d'être parfait ou infaillible.
D'ailleurs Chardonnay « Fat bâtard » est le nom du vin qui est devenu célèbre en seulement six ans. Avez-vous été à la hauteur de ce nom idiot? Je repose mon cas ici.
Dessert
Si vous êtes licencié de votre travail, ne vous inquiétez pas car ces derniers sont considérés comme un signe d'initiative de nos jours. Se faire virer signifie souvent que vous êtes en désaccord (en raison de votre action) avec votre entreprise. Je connais une personne qui a été licenciée trois fois et à chaque fois, sa carrière a progressé. Alors donnez-vous une chance et relancez votre carrière. Avec ces pensées intrépides, je vous dis au revoir en disant "la vie est belle".

Partagez ceci :

Comme ça:


Divan-E-Shams en anglais farsi

“Divan-e Shams est un chef-d'œuvre de sagesse et d'éloquence. On dit souvent que Rumi avait atteint le niveau d'un "Maître Parfait" et qu'en tant que tel, il habitait souvent dans les royaumes spirituels qui étaient rarement visités par les autres de ce monde. Rumi avait atteint des sommets spirituels qui n'ont été atteints que par quelques-uns avant lui ou depuis, alors que les origines de la poésie de Rumi sont de nature distinctement musulmane et soufie, cela n'a pas empêché sa poésie d'être largement répandue et influente. Du romantisme allemand au transcendantalisme américain, l'influence de Rumi a été large et profonde.
L'écrivain français Maurice Barrès avait un jour avoué : “Lorsque j'ai fait l'expérience de la poésie de Rumi, vibrante d'extase et de mélodie, j'ai réalisé les lacunes de Shakespeare, Goethe et Victor Hugo.

L'éminent orientaliste d'origine britannique et traducteur de Rumi, A. J. Arberry avait déclaré un jour :
À Rumi, nous rencontrons l'un des plus grands poètes du monde. Dans la profondeur de la pensée, l'inventivité de l'image et la maîtrise triomphale du langage, Rûmi s'impose comme le génie suprême de la mystique islamique.

Le plus grand érudit et traducteur de Rumi, R. A. Nicholson, qui fut le premier orientaliste d'origine britannique à traduire l'intégralité de Masnavi en anglais, a qualifié Rumi et ses travaux de : “Til Masnavi est un majestueux rivière, calme et profonde, serpentant à travers de nombreux paysages riches et variés jusqu'à l'océan incommensurable, le Divan est un torrent écumant qui bondit et plonge dans la solitude éthérée des collines.Rumi est le plus grand poète mystique de tout âge.”

Sir William Jones, un érudit britannique du 18ème siècle de la langue persane, avait proclamé que : “Je ne connais aucun écrivain auquel Rumi puisse être comparé à juste titre, à l'exception de Chaucer ou de ShakespeareUn livre aussi extraordinaire que le Masnavi n'a peut-être jamais été composé par l'Homme. Il regorge de beautés et de défauts, tout aussi grands d'obscénité grossière, et d'éthique pure avec des accents exquis de poésie, et une puérilité plate avec de l'esprit et de la plaisanterie, des plaisanteries mêlées de ridicule sur toutes les religions établies, et une veine de piété sublime.Le Masnavi de Rumi reflète un esprit beaucoup plus œcuménique et une sensibilité religieuse beaucoup plus large et plus profonde que la Divine Comédie de Dante.

“Le nom Maulana Jalaluddin Rumi est synonyme d'amour et de vol extatique dans l'infini. Rumi est l'un des plus grands maîtres spirituels et génies poétiques de l'humanité et fut le fondateur de l'Ordre Soufi Mevlevi, une confrérie mystique de premier plan de l'Islam. Rumi est né à Balkh [une ville historique du nord de l'Afghanistan moderne près de Mazar-e Sharif, à l'époque des frontières orientales du grand empire perse], le 30 septembre 1207 dans une famille de théologiens érudits. Échappant à l'invasion et à la destruction mongoles, Rumi et sa famille ont beaucoup voyagé sur les terres musulmanes, ont effectué un pèlerinage à la Mecque et se sont finalement installés à Konya, en Anatolie, qui faisait alors partie de l'empire seldjoukide. Lorsque son père Bahauddin Walad est décédé, Rumi a succédé à son père en 1231 en tant que professeur de sciences religieuses. Rumi, 24 ans, était un érudit déjà accompli en sciences religieuses et positives.
Rumi a été introduit dans la voie mystique par un derviche errant, Shams de Tabriz. Son amour et son deuil pour la mort de Shams ont trouvé leur expression dans une vague de musique, de danse et de poèmes lyriques, `Divan-e Shams Tabrizi’. Rumi est l'auteur d'un ouvrage épique didactique en six volumes, le `Masnavi’, appelé le ‘Coran en persan’ par Jami [l'éminent poète soufi persan du XVe siècle], et Discourses, 'Fihi Ma Fihi’, écrit introduire ses disciples dans la métaphysique.
S'il y a une idée générale sous-jacente à la poésie de Rumi, c'est l'amour absolu de Dieu. Les rites Mevlevi, Sema [Danse soufie des derviches tourneurs] symbolisent l'amour divin et l'extase mystique qu'ils visent à l'union avec le Divin. La musique et la danse sont conçues pour induire un état méditatif sur l'amour de Dieu. La musique Mevlevi contient certains des éléments les plus fondamentaux de la musique classique orientale et sert principalement d'accompagnement aux poèmes de Rumi et d'autres poètes soufis. Les derviches tournent intemporellement et sans effort. Ils tourbillonnent, tournent sur leur propre axe et se déplacent également en orbite. La main droite est tournée vers le ciel pour recevoir la miséricorde débordante de Dieu qui passe par le cœur et est transmise à la terre avec la main gauche baissée. Tandis qu'un pied reste fermement au sol, l'autre le traverse et propulse le danseur en rond. La montée et la descente du pied droit sont maintenues constantes par la répétition rythmique intérieure du nom de “Allah-Al-lah, Al-lah…”

La cérémonie du Sema peut être considérée comme un grand crescendo en trois étapes : connaître Dieu, voir Dieu et s'unir à Dieu L'influence de Dieu sur la pensée, la littérature et toutes les formes d'expression esthétique dans le monde de l'Islam ne peut être surestimée.

Maulana Jalaluddin Rumi est décédé le 17 décembre 1273 après JC. Des hommes de cinq confessions ont suivi son cercueil. Cette nuit-là s'appelait Shab-e Arus [littéralement Nuit de noces ou Nuit d'union de Rumi avec Dieu). Depuis, les derviches soufis de Mevlevi ont gardé cette date comme un festival.
Il est très gratifiant de constater qu'à la mort de Rumi, ses personnes en deuil étaient de toutes confessions. On a demandé à un chrétien pourquoi il pleurait sur une tombe musulmane, et il a répondu : « Nous l'estimons comme le Moïse, le David, le Jésus de notre temps et nous sommes ses disciples, ses adhérents. et digne hommage à la mémoire d'un si grand homme.
Extraits de Rumi’s World: The Life and Works of the Great Sufi Poet par l'éminente érudite d'origine allemande de Rumi, Annemarie Schimmel (1922-2003).

CHRONOLOGIE RUMI ci-dessus est une gracieuseté de The Masnavi – Book One par le professeur et traducteur Rumi d'origine afghane, le professeur Jawid Mojadeddi (directeur des études supérieures et professeur agrégé de religion à l'Université Rutgers).
Entre parenthèses [ ] les informations ci-dessus sont mes insertions.

Un bref aperçu de la vie de Rumipar Emin Aydin
Résumé
L'enseignement de la paix et de la tolérance de Rumi a séduit les hommes et les femmes de toutes les sectes et croyances, et continue d'attirer des adeptes de toutes les régions du monde musulman et non musulman. À la fois enseignant et mystique, sa doctrine prône la tolérance, le raisonnement, la bonté, la charité et la conscience par l'amour, en regardant du même œil les musulmans, les juifs, les chrétiens et les autres.Aujourd'hui, ce message d'amour, de paix et d'amitié trouve une forte résonance dans le cœur des gens…Jelaleddin Rumi était l'un des grands maîtres spirituels et génies poétiques de l'humanité, et l'ordre soufi Mevlevi a été fondé pour suivre ses enseignements.
Lire l'intégralité du document ci-dessous :

Un bref aperçu de la vie de Rumi

La poésie de Rumi est divisée en plusieurs catégories : les quatrains (rubayat) et les odes (ghazal) du Divan, et les six livres du Masnavi. Les œuvres en prose sont divisées en Discours, Les Lettres et Les Sept Sermons.
Les œuvres de Rumi ont été enregistrées, rassemblées et compilées de son vivant et après sa mort, par son fils, ses amis et ses étudiants, en particulier son dernier disciple bien-aimé et fidèle, Husamuddin Chelebi à qui Rumi avait dédié son magnum opus, Masnavi, en tant que Husami. Namah ou Le Livre de Husam.
RLa poésie et les écrits en prose d'umi ont un contenu spirituel qui est le langage universel de l'âme humaine. Ils parlent du voyage spirituel de l'ascension de l'Homme à travers l'esprit et l'âme vers la Perfection (Dieu). L'amour, la tolérance, l'humanité, la compassion, le respect, l'ouverture, l'acceptation de l'autre dans son altérité et les dialogues interreligieux sont les fondements des pensées et des pratiques de Rumi.
Le thème général de la pensée de Rumi, comme celui d'autres poètes mystiques et soufis de la littérature persane, est essentiellement celui du concept soufi de Tawhid-توحید l'union mystique ultime d'un amant mystique soufi avec le bien-aimé (Dieu) - de qui il ou elle a été coupé et devenu distant - ainsi le désir et le désir de longue date d'un chercheur soufi d'annihiler le Soi et de devenir Un avec le Seul et Unique (Dieu).
On dit souvent que les enseignements de Rumi sont de nature œcuménique. Pour Rumi, la religion était principalement une expérience personnelle et ne se limitait pas à des arguments logiques ou à des perceptions des sens. Pour Roumi. l'amour créateur, ou le désir de rejoindre l'esprit à la divinité, était le but vers lequel tout tendait.
Le thème principal et le message des pensées et des enseignements de Rumi est l'amour de Dieu et de ses créatures. L'objectif de sa philosophie est l'humanité et son objectif est d'atteindre et d'aider les autres à atteindre l'état d'être humain parfait. Rumi a fondé l'ordre mystique soufi Mevlevi, communément appelé les « derviches tourneurs » et a créé le rite Sema, une danse sacrée rituelle pour rechercher symboliquement la vérité divine et la maturité. Le message et les enseignements de Rumi continuent d'inspirer les gens de toutes les religions et cultures aujourd'hui et nous montrent comment vivre ensemble dans la paix et l'harmonie.
Le monde de Rumi n'est pas exclusif, mais est plutôt l'état le plus élevé d'un être humain - à savoir, un humain pleinement évolué. Il n'offense personne et inclut tout le monde, en tant qu'être humain parfait qui est à la recherche de l'amour, de la vérité et de l'unité de l'âme humaine.L'attrait très large de Rumi, sa pensée très avancée, son humanisme et son cœur et son esprit ouverts peuvent provenir de son caractère véritablement cosmopolite, car au cours de sa vie, il a entretenu des relations exceptionnellement bonnes avec des personnes de divers horizons sociaux, culturels et religieux. Rumi connaissait le message central de chacun d'entre eux et était donc apprécié par les croyants de nombreuses religions. Il n'y avait peut-être pas de plus bel hommage à l'universalité de Rumi que ses funérailles, un marathon de deuil de 40 jours auquel assistaient des musulmans, des chrétiens, des juifs, des hindous, des bouddhistes et des zoroastriens éperdus et en pleurs qui pleuraient d'une manière telle qu'on aurait cru que Rumi appartenait à chacun d'eux.”

Masnavi Manavi – معنوی –

Couplets rimés de significations spirituelles profondes

“Le Masnavi, ou couplets rimés, est la dernière et la plus célèbre œuvre de Rumi. Il se compose de six longs livres de poésie (chacun contenant plusieurs milliers de lignes de texte), mis en place dans un format de style pédagogique conçu pour transmettre d'importantes leçons spirituelles. C'est la seule des œuvres de Rumi qu'il a délibérément composée dans l'ordre chronologique dans un seul but. Rumi’s Masnavi se compose d'une collection d'environ 25 000 distiques rimés et de 440 histoires mystiques/spirituelles réparties en 6 livres.

Le Masnavi contient des milliers de distiques rimés (un type de poésie appelé, en arabe, Mathnawî) avec des histoires, des enseignements éthiques et des enseignements soufis profondément spirituels. Le Masnavi tisse des fables, des scènes de la vie quotidienne, des révélations et exégèses coraniques et de la métaphysique dans une tapisserie vaste et complexe. Le Masnavi est profondément imprégné de significations et de références coraniques, c'est pourquoi il est si célèbre et apprécié depuis tant de siècles dans tout le monde musulman.

Le Masnavi est mis en place dans le style classique d'un manuel d'enseignement soufi. Il transmet son message presque entièrement à travers des histoires de longueur variable. Le matériel qui compose le Masnavi est divisible en deux catégories différentes : la discussion théorique des principaux thèmes de la vie et de la doctrine mystiques soufies, et les histoires de fables destinées à illustrer ces thèmes au fur et à mesure qu'ils surviennent. Comme beaucoup de ces collections qui l'ont précédé, Rumi's Masnavi contient dans ses récits des références au Coran, aux paroles du prophète Mahomet, à l'histoire musulmane, aux saints et pécheurs célèbres, aux allusions poétiques et aux récits d'animaux et d'événements fantastiques.

Les six livres du Masnavi peuvent être divisés en trois groupes de deux car chaque paire est liée par un thème commun. Le premier livre des Masnavi doit être lu pour comprendre les cinq autres tomes :

Livres 1 et 2 : Ils "sont principalement concernés par le nafs, le moi charnel inférieur ou l'ego, et ses tendances à l'auto-tromperie et au mal".

Livres 3 et 4 : Ces livres partagent les thèmes principaux de la Raison et de la Connaissance. Ces deux thèmes sont personnifiés par Rumi dans la figure biblique et coranique du prophète Moïse.

Livres 5 et 6 : Ces deux derniers livres sont rejoints par l'idéal universel selon lequel l'Homme doit nier son existence physique terrestre pour comprendre l'existence de Dieu.

Dans le Masnavi, Rumi traite de nombreuses questions majeures de la théologie islamique, s'adressant non pas principalement aux érudits érudits, mais aux gens ordinaires, en utilisant des arguments vivants et accessibles pour capter leur attention. L'objectif est d'expliquer les racines mêmes de la spiritualité et le sens de la religion tels que compris par ceux qui empruntent le chemin mystique, et ainsi de fournir un guide à la personne réfléchie pour résoudre les problèmes moraux et métaphysiques quotidiens comme un vrai soufi pourrait le faire. Rumi n'aborde pas sa théologie de manière systématique, le Masnavi est composé de paraboles imbriquées dans des histoires, interrompues par des anecdotes amusantes ou des blagues obscènes, conçues pour attirer son public. Rumi utilise ces vignettes dramatiques à bon escient, en tirant des conclusions théologiques, les orientant avec des principes moraux qui illustrent ses perceptions spirituelles et mystiques, et exhortant ses lecteurs à une compréhension plus profonde et à une aspiration plus élevée.

L'éminent poète soufi persan du XVe siècle, Jami, a appelé Rumi Masnavi ‘Le Coran en langue persane’. Rumi Masnavi est unanimement considéré comme l'une des plus grandes œuvres de poésie mystique et de littérature religieuse.

Dans le prologue du Masnavi, Rumi écrit :

“Ceci est le Livre du Masnavi, qui est les racines des racines des racines de la Voie en ce qui concerne le dévoilement des mystères de l'accomplissement et de la certitude et qui est la plus grande science de Dieu et la voie la plus claire de Dieu et de la la preuve la plus manifeste de Dieu…

La ressemblance de la lumière de celui-ci est comme une niche dans laquelle se trouve une bougie qui brille d'un éclat plus brillant que l'aube. C'est le paradis du cœur, ayant des fontaines et des branches, l'une d'entre elles est une fontaine appelée Salsabil parmi les voyageurs sur ce Sentier et aux yeux des possesseurs de stations et de grâces, et c'est le meilleur comme station et le plus excellent comme repos- endroit. Là, les justes mangent et boivent, et là les libres se réjouissent et se réjouissent et comme le Nil d'Égypte, c'est une boisson pour ceux qui endurent patiemment, mais une douleur pour le peuple de Pharaon et les incroyants, comme Dieu l'a dit : Il permet à beaucoup d'être ainsi induits en erreur et Il permet à beaucoup d'être ainsi guidés. C'est le remède pour les seins, et la purge des chagrins, et l'exposé du Coran, et l'abondance des cadeaux, et les dispositions de purification par les mains de nobles scribes justes qui interdisent que Nul n'y touchera sauf les purifiés. Le mensonge ne l'aborde ni par devant ni par derrière, puisque Dieu l'observe et veille sur lui, et Il est le meilleur gardien et Il est le plus miséricordieux d'entre eux qui font miséricorde. Et il a d'autres titres d'honneur que Dieu lui a accordés.”

Divan-e Shams Tabrizi ou Divan-e Kabir –
ان شمس یا دیوان –
La grande collection de poèmes d'amour lyriques de Rumi dédié à son amant mystique et maître soufi, Shams of Tabriz

Le deuxième ouvrage le plus connu de Rumi est le Divan-e Shams Tabrizi ou Divan-e Kabir, totalisant quelque 35 000 distiques, qui est un recueil de poèmes décrivant les états mystiques et exposant divers points de la doctrine soufie. Alors que le Masnavi tend vers une approche didactique, le Divan est plutôt un recueil d'énoncés extatiques. Il est bien connu que la plupart des ghazals/odes du Divan ont été composés spontanément par Rumi pendant le Sema ou « Danse mystique ». Cette danse, qui deviendra plus tard la « Danse des derviches tourneurs, ” est un moyen auxiliaire de concentration spirituelle employé par l'ordre soufi Mevlevi, un moyen qui, dit-on, a été créé par Rumi lui-même.

Outre environ 35 000 distiques persans et 2000 quatrains persans, le Divan contient 90 ghazals/odes et 19 quatrains en arabe, une vingtaine de distiques en turc (principalement des poèmes macaroniques de persan et de turc mélangés) et 14 distiques en grec (tous de les dans trois poèmes macaroniques de grec-persan). Le Divan est l'inspiration des années d'âge moyen de Rumi. Tout a commencé avec sa rencontre avec Shams de Tabriz, devenant son disciple et ami spirituel, le stress de la première disparition de Shams et la crise de la disparition finale de Shams. On pense que Rumi a continué à composer des poèmes pour le Divan longtemps après cette crise finale – pendant la composition du Masnavi.

Le Divan est rempli de vers extatiques dans lesquels Rumi exprime son amour mystique pour Shams comme symbole de son amour pour Dieu. Shams de Tabriz était l'homme qui a transformé Rumi d'un enseignant religieux érudit en un passionné de musique, de danse, de poésie et le fondateur des derviches tourneurs. Shams est resté avec Rûmi pendant moins de deux ans lorsqu'il a été bouleversé par l'hostilité des disciples de Rûmi, dirigé par le propre fils de Rûmi, Alauddin, un jour Shams est parti à l'improviste. Après la disparition définitive de Sham of Tabriz, Rumi a été consumé par une longue période d'introspection. Il a continué à composer des poèmes et des odes pour apaiser son cœur blessé, et ce corpus d'œuvres sans cesse croissant a constitué la base de son livre, Divan, qu'il a dédié à la mémoire de Sham de Tabriz. Ces poèmes magnifiques et émouvants parlaient d'une forme platonique d'amour entre un étudiant et son maître perdu. Rumi parcourait la ville la nuit et dansait spontanément en prononçant des vers en extase et en se lamentant de la séparation d'avec son maître, tandis que ses élèves enregistraient la muse. Cette richesse précieuse de poésie mystique, plus de 50 000 vers, est préservée sous la forme de ce qui est connu sous le nom de Divan-e Shams Tabrizi –Rumi utilise Shams comme nom de plume dans les poèmes comme un vibrant hommage à son amant mystique et maître soufi, Shams de Tabriz.

Dans le ghazal/ode 1720 de son Divan-e Shams, Rumi écrit :

Nous sortons du néant,
Des étoiles éparpillées comme de la poussière.
Les étoiles forment un cercle,
Et au centre on danse.
Shams de Tabriz,
Votre amour a soif de mon sang.
Je me dirige droit dessus,
Lame et linceul en main !

Fihi Ma Fihi – ما –

Discours de Rumi

« Il contient une collection de 71 conversations et conférences données par Rumi à diverses occasions, certaines formelles et d'autres informelles » à ses disciples. Fihi Ma Fihi est un enregistrement de ces 71 discussions spirituelles qui ont souvent suivi la musique et la danse, la récitation de poèmes et de phrases sacrés, et la désormais célèbre danse tourbillonnante des derviches soufis que Rumi a créée pour apporter un éveil spirituel aux masses. Comme Masnavi, il a été écrit au cours des dernières années de la vie de Rumi. Fihi Ma Fihi ou Les Discours a été compilé à partir des notes de ses divers disciples, donc Rumi n'a pas écrit l'ouvrage directement. Une traduction anglaise du persan a été publiée pour la première fois par A.J. Arberry comme Discourses of Rumi (1972), et une traduction du deuxième livre de Wheeler Thackston comme Sign of the Unseen (1994).

Dans la préface de la traduction d'Arberry de « Fihi Ma Fihi », Doug Marman écrit :

« Cela » fait référence à Dieu. Donc Dieu est ce que Dieu est. C'est la même chose que le dicton musulman : " Il n'y a de dieu que DIEU. " En d'autres termes, Rûmi demande : " Qu'y a-t-il de plus à dire ? " Tous les mots ici, toutes les histoires et explications ne disent rien de plus que cela . Il n'y a pas plus à la réalité que la réalité. Dieu est. La réalité est. C'est comme ça. Les explications ne peuvent l'expliquer. Les mots ne peuvent pas le révéler. « Fihi Ma Fihi » fait référence à l'aspect « Immanent » de la Conscience Cosmique. L'immanence, dérivé du latin in manere – « rester à l'intérieur » – fait référence à l'essence divine imprégnant tout le Cosmos et formant la base de l'existence et de la vie. Sans cette essence, il n'y a pas d'existence et il n'y a pas de vie. L'essence vivifiante est au cœur de chaque entité, des particules élémentaires à l'ensemble du Cosmos et des virus aux êtres humains. Cette essence est également connue sous le nom d'Âme. Les âmes unitaires et l'âme cosmique semblent différentes, mais elles sont le reflet de cet océan indescriptible sans nom d'amour et de félicité. Rumi fait l'expérience de cet océan infini, il est incapable de l'expliquer et incapable de le décrire. Il dit simplement "C'est ce que C'EST."

Majalis-e Saba – الس –

Sept Sermons de Rumi

“Il contient une collection de sept sermons ou conférences de Rumi donnés dans sept assemblées différentes. Les Sermons eux-mêmes donnent un commentaire sur le sens profond du Coran et des Hadiths. Les Sermons comprennent également des citations de poèmes de Sanai, Attar et d'autres poètes soufis persans, dont Rumi lui-même. Comme son hagiographe, Aflakī le rapporte, après Shams Tabrizi, Rumi prononça des sermons à la demande de notables, en particulier son deuxième adjoint, Salah al-Din Zarkub. Tout au long de sa vie, Rumi a prononcé de nombreux sermons dans les mosquées de Konya et de nombreux discours et discours à des rassemblements de ses étudiants, disciples et autres. À sept de ces occasions plus propices, soit le fils de Rumi, Sultan Walad, soit son dernier adjoint, Husamuddin Chelebi, a enregistré ce que le Maître a dit. Ces sept sermons enregistrés, ensemble, sont connus sous le nom de Majalis-i Saba', qui se traduit par les sept sermons. Chacun de ces sept discours est centré sur un dicton important, ou hadith, du prophète Mahomet et est exposé avec une grande variété d'anecdotes, d'exemples et d'arguments persuasifs. Dans le ton, ces discours sont plus pragmatiques et moins comme la poésie qui caractérise les autres œuvres de Rumi.

Voici un bref résumé du contenu de chacun des sept sermons de Rumi. Ils apparaissent comme des discours bien organisés à tous égards :

Sermon 1: Les croyants doivent suivre l'exemple et la voie du Prophète Muhammad. Des récompenses incalculables profiteront à ceux qui adhèrent à la voie du Prophète en des temps incertains.

Sermon 2: Quiconque se préserve de tomber dans des voies pécheresses et qui évite l'arrogance, l'un des pires péchés, gagnera la richesse spirituelle de Dieu. La vraie richesse est un cœur satisfait. Les adeptes de la vérité évitent la cupidité, l'arrogance et la vengeance, et ils font progresser leurs connaissances par l'éducation.

Sermon 3: Une foi pure et sincère propulsera une personne vers une adoration honnête de Dieu. Les prières doivent être accomplies dans un état d'esprit humble, et l'aide de Dieu doit être recherchée dans toutes les affaires.

Sermon 4: Dieu aime ceux qui ont le cœur pur. Dieu favorise ceux qui sont humbles et qui l'aiment plutôt que le monde matériel. Dieu aime ceux qui se repentent envers lui s'ils commettent un péché. Dieu accepte le repentir des sincères et efface leurs péchés.

Sermon 5: La seule façon pour une personne d'être sauvée des pièges du monde est la connaissance religieuse. Ceux qui ne connaissent rien à la religion sont comme un épouvantail vide. Ceux qui acquièrent des connaissances religieuses sont comme des médecins qui guérissent les autres. La connaissance est l'arme qu'un croyant utilise contre le péché.

Sermon 6: Le monde est comme un piège qui capture quiconque s'y accroche de trop près. Ceux qui se concentrent uniquement sur le monde du présent traversent la vie sans être conscients de la situation dans son ensemble. Ils sont insouciants et n'accomplissent pas les tâches que Dieu voudrait qu'ils fassent. Ils ne peuvent s'attendre à la destruction que dans la prochaine vie.

Sermon 7: La seule façon pour une personne de comprendre son âme et comment fonctionnent ses motivations est la connaissance et la raison. Quand une personne utilise son esprit pour plonger profondément en elle-même, elle peut enfin commencer le voyage pour devenir un véritable amoureux de Dieu.”

Maktoubat – ات –

Lettres de Roumi

Il contient une collection de 150 lettres persanes de Rumi aux membres de sa famille, à ses amis et à des hommes d'État et d'influence. Les Lettres témoignent que Rumi était très occupé à aider les membres de sa famille et à administrer une communauté de disciples qui avait grandi autour d'eux. La civilisation islamique était une société qui accordait une grande importance à la préservation des documents écrits. À l'époque de Rûmi, il était déjà bien établi de rassembler les lettres des savants et de les publier sous forme de livre. Ainsi, les étudiants de Rûmi ont sauvé plusieurs de ses lettres et en ont rassemblé environ 150 dans un livre. Cette collection de lettres est appelée Maktubat, ou Lettres. Conformément à la nature religieuse et philosophique de Rumi, toutes ces lettres sont généreusement parsemées de références au Coran, aux paroles du prophète Mahomet, d'anecdotes, de citations d'écrivains célèbres et de poèmes. Les lettres de Rumi, qui ont été écrites aux dirigeants, amis, étudiants et autres, se répartissent en trois catégories de base qui peuvent être résumées comme suit :

Masnavi et Divan de Rumi sont ses œuvres poétiques, tandis que Discourses, Sermons, and Letters sont ses collections en prose. Les sermons et les lettres de Rumi ne sont pas encore entièrement traduits en anglais.

La plupart des livres électroniques et des articles liés au Rumi répertoriés dans cet article sont en Adobe Acrobat (PDF) format. Si vous n'avez actuellement pas Adobe Reader pour ouvrir vos fichiers au format PDF, veuillez cliquer sur l'icône ci-dessus ou sur les liens pour télécharger la dernière version gratuite de Adobe Reader.
Tout comme un rappel de mémoire, tous les livres électroniques et articles Rumi répertoriés ici sont uniquement à des fins éducatives.

L'humanisme sublime de Rumi a enflammé l'imagination de l'humanité bien avant que l'Occident ne découvre la dignité de l'Homme.Dante était un jeune garçon au moment de la mort de Rumi. Le grand humaniste de l'Occident, Pétrarque est venu un siècle après lui et Érasme le suivit deux siècles et demi plus tard.
Sir William Jones, un érudit britannique du XVIIIe siècle en langue persane, a proclamé que « je ne connais aucun écrivain auquel Rumi puisse être comparé à juste titre, à l'exception de Chaucer ou de Shakespeare – un livre aussi extraordinaire que le Masnavi n'a peut-être jamais été composé par Homme. Il regorge de beautés et de défauts, tout aussi grands d'obscénité grossière, et d'éthique pure avec des accents exquis de poésie, et une puérilité plate avec de l'esprit et de la plaisanterie, des plaisanteries mêlées de ridicule sur toutes les religions établies, et une veine de piété sublime - le Masnavi reflète un esprit beaucoup plus œcuménique et une sensibilité religieuse beaucoup plus large et plus profonde que la Divine Comédie de Dante.
Hegel considérait Rumi comme l'un des plus grands poètes et penseurs de l'histoire du monde. Au début du XXe siècle, Edward Granville Browne déclara que Rumi « est sans aucun doute le poète soufi le plus éminent que la Perse ait produit », ajoutant que « son mystique Masnavi mérite de figurer parmi les plus grands poèmes de tous les temps ».
Le poète allemand du XXe siècle, Hans Meinke, a vu en Rumi « le seul espoir pour les temps sombres dans lesquels nous vivons. » L'écrivain français Maurice Barres a avoué un jour : ton d'extase et avec la mélodie, j'ai réalisé les lacunes de Shakespeare, Goethe et Victor Hugo.’
Dans l'Angleterre contemporaine, le professeur RA Nicholson a traduit le Masnavi en anglais et a qualifié Rumi et ses œuvres comme «le Masnavi est une rivière majestueuse, calme et profonde, serpentant à travers de nombreux paysages riches et variés jusqu'à l'océan incommensurable, le Divan est un torrent écumant. qui saute et plonge dans la solitude éthérée des collines. Rumi est le plus grand poète mystique de tous les âges.’
L'éminent orientaliste britannique du 20e siècle et traducteur des œuvres de Rumi, le professeur A. J. Arberry a déclaré : « À Rumi, nous rencontrons l'un des plus grands poètes du monde. Dans la profondeur de la pensée, l'inventivité de l'image et la maîtrise triomphale du langage, Rumi s'impose comme le génie suprême de la mystique islamique.
La plupart des interprètes ont cherché à expliquer le Masnavi en termes de système panthéiste associé à Ibn al-Arabi, mais cela fait une grave injustice à Rumi. Il est essentiellement un poète et un mystique, pas un philosophe et un logicien. La nature de l'expérience de Rumi est essentiellement religieuse. Par expérience religieuse, on n'entend pas une expérience induite par l'observance d'un code de tabous et de lois, mais une expérience qui doit son existence à l'amour et par amour Rumi signifie ‘un sentiment cosmique, un esprit d'unité avec l'Univers.& #8217 ‘L'amour,’ dit Rumi, ‘est le remède de notre orgueil et de notre vanité, le médecin de toutes nos infirmités. Seul celui dont le vêtement est déchiré par l'amour devient entièrement désintéressé.
En Turquie, en Iran, en Inde, au Pakistan et en Afghanistan, Rumi est honoré comme un saint, un sage et un voyant.
Extraits de La vie et de l'œuvre de Jalaluddin Rumi par Afzal Iqbal (1923-1994), éminent érudit né en Inde du 20e siècle. Le livre monumental du regretté professeur Iqbal est À LIRE ABSOLUMENT si vous souhaitez en savoir plus sur la vie, les œuvres et les enseignements soufis profonds de Rumi. Lire l'intégralité du livre électronique en ligne ci-dessous:

« Rumi est peut-être le seul exemple dans la littérature mondiale d'un écrivain en prose dévoué qui a soudainement fait irruption dans la poésie à l'âge mûr pour devenir un véritable grand poète mystique de tous les temps. Ce livre, un bilan attendu depuis longtemps de sa vie et de son œuvre, commence par une description et un examen des conditions de vie dans la Perse du XIIIe siècle. S'appuyant sur ce contexte, Afzal Iqbal [l'éminent érudit de Rumi né en Inde au 20e siècle] procède à une analyse complète de la période de formation de la vie de Rumi jusqu'en 1261, lorsqu'il a commencé le travail monumental d'écrire le Mathnawi. Vers la fin du livre, Iqbal enquête plus généralement sur la pensée de Rumi et inclut des traductions de ces parties du Mathnawi qui n'étaient jusqu'à présent pas disponibles en anglais. Combinant une familiarité sans précédent avec le matériel source, une compréhension totale et critique du sujet et un style de prose puissant et lisible, il s'agit d'une étude extraordinaire d'un poète et mystique vraiment remarquable.

| HTML| ANGLAIS| 361 PAGES|

“Rumi a intitulé sa collection d'odes Divan-I Shams-i-Tabriz, le Mathnawi qu'il appelle Husami Namah - le Livre de Husam. Shams était le héros du Divan, Husamuddin est invoqué comme le génie inspirant du Mathnawi. Rumi a mis près de douze ans pour dicter 25 700 versets à Husamuddin. Le lecteur moderne exige un résumé dont il dispose en une heure. Ce n'est pas possible. Même le meilleur des résumés nuirait gravement à l'œuvre. Nous ne pouvions qu'essayer une esquisse, en utilisant souvent les mots et en employant l'idiome de l'auteur. Rumi est conscient de la contribution massive qu'il apporte. Dans l'introduction en prose du Livre IV, sans être indûment impudique, dit-il, « c'est le plus grand des cadeaux et le plus précieux des prix. . . C'est une lumière pour nos amis et un trésor pour nos descendants (spirituels). Il est maintenant un poète avec un but. Il demande,

Est-ce qu'un peintre peint une belle image pour l'image elle-même ?
Un potier fabrique-t-il un pot à la hâte pour le pot lui-même et non dans l'espoir de l'eau ?
Est-ce qu'un fabricant de bols fait un fini

chouette pour le bol lui-même et non pour la nourriture ?
Un calligraphe écrit-il artistiquement pour s'écrire lui-même et non pour la lecture ?
[Masnavi IV, 2881, 2884, 2885, 2886.] Dans le dernier volume du Mathnawi, se référant à ses détracteurs, Rumi se plaint que le « nos gens aigres nous affligent, mais que faire ? Le message doit être délivré. ‘Est-ce qu'une caravane revient jamais d'un voyage à cause du bruit et de la clameur des chiens ?, 'Si vous avez soif de l'océan spirituel,’ dit Roumi, ‘faire une brèche dans l'île des Mathnawi. Faites une si grande brèche qu'à chaque instant vous verrez le Mathnawi n'être que spirituel

'J'ai vu mon Seigneur
Je n'adore pas un Seigneur que je n'ai pas vu !

Rûmi dit : Tant que vous êtes sous la domination de vos sens et de votre raison discursive, cela ne fait aucune différence que vous considériez Dieu comme transcendant ou immanent, puisque vous ne pouvez pas atteindre la vraie connaissance de l'un ou l'autre aspect de sa nature. L'apparence de pluralité naît de l'âme animale, véhicule de la perception sensorielle. L'"esprit humain" est l'esprit que Dieu a insufflé à Adam, et c'est l'esprit de l'Homme Parfait. Il est essentiellement unique et indivisible, c'est pourquoi les prophètes et les saints, ayant été entièrement purgés des affections sensuelles, sont un en esprit, bien qu'ils puissent être distingués les uns des autres par des caractéristiques particulières.

‘Le monde de la création est doté de quartiers et de directions (divers), (mais) sachez que le monde du Commandement et des Attributs (Divins) est sans (au-delà) de la direction. . . . Aucun être créé n'est sans lien avec Lui : la connexion . . . est indescriptible, car dans l'esprit il n'y a pas de séparation et d'union, tandis que (notre) pensée ne peut penser qu'en termes de séparation et d'union. L'intellect est incapable de comprendre complètement cette réalité car il est esclave de sa propre limitation de la pensée dans les catégories qu'il s'est forgé lui-même. C'est pourquoi le Prophète a enjoint : ‘Ne cherchez pas à enquêter sur l'Essence de Dieu.’

Dans le Proem du Livre V de Masnavi, Rumi dit à Dieu :

Ta dignité a transcendé l'appréhension intellectuelle : en te décrivant, l'intellect est devenu un insensé.
(Pourtant), bien que cet intellect soit trop faible pour déclarer (ce que tu es), il faut faiblement faire un mouvement (tentative) dans cette (direction).
Sachez que lorsque la totalité d'une chose est inaccessible, la totalité n'est pas (donc à être) abandonnée.
Si vous ne pouvez pas boire (tout) le déluge-pluie des nuages, (encore) comment pouvez-vous arrêter de boire de l'eau ?
Si tu ne veux pas communiquer le mystère, (au moins) rafraîchis (nos) appréhensions avec l'enveloppe de celui-ci.

L'homme qui a vu la vision est seul unique et original et il ne peut pas exprimer sa vision car il n'y a pas de mots pour décrire l'expérience qui est impossible à communiquer. Lorsque le Prophète laissa Gabriel derrière lui et gravit le plus haut sommet ouvert à l'homme, le Coran dit seulement : « Ensuite, Il révéla à Son serviteur ce qu'Il révéla. Une étape arrive où le silence devient le comble de l'éloquence ! Et pourtant, nous ne pouvons pas nous contenter de connaissances empruntées aux autres. Nous devons nous efforcer d'expérimenter par nous-mêmes cette vision unique et indescriptible. Notre fléau est que nous voyons avec la lumière et la couleur empruntées et nous pensons que c'est le nôtre. Rumi demande à Dieu « Quelle faute ce verger a-t-il commis, d'avoir été dépouillé de ses belles robes et d'avoir été plongé dans la morne destruction de l'automne ? La réponse vient :

«Le crime est qu'il a mis une parure empruntée et a prétendu que ces robes étaient sa propre propriété.
Nous les reprenons, afin qu'il sache avec certitude que la pile est à nous et que les justes sont (seulement) des glaneurs
Pour qu'il sache que ces robes étaient un prêt : « C'était un rayon du Soleil de l'Être. . . .
Tu te contentes de la connaissance apprise (des autres) : tu as allumé ton œil à une autre lampe.
Il ôte sa lampe, afin que tu saches que tu es un emprunteur et non un donateur.
[Masnavi Livre V, 979-93.]…”
Extraits de Afzal Iqbal’s L'impact de Rumi sur la culture islamique. Lisez l'intégralité de l'eBook en ligne ci-dessous :

“Ce travail tente de présenter Rumi au monde anglophone et de faire la lumière sur sa vie telle qu'elle est vue au sein de la tradition mystique islamique. Les connaissances présentées dans cet ouvrage proviennent de Sefik Can, un grand expert de Rumi et qui était la plus haute autorité, Sertariq, de l'ordre soufi Mevlevi en Turquie jusqu'à sa mort le 24 janvier 2005… Selon Rumi, la beauté nous éloigne de nous-mêmes, nous libère de la prison du corps et nous rapproche d'un autre royaume, de Dieu. Ainsi, nous trouvons Dieu dans l'impact des beaux-arts sur les personnes sensibles.”
Lire l'ebook en entier ci-dessous – avec l'aimable autorisation du Forum Rumi

« Depuis la mort de Rumi, sa famille a tenu des registres complets de sa famille. Ces documents montrent que la famille Celebi est l'une des plus anciennes familles du monde. L'arbre généalogique de Rumi s'étend sur plus de huit siècles et comprend 26 générations. Le membre le plus âgé de la famille de Rumi est son arrière-grand-père, Ahmad Khatibi, qui a vécu au 12ème siècle après JC.

L'Ordre Mawlawiyah – طریقه مولویه (connu sous le nom de Mevlevi, ou Mevleviye en Turquie) – l'un des ordres soufis les plus connus – a été fondé en 1273 par les partisans de Rumi après sa mort, en particulier son dernier député, Husamuddin Chelebi, et son fils et successeur, Sultan Walad à Konya, Turquie centrale de où ils se sont progressivement répandus dans tout l'Empire ottoman. Aujourd'hui, l'ordre soufi Mawlawīyah ou Mevlevi est présent dans de nombreuses communautés turques à travers le monde, mais les lieux les plus actifs et les plus célèbres pour leur activité restent Konya et Istanbul en Turquie. Le premier successeur à la tête de l'ordre soufi Mevlevi était le dernier adjoint de Rumi, Husamuddin Chalabi, après la mort en 1284 du fils cadet et unique survivant de Rumi, Sultan Walad (mort en 1312), a été installé comme grand maître de l'ordre soufi. . La direction de l'Ordre a été maintenue au sein de la famille Rumi à Konya sans interruption depuis lors.

Les soufis Mevlevi, également connus sous le nom de derviches tourneurs de Rumi, croient en l'exécution de leur Zikr (Souvenir de Dieu) sous la forme de la danse tourbillonnante Sema Sufi. Derviche est un terme commun pour un initié de la voie soufie, le tourbillon fait partie de la cérémonie formelle du Sema et les participants sont correctement connus sous le nom de Semazen ou Whirlers. Rumi a développé une forme combinée de méditation mobile, de symbolisme et d'enseignement qui est devenu la base des derviches de Mevlevi, communément appelés les derviches tourneurs et aussi les derviches de Mawlawi dans le monde musulman. Les participants mettent en scène le retournement des planètes autour du soleil, symbole de l'homme lié au centre qui est Dieu, source de vie, mais c'est aussi un retournement intériorisé du corps vers l'âme, également source de vie. Rûmi a essayé de tracer un système dans lequel le son, le mouvement et la concentration en un seul point de la pensée conduiraient à la fin du moi personnel et à l'union avec le moi supérieur.

À l'époque de Rumi (comme l'atteste le Manaqib ul-Arefīn par l'hagiographe de Rumi, Aflakī), ses disciples se réunissaient pour des pratiques musicales et « tournantes ». Rumi lui-même était un musicien remarquable qui jouait du robab (luth à cordes), bien que son instrument préféré soit le ney ou flûte de roseau. La musique accompagnant la cérémonie du Sema se compose de mises en musique de poèmes de Rumi Masnavi et Divan, ou de poèmes du fils et successeur de Rumi, le sultan Walad. Le Mawlawiyah était un ordre soufi bien établi dans l'empire ottoman, et de nombreux membres de l'ordre ont occupé divers postes officiels du califat. Le centre de la Mawlawiyyah se trouvait à Konya, dans le centre de la Turquie. Il y a aussi un monastère Mevlevi à Istanbul près de la tour de Galata dans laquelle la cérémonie du Sema est célébrée et accessible aux personnes de toutes confessions et origines.

Savez-vous ce que Sema,
est la danse soufie des derviches tourneurs ?

Sema abandonne complètement votre existence
et goûter l'éternité dans la non-existence.

Sema entend le son d'affirmation de
se séparer du Soi et atteindre Dieu.

Sema voit et connaît Seigneur, notre Ami
et entendre, à travers les Voiles Divins,
les Secrets de Dieu.

Sema se bat durement avec ton âme charnelle,
votre propre ego,
et le jetant à terre comme une bête à moitié tuée.

Sema ouvre le cœur comme Shams de Tabriz,
et voir clairement la Lumière Divine à l'intérieur.

La cérémonie religieuse du Sema de Mevlevi - Derviches tourneurs

« Nous vivons dans un monde d'illusion lié à la peur. Éveiller l'âme, c'est éclairer l'esprit. Il y a une vérité éternelle et simple : JE SUIS. Et parce qu'il en est ainsi, tout est parce que JE SUIS. JE SUIS Dieu le Créateur, tout le reste, je ne le suis pas, bien que je puisse l'être si je le souhaite. Illuminer l'esprit, c'est affronter la peur, affronter la peur, c'est examiner nos limites et nos frontières. Ouvrir l'esprit, c'est inviter l'âme courageuse dans ces lieux où résidaient autrefois la peur et l'inquiétude. Alors que l'âme se réveille du sommeil induit par l'être humain, nous sommes créés, recréés à nouveau - I AM est l'étincelle d'un Dieu, omniscient, omnipotent, omniprésent, éternel et invincible. JE SUIS toujours avec Dieu, en Dieu, en tant que Dieu, de Dieu.”

“Shams Tabrizi (1184-1247) était un mystérieux mystique persan, crédité comme le maître spirituel de Rumi, et est référencé avec une grande révérence dans la collection poétique de Rumi, en particulier Divan-e Shams Tabrizi (Les œuvres de Shams de Tabriz). Mystique soufi errant né à Tabriz, en Iran, Shams est devenu le compagnon bien-aimé de Rumi à Konya, en Turquie. Rumi avait été un érudit musulman sobre, enseignant le droit islamique et la théologie à un petit cercle d'étudiants, mais la venue de Shams l'a transformé en un passionné de musique, de danse et de poésie. Après la disparition définitive de Shams, Rumi attribua de plus en plus de sa propre poésie à Shams en signe d'amour pour son ami et maître décédé. Dans la poésie de Rumi, Shams devient un symbole de l'amour de Dieu pour l'humanité.

Maqalat-e Shams-e Tabrizi (Discours de Shams Tabrizi) est un livre en prose persane écrit par Shams of Tabriz [Maître spirituel de Rumi].Le Maqalat semble avoir été écrit au cours des dernières années de Shams, car il parle de lui-même comme d'un vieil homme. Dans l'ensemble, il porte une interprétation mystique de l'Islam et contient des conseils spirituels. Maqalat-e Shams-e Tabrizi est l'un des deux ou trois textes en prose les plus importants qui nous fournissent un contexte pour les idées exprimées dans le Masnavi et le Divan de Jalaluddin Rumi. Ce qui suit des extraits du Maqalat nous donnent un aperçu des pensées soufies profondes de Shams de Tabriz :

La bénédiction est un excès, pour ainsi dire, un excès de tout. Ne vous contentez pas d'être un faqih (érudit religieux), dites que je veux plus - plus que d'être un soufi (un mystique), plus que d'être un mystique - plus que chaque chose qui vient avant vous.

L'homme a deux qualités : l'une est (son) besoin. Par cette qualité, il espère et il a les yeux rivés sur l'objectif. L'autre qualité est d'être sans besoin. Quel espoir pouvez-vous avoir d'être sans besoin ? Quelle est la fin ultime d'un besoin ? Trouver ce qui n'a pas besoin ! Quelle est la fin ultime de la recherche ? Trouver ce qui est recherché. Quelle est la fin ultime du recherché ? Trouver le chercheur ! Trouvez un vrai chercheur.”

Le soleil de Rumi recueille de nombreuses leçons et discours de Shams of Tabriz, le maître mystique et spirituel soufi qui a été le catalyseur de l'éveil de Rumi. Ses enseignements et ses idées ont inspiré une grande partie de la poésie de Rumi et sont encore célébrés aujourd'hui par tous les soufis. Traduits par deux étudiants renommés du soufi [Camille Helminski et Refik Algan], les enseignements intemporels de Shams sont présentés ici dans leur ordre traditionnel. À travers le livre, les lecteurs découvrent les enseignements qui ont fait danser Rumi et ont accès aux traditions soufies et au pouvoir de l'amour mystique. Le fils de Rumi, Sultan Walad, a écrit : « Après avoir rencontré Shams, mon père a dansé toute la journée et chanté toute la nuit. Il avait été érudit, maintenant il est devenu poète. Il avait été un ascète, maintenant il s'enivrait d'Amour. Shams of Tabriz était, en effet, le Soleil de Rumi, celui qui l'a fait rayonner l'Amour Divin. Après presque 800 ans, cette lumière se répand plus que jamais pour englober le monde entier.”

“Qui parle à HU ! » raconte l'incroyable histoire du maître Shams de Tabrizi (1184-1247) qui, en tant que « Ya-Man-HU » ou Godman de son âge, a développé il y a environ 800 ans une relation fascinante avec le théologien très apprécié et professeur de droit islamique , Jalal al-din Rumi (1207-1273), afin d'enseigner les voies d'un chemin spirituel unique, ancien, mais oublié depuis longtemps à un moment difficile et dans un environnement hostile et intolérant.

Le Soleil avait une signification particulière pour Rûmi car il faisait allusion à son maître, Shams, celui qui a éveillé la vérité en Rûmi. L'utilisation par Rumi des termes « Shams », « Shams-e Tabriz » (Shams de Tabriz) et « Shamsuddin » se réfère non seulement à son maître mais aussi aux nombreux aspects du Bien-aimé, incarné dans Shams : « Shams » symbolise le pouvoir de la grâce, le pouvoir qui éveille la vérité en nous « Shams » symbolise le lever du soleil intérieur, la lumière intérieure de la conscience, sa propre âme et son éveil. Rumi écrit :
Shams de Tabriz :
Vous êtes soit la Lumière de Dieu
Ou Dieu Lui-même sous forme humaine.

Est-ce le reflet de mon amour pour Shamsuddin,
Ou la lumière éclatante émanant de la main de Moïse ?
Est-ce que Shams of Tabriz est simplement mon hallucination,
Ou il équivaut à deux cents miracles de Jésus ?

mon âme, où puis-je trouver du repos
mais dans l'amour chatoyant de son cœur ? Où puis-je voir la pure lumière du Soleil mais dans les yeux de mon propre Shams de Tabriz ?

De Tabriz brillait le Soleil de Vérité,
et je lui ai dit :
Votre lumière est à la fois unie à toutes choses et séparée de tout.
Le soleil du visage de Shams, gloire aux horizons,
n'a jamais brillé sur rien de périssable
mais il l'a rendu éternel.
Du soleil, la fierté de Tabriz,
voici ces miracles, car chaque arbre gagne en beauté
par la lumière du soleil.

Selon tous les témoignages, Rumi a vécu une vie grandiose et illustre - il était un enseignant respecté, un maître des traditions soufies, le directeur d'une université dans la capitale anatolienne de Konya (dans l'actuelle Turquie). À l'âge de trente-quatre ans, il réclama des centaines de disciples, le roi étant l'un d'entre eux. Et ce qui est si remarquable et inoubliable dans la vie de Rumi, c'est qu'en un instant, tout cela a changé - le moment où il a rencontré un darvis errant nommé Shams-e Tabriz.
Il existe plusieurs récits de cette rencontre historique. Une version dit que lors d'une conférence sur Rumi, Shams est entré et a jeté tous les livres de Rumi, dont un écrit à la main par son propre père, dans un bassin d'eau. Rumi pensait que les livres étaient détruits, mais Shams les a récupérés, volume par volume, intacts.Une autre version dit que d'un coup de main de Shams, les livres de Rumi ont été engloutis par les flammes et réduits en cendres. Shams a ensuite mis sa main dans les cendres et a sorti les livres. (Une histoire très semblable à la première.) Un troisième récit dit que Rumi se promenait sur une mule à travers une place au centre de Konya. Une foule d'étudiants enthousiastes marchait à ses pieds. Soudain, une étrange silhouette vêtue de fourrure noire s'est approchée de Rumi, a saisi la bride de sa mule et a dit : « O érudit de la connaissance infinie, qui était le plus grand, Muhammad ou Bayazid de Bestam ? » Cela semblait être une question absurde puisque, dans tout l'Islam, Mahomet était considéré comme suprême parmi tous les prophètes. Rumi a répondu : « Comment pouvez-vous poser une telle question ? Personne ne peut se comparer à Mohammed. Dieu, comme tu devrais être connu, alors que Bayazid a dit : « Gloire à moi ! Je connais toute la gloire de Dieu’?”

Avec cette seule question simple et avec le regard perçant des yeux de Shams, la vision entière de la réalité de Rumi a changé. La question n'était qu'une excuse. Shams’ conférant un éveil intérieur est ce qui a brisé le monde de Rumi. Les vérités et les hypothèses sur lesquelles Rumi a fondé toute sa vie se sont effondrées. Cette même histoire est racontée symboliquement dans les deux premiers récits, où les livres de Rumi - représentant toutes ses connaissances intellectuelles acquises, y compris les connaissances qui lui ont été données par son père - sont détruits, puis miraculeusement récupérés ou "ressuscités" par Shams. . Les livres renaissant des cendres, créés à nouveau par Shams, représentent le remplacement de la connaissance apprise par les livres de Rumi (et son respect élevé pour une telle connaissance) par la connaissance divine et l'expérience directe de Dieu.

Selon une version embellie de ce troisième récit, après la question de Shams, Rumi est entré dans un état mystique d'annihilation de l'ego que les soufis appellent fana. Lorsqu'il reprit connaissance, il regarda Shams avec une stupéfaction totale, réalisant qu'il ne s'agissait pas d'un darvis ordinaire, mais du Bien-Aimé lui-même sous forme humaine.

À partir de ce moment, la vie de Rumi n'a plus jamais été la même. Il emmena Shams vivre chez lui et les deux hommes étaient inséparables ils passaient des heures par jour ensemble, s'isolant parfois pendant de longues périodes pour prier et jeûner en communion divine avec Dieu. À propos de cette réunion, le fils de Rumi, Sultan Walad, a écrit : « Après avoir rencontré Shams, mon père a dansé toute la journée et chanté toute la nuit. Il avait été érudit, il est devenu poète. Il avait été un ascète, il s'enivrait d'amour.
Rumi était totalement perdu dans cet amour retrouvé que son maître avait révélé, et toutes ses grandes réalisations s'épanouissaient grâce à cet amour. Chaque jour était un miracle, une nouvelle naissance pour l'âme de Rumi. Il avait trouvé le Bien-Aimé, on lui avait enfin montré la gloire de sa propre âme. Puis, soudainement, dix-huit mois après que Shams soit entré dans la vie de Rumi, il est parti. Il est revenu quelque temps plus tard, pour une brève période, puis il est reparti pour toujours. Certains récits disent que Shams est parti au milieu de la nuit et que Rumi a erré à sa recherche pendant deux ans. (Peut-être une représentation symbolique et romantique de l'amant à la recherche de son bien-aimé disparu.) D'autres récits rapportent que Shams a été assassiné par des disciples jaloux de Rumi (symbolisant comment les désirs et les tendances inférieures peuvent détruire la chose la plus chère).
Sans Shams, Rumi s'est retrouvé dans un état de désespoir absolu et incurable et toute sa vie est ensuite devenue une vie de nostalgie et de souvenir divin. Le vide de Rumi était celui d'une personne qui vient de perdre un mari ou une femme, ou un ami cher. L'histoire de Rumi nous montre que le désir et le vide que nous ressentons pour un être cher perdu n'est qu'un reflet, un hologramme, du désir que nous ressentons pour Dieu, c'est le désir que nous ressentons de redevenir entier, le désir de retourner au racine à partir de laquelle nous avons été coupés. (Rumi utilise la métaphore d'un roseau coupé dans une roselière puis transformé en flûte - qui devient le symbole d'un humain séparé de sa source, le Bien-aimé. Et tandis que la flûte de roseau hurle toute la journée, racontant sa séparation d'avec le roselière, alors Rumi gémit toute la journée en racontant qu'il était séparé de sa bien-aimée.)

C'est la disparition de Shams, cependant, qui a allumé le feu du désir au sein de Rumi et c'est ce désir même qui lui a apporté la glorieuse union avec le Bien-aimé. Des années plus tard, Rumi écrivit : “C'est la brûlure du cœur que je veux. C'est cet incendie qui est tout - plus précieux qu'un empire mondain - parce qu'il appelle Dieu secrètement dans la nuit.

Extraits du livre exceptionnel de Jonathan Star Rumi : Dans les bras du bien-aimé

Tu es mon maître soufi et mon désir Tu es ma douleur et mon médicament Je blasphémerais en disant ceci : Tu es mon Shams, Tu es mon Dieu.
ma vérité qui accorde la vérité
J'ai atteint la vérité ultime (Dieu) à travers vous. Je vous remercie et vous loue. Vous êtes mon Shams, vous êtes mon Dieu.
Juste un regard fugace de la vôtre
Et je serai échec et mat deux fois ! Tu es le roi de mes deux mondes Tu es mon Shams, Tu es mon Dieu.
Je vais annihiler mon Soi juste devant tes yeux
Jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien de moi. C'est ainsi que je te montre mon amour et mon respect. Tu es mon Shams, Tu es mon Dieu.
Les échos rugissants de mes cris de mal du pays
Voyage aux portes de Roum en Anatolie
Tout le chemin jusqu'à Balkh dans l'est de la Perse. Mon origine n'oublie jamais ses racines indigènes. Vous êtes mon Shams, vous êtes mon Dieu.
Jésus a ressuscité les morts à la vie
Mais sacrifié sa propre vie. Tu es l'éternel Tu es mon Shams, Tu es mon Dieu.
Viens au dessus des nuages ​​et douche un peu de pluie
Sur l'Est et l'Ouest de ce monde. Je sonnerai de la Trompette de la Résurrection Pour annoncer que tu es le Messie à venir Tu es mon Shams, Tu es mon Dieu.
Tu es ma mosquée, tu es ma synagogue
Tu es mon paradis, tu es mon enfer, tu es mon compagnon, tu es ma vie, tu es mon imposteur, tu es mon Dieu.

من و مراد من درد من و دواي مناش بگفتم اين سخن شمس من و خداي مناز تو به حق رسيده‌ام اي حقگزار منتو را ستاده‌ام و خداي منات شوم ز عشق تو زانکه شه دو عالميا تو مرا کني شمس من وخداي منشوم به پيش تو تا که اثر نماندمادب چنين بود شمس خداي منهای هوی من ازدر روم تا بلخاصل کجا خطا شمس من و خدای منمرده زنده کرد دید فنای خویشتنجاودان شمس من و خدای منابر بيا آب زن مشرق و مغرب جهانبدم که مي‌رسد شمس خداي منمن کنشت من دوزخ من بهشت ​​منروزگار من شمس خداي منلانا فراق شمس

“Par Allah, voir votre visage est une bénédiction !…Heureux celui qui trouve Maulana [Rumi] ! Qui suis je? Celui qui l'a trouvé. Je suis heureux ! Par Allah, je ne connais pas Maulana. Il n'y a aucune hypocrisie ou politesse ou interprétation dans ces mots je manque de le connaître ! Chaque jour, je réalise quelque chose sur son état et ses actes que je ne savais pas hier. Je découvre mieux Maulana, donc je ne m'embrouille pas plus tard.

Maulana a deux manières de parler : une publique et une sincère. Quant au public, les âmes de tous les saints et leur esprit collectif aspirent à avoir trouvé Maulana et assis avec lui. Et quant au plus sincère, dépourvu d'hypocrisie, l'esprit des prophètes le désire : « Si seulement nous avions été à son époque et avions été ses compagnons et avions entendu ses paroles ! . Ne regardez pas la première, mais cette autre chose, vers laquelle l'esprit des prophètes regarde avec nostalgie et regret.
Je suis d'abord venu à Maulana avec la compréhension que je ne serais pas son Cheikh (Maître Soufi). Dieu n'a pas encore fait naître sur cette terre celui qui pourrait être le shaykh de Maulana, il ne serait pas un mortel. Mais je ne suis pas non plus du genre à être un disciple. Ce n'est plus en moi. Maintenant, je viens pour l'amitié, le soulagement. Il doit être tel que je n'ai pas besoin de dissimuler. La plupart des prophètes ont dissimulé. La dissimulation exprime quelque chose de contraire à ce qui est dans votre cœur. En ma présence, en m'écoutant, Maulana se considère « j'ai honte même de le dire » comme un enfant de deux ans ou comme un nouveau converti à l'islam qui n'en sait rien. Une soumission incroyable !
En ce qui concerne Maulana et moi, le but visé de l'existence du monde est la rencontre de deux amis de Dieu, lorsqu'ils ne se font face que pour l'amour de Dieu, loin de la luxure et de l'avidité.Le but n'est pas pour le pain, la soupe avec de la chapelure, le boucher ou l'entreprise de boucherie. C'est un moment comme celui-ci, où je suis tranquille en présence de Maulana.Au-delà de ces chefs spirituels extérieurs qui sont célèbres parmi le peuple et mentionnés en chaire et dans les assemblées, il y a les saints cachés, plus complets que les célèbres.Et au-delà d'eux, il y a lecherché celui que certains des saints cachés trouvent. Maulana pense que je suis lui, mais ce n'est pas comme ça que je le vois. L'histoire du recherché ne peut être trouvée dans aucun livre, ni dans les explications de la religion, ni dans les traités sacrés - tous ceux-ci sont des explications pour le chemin du chercheur.Nous n'avons entendu parler que des personnes recherchées, rien de plus n'a été dit. Dans le monde entier, les mots n'appartiennent qu'au chercheur. Le recherché n'a aucune marque dans ce monde. Chaque marque est la marque du chercheur.

Quelle flèche vous frappe ? Ces mots.
De quel carquois proviennent ces flèches ? Du monde du Réel.
De qui volent-ils de l'arc ? Dieu ?

Ces flèches vous emmèneront dans le monde du Réel. Ils sont dans le carquois là-bas, mais je ne peux pas les tirer. Les flèches que je tire retournent toutes dans le carquois d'où elles viennent. Il peut y avoir un défaut chez un homme qui cache mille qualités, ou une excellence qui cache mille défauts. Le peu indique beaucoup. Être le compagnon des gens de ce monde est le feu. Il doit y avoir un Abraham pour que le feu ne brûle pas. Je n'ai rien à faire avec les gens du monde, je ne suis pas venu pour eux. Ces gens qui sont des guides pour le monde vers Dieu, je mets le doigt sur leur pouls.”

Extraits de ‘Maqalat-e Shams-e Tabriziالات شمس تبریزی‘, littéralement ‘Les discours de Shams Tabrizi‘ – traduit en anglais par l'un des plus grands érudits américains contemporains de Rumi, le professeur William C. Chittick as Me and Rumi: The Autobiography of Shams-i Tabrizi

La traduction magistrale par William Chittick du Maqalat de Shamsi Tabrizi fait passer le mentor bien-aimé de Rumi de l'ombre à la lumière et redonne à Shams la position centrale de proéminence qu'il mérite tant. Cet ouvrage rejoint immédiatement la courte liste indispensable des travaux savants sur Rumi et sa communauté. Fortement recommandé pour tous les érudits et étudiants du soufisme, de la philosophie islamique, de la littérature persane et bien sûr pour toutes les légions de fans de Rumi.”

Qui est un Turc d'Anatolie ?
Qui est un Balkhi persan ?*Qui est un Zangi noir ?*
Qui est un Rumi Blanc ? D'où viens-je ? D'où vient toute cette poésie ? Pourtant, d'une manière ou d'une autre, ces poèmes sont insufflés pour signifier que toute cette poésie se déverse simplement hors de moi…Rumi – de Divan-e Shams &# 8211 Ma traduction

*Balkhi = De Balkh – une ville historique du nord de l'Afghanistan où Jalaluddin Muhammad est né à l'origine.

*Zangi = De Zanzibar – L'ancien nom farsi de toute la côte est-africaine. Zangi en farsi ou en persan signifie également une personne noire.
کی بلخی کی زنگی کی رومی کی

از کجا ازکجا لیکن در می دمد
لانا جلال الدین بلخی رومی

“Diwan (persan دیوان), également translittéré en Deewan ou Divan, est un mot persan utilisé également en arabe (arabe : الدیوان) et en turc, et a également été emprunté à une date antérieure en arménien. Il dérive du persan dibir, ‘writer, scribe’, et diwan ou divān désignait à l'origine une liste ou un registre. Le terme dérivé de Pahlavi fait référence à un recueil de poèmes d'un seul auteur. Ainsi Diwan-e Mir, et ainsi de suite. L'introduction du terme est attribuée à Rudaki. Il convient également de mentionner que l'œuvre la plus célèbre portant ce mot comme titre est le recueil de poésie intitulé Diwan-e Shams-e Tabrizi de Rumi, nommé ainsi en raison de l'amour et du dévouement de Rumi pour Shams Tabrizi. Le terme divan a été utilisé dans les titres d'œuvres poétiques en français, à partir de 1697, mais était un usage rare et didactique, bien qu'il ait été ravivé par sa célèbre apparition dans Goethe's West-Östlicher Divan (Poèmes d'Occident et d'Orient), un ouvrage publié en 1819 qui reflétait l'intérêt constant du poète pour la littérature moyen-orientale et spécifiquement persane. Ce mot a également été appliqué de manière similaire aux recueils de poésie hébraïque et à la poésie d'al-Andalus.”

“Divan-e Shams est un chef-d'œuvre de sagesse et d'éloquence. On dit souvent que Rumi avait atteint le niveau d'un "Maître Parfait" et qu'en tant que tel, il habitait souvent dans les royaumes spirituels qui étaient rarement visités par les autres de ce monde. Il a atteint des hauteurs qui n'ont été atteintes que par quelques-uns avant lui ou depuis.
Dans Divan-e Shams, il a utilisé de nombreuses images du monde mondain. Des images telles que le vin et le porteur de vin, la perle et l'océan, le soleil et la lune, la nuit et le jour, la caravane, le pèlerinage et bien d'autres. Cependant, il a toujours exprimé une sagesse spirituelle du plus haut niveau à travers cette imagerie.

Alors que de nombreux autres poètes ont une vision mystique et essaient ensuite de l'exprimer dans un langage compréhensible, Rumi n'a jamais tenté d'amener ses visions au niveau du mondain. Il s'est toujours attendu à ce que le lecteur atteigne de plus en plus sa propre compréhension spirituelle, et qu'il soit alors peut-être capable d'apprécier ce que Rumi disait. C'est peut-être pour cela qu'il y a plusieurs couches dans sa poésie… pas tant à cause de son écriture, mais à cause de notre compréhension. Au fur et à mesure que nous transcendons notre compréhension, nous saisissons de plus en plus ce qu'il nous a transmis.
Pourtant, il y a plus. Alors que de nombreuses traductions de la poésie de Rumi ont essayé de transmettre l'immense sagesse qu'elles contiennent, elles négligent souvent la beauté musicale et artistique qu'elles contiennent. Particulièrement dans Divan-e Shams, Rumi a créé un tel niveau de beauté grâce à l'utilisation et à la maîtrise du rythme musical et de la rime, que le lecteur peut non seulement apprécier sa sagesse, mais aussi atteindre des niveaux d'extase et d'énergie mystique que l'on trouve rarement dans d'autres poèmes ou toute traduction de sa poésie.
La maîtrise de la rime et du rythme est telle qu'il crée souvent un nouveau vocabulaire, en utilisant les mêmes mots anciens, tout en créant de nouveaux sentiments qui leur sont associés. De plus, il a souvent une telle maîtrise des jeux de mots et de calembours, ou à d'autres moments il utilise le même mot avec un accent ou une voyelle différent deux ou même trois fois dans le même vers, avec un sens différent à chaque fois. On ne peut s'empêcher de s'émerveiller de la maîtrise linguistique dont il fait preuve.
Dans tous les cas, le résultat final est le même… l'expérience de la beauté artistique, du génie musical, du rythme et de l'énergie extatique, le tout en conjonction avec la compréhension mentale de la sagesse véhiculée. C'est aussi proche que possible de l'expérience mystique elle-même, sans être réellement là avec Rumi. En d'autres termes, sa présence imprègne sa poésie, et l'on ne peut s'empêcher d'être touché par une présence si puissante et aimante.

Dans la traduction du farsi vers l'anglais, il est inévitable que la plupart des subtilités soient perdues.Cependant, les traductions actuelles ont tenté de conserver une partie du rythme et de la rime ainsi que l'imagerie et le message central de chaque poème, bien que souvent de manière faible, uniquement pour tenter de présenter un aperçu de sa maîtrise.

Les traductions sont loin de créer l'extase que Rumi crée et communique, mais on espère qu'elles orienteront le lecteur dans la même direction. Et peut-être qu'en utilisant son imagination, le lecteur peut avoir un aperçu de la façon dont Rumi fournirait des aperçus de l'extase et de l'expérience mystique. Et j'espère que cela ouvrira la voie au lecteur pour qu'il se connecte à la présence omniprésente de Rumi et qu'avec le temps, il soit touché par cet esprit.”


Cliquez sur chaque lien ci-dessous pour lire un poème de Rumi’s Divan en anglais et en farsi ou en persan simultanément


Rumi 21Rumi 24Rumi 26Rumi 30Rumi 32Rumi 33Rumi 36Rumi 39Rumi 40Rumi 41Rumi 44Rumi 47Rumi 50Rumi 51Rumi 52Rumi 53Rumi 56Rumi 57Rumi 59Rumi 61

Rumi 65Rumi 66
Rumi 72Rumi 76Rumi 78Versions I & IIRumi 81Rumi 82Rumi 83Rumi 84Rumi 89Rumi 90Rumi 99Rumi 101Rumi 103
Rumi 105Rumi 108Rumi 110Rumi 113Rumi 114Rumi 116

Rumi 117Rumi 122Rumi 123Rumi 129Rumi 131Rumi 134Rumi 138Rumi 143Rumi 146Rumi 147Rumi 149 – Versions I & IIRumi 151Rumi 155Rumi 159
Rumi 160Rumi 165Rumi 170Rumi 171Rumi 176Rumi 177

| PDF| ANGLAIS | 91 PAGES |

| PDF| ANGLAIS | 800 PAGES |
Traduit par Nevit O. Ergin

La traduction anglaise complète de Divan-e Shams Tabrizi ou Dîvân-i Kebîr (Ensemble de 22 volumes), traduit par le Dr Nevit O. Ergin, est maintenant disponible à l'achat, via la Society for Understanding Mevlana

Traduit par le Dr Emine Yeniterzi

Traduit par R.A. Nicholson

Traduit par R.A. Nicholson

Traduit par R.A. Nicholson

Traduit par A.J. Arberry comme Poèmes mystiques de Rumi

Traduit par A.J. Arberry comme La Ruba’iyat de Jalal Al-Din Rumi

Cette poésie,
Je ne sais jamais ce que je vais dire. Je ne le planifie pas. Quand je suis en dehors de ce que je dis, je deviens très silencieux et je parle rarement. Pensez-vous que je sais ce que je fais, Que pendant un instant, ou même un demi-instant, je sais quels versets viendront de mon bouche ? Je ne suis plus qu'un stylo dans la main d'un écrivain,Pas plus qu'une balle frappée par un bâton de polo !

Traduit par Coleman Barks
Qu'ai-je à voir avec la poésie ? Par Allah, je ne me soucie pas de la poésie, et il n'y a rien de pire à mes yeux que cela. Cela m'est devenu incombant, comme lorsqu'un homme plonge ses mains dans des tripes et les lave pour l'appétit d'un invité, parce que l'appétit de l'invité est pour les tripes. J'ai étudié de nombreuses sciences et pris beaucoup de peine, afin de pouvoir offrir des choses fines, rares et précieuses aux savants et chercheurs, aux intelligents et aux penseurs profonds qui viennent à moi. Dieu le Très-Haut lui-même l'a voulu. Il rassembla ici toutes ces sciences, et rassembla ici toutes ces douleurs, afin que je puisse m'occuper de ce travail. Que puis-je faire? Dans mon pays et parmi mon peuple, il n'y a pas d'occupation plus honteuse que la poésie. Si j'étais resté dans mon propre pays, j'aurais vécu en harmonie avec leur tempérament et j'aurais pratiqué ce qu'ils désiraient, comme donner des conférences et composer des livres, prêcher et admonester, observer l'abstinence et faire tous les actes extérieurs.

“Cette spiritualité que Rumi représente a évidemment touché un nerf très profond dans la psyché américaine.

“Rumi, le mystique musulman [né en Afghanistan] du XIIIe siècle, est maintenant le poète américain le plus vendu. Amazon répertorie plus d'une centaine de livres de sa poésie, et des stars hollywoodiennes comme Madonna et Martin Sheen ont fait un CD de ses écrits. Dans un pays où les poètes lauréats du prix Pulitzer ont souvent du mal à vendre 10 000 livres, les traductions de Rumi de Coleman Barks se sont vendues à plus d'un quart de million d'exemplaires. Les enregistrements de poèmes de Rumi ont figuré dans la liste des 20 meilleurs de Billboard. Et un panthéon de stars hollywoodiennes a enregistré une collection de poèmes d'amour de Rumi - ceux-ci sont traduits par le gourou de la santé holistique Deepak Chopra. wordsmith le poète le plus vendu en Amérique aujourd'hui.

En Amérique, Rumi est un professeur d'amour spirituel universel qui traverse les religions. Rumi était vraiment concentré sur l'expérience intérieure, et ses écrits sur le voyage spirituel ont trouvé un écho auprès de personnes de tous horizons.. Rumi est également capable d'"évoquer l'extase à partir des faits de la nature et de la vie quotidienne" et dans notre monde trépidant, c'est quelque chose que nous pouvons tous apprécier.

"Un Rumi américanisé qui parle au cœur de centaines de milliers de personnes et construit des ponts de compréhension entre le monde musulman et l'Occident est, après tout, meilleur qu'un Rumi académisé qui ne parle à personne."

« Le monde occidental s'est penché pendant des décennies sur les fleurs les plus séduisantes et les plus exotiques de la poésie et de la philosophie orientales à la recherche d'une « spiritualité » complètement dégagée des épines épineuses de la « religion ». Des maîtres zen adoptés par les Beats des années 80 aux saints hommes hindous adoptés momentanément par les Beatles dans les années 80, à ce mystique chinois par excellence Lao Tzu dont le Tao Te Ching a été américanisé par encore plus de traducteurs dans Depuis quelques années que l'œuvre de Rumi porte le message le plus ardemment recherché par l'Occident auprès de ces visionnaires orientaux est toujours le même : le divin est plus grand que tout vase qui cherche à le contenir. Mais ce qui est trop souvent ignoré, c'est le fait que les poètes et les mystiques faisant cette affirmation parlaient toujours à l'intérieur de tels récipients eux-mêmes : des mondes culturels complexes auxquels ils sont restés profondément attachés et endettés, quelle que soit la liberté de leurs mots, nettoyés et peaufinés par les traducteurs, pourraient les faire paraître. Le rêve New Age de trouver une voix ancienne guide libre de toutes orthodoxies, dogmes et conditionnements culturels est resté exactement cela.

Jalaluddin Rumi était, entre autres, un amoureux de l'ironie, des juxtapositions étranges et absurdes que la vie crée. Il se peut donc que Rumi ait savouré le fait que Madonna ait mis en musique des traductions de ses versets du 13ème siècle louant Allah sur le CD de Deepak Chopra, A Gift of Love, que Donna Karan a utilisé des récitations de sa poésie comme arrière-plan pour elle. défilés de mode qu'Oliver Stone veut faire un film de sa vie et que même s'il est originaire de Balkh, une ville près de Mazar-i-Sharif située dans ce qui est aujourd'hui l'Afghanistan, ses vers ne sont devenus plus populaires auprès des lecteurs américains que depuis le 11 septembre , quand Harper Collins a publié The Soul of Rumi, 400 pages de poésie traduites par Coleman Barks…précédent best-seller de Rumi, The Essential Rumi, publié par HarperCollins en 1995 avec plus de 250 000 exemplaires imprimés, c'est de loin le livre de poésie le plus réussi publié en Occident au cours de la dernière décennie…

L'homme le plus responsable de la popularité de Rumi en Occident aujourd'hui est Coleman Barks, poète et professeur d'anglais à la retraite à l'Université de Géorgie. Humble et à la voix douce, Barks reconnaît que ses traductions sont souvent loin d'être des interprétations exactes du farsi de l'époque de Rumi qu'il ne parle de toute façon pas. Pour les créer, il a utilisé des traductions littérales fournies par d'autres. L'accent mis par Barks sur l'essence poétique plutôt que sur l'exactitude linguistique doit beaucoup aux poètes-traducteurs antérieurs comme Robert Bly, Kenneth Rexroth et Ezra Pound qui ont défendu un style de traduction directe et agressivement non académique. A leur exemple, Barks a été capable de créer un Rumi américain : celui qui parle à travers les siècles avec une voix aussi directe et impérative qu'un tireur sur la chemise - Le dieu Rumi parle dans ses poèmes ou au moins dans les traductions de Barks - a apparemment peu d'intérêt pour les subtilités de l'orthodoxie et de la doctrine. "Rumi continue de briser la mosquée, le minaret et l'école", a déclaré Barks à la National Public Radio l'année dernière. « Il dit que lorsque ceux-ci sont démolis, les derviches peuvent commencer leur communauté. Il veut donc que nous sortions tous de notre conditionnement, qu'il soit national ou religieux ou qu'il soit basé sur le genre & #8230

Si Rumi lui-même était en quelque sorte zappé, robes et tout, dans le présent et jeté un coup d'œil au vaste Starbucks spirituel où il est la saveur la plus populaire du moment, que penserait-il de tout cela? “

L'excellent Rumi est maintenant un favori en Amérique, et si l'on en croit Coleman Barks, le grand traducteur de Rumi, aujourd'hui, plus d'Américains lisent Rumi que Shakespeare. Qu'est-ce qui se cache derrière cet amour passionné des Américains pour Rumi?”
Vers la fin de Candid, Voltaire écrit en 1758 à propos d'un saint derviche qui vivait en Turquie sans citer son nom. Dans le roman, Candid s'approche et demande au derviche : « Maître… nous sommes venus demander une faveur. Auriez-vous l'amabilité de nous dire pourquoi un animal aussi étrange que l'homme a été créé ? "Lorsque Son Altesse envoie un navire en Egypte, pensez-vous qu'il s'inquiète de savoir si les souris du navire sont à l'aise ou non." Le derviche répondit.

Ce derviche était Jalaluddin Mohammad Rumi, également connu sous le nom de Mavlana-i-Balkhi, le plus grand penseur métaphysique et poète soufi de tous les temps. Est pour l'inspiration comme Voltaire l'a fait dans son âge turbulent. Pour notre époque, la poésie de Rumi offre le remède à l'hystérésis apocalyptique de notre temps. C'est la principale raison pour laquelle Rumi devient de plus en plus populaire en Occident. Le poète médiéval est aimé et lu en Occident et il est toujours un best-seller aux États-Unis. Ses idées et son héritage poétique hantent toujours les universités, les pubs, les industries spirituelles, la Saint-Valentin, le théâtre, l'opéra, le ballet, le cinéma, etc.
Rumi et Idris Shah lui-même ont été parmi les grands inspirateurs de l'ésotérisme occidental, New Age dans les années 1960. La doctrine spirituelle de Rumi de Dieu en tant que sommet d'une pyramide avec de nombreux chemins y menant a été adaptée par les New Ages. Cela a conduit au sein du mouvement la notion d'unité et d'harmonie entre toutes les religions du monde. Avec l'aide d'un maître spirituel, on peut accéder à une conscience si élevée et à une énergie cosmique au-delà des facultés physiques humaines…

Le message universel de Rumi est une alternative pleine d'espoir à l'ignorance et au manque de spiritualité des temps modernes. Les écrits de Rumi du XIIIe siècle préconisent de comprendre qu'il y a quelque chose au-delà de la religion et de l'apprentissage savant qui peut nous ouvrir les yeux sur la réalité au-delà de cette existence pour Rumi, nous devons gravir une échelle spirituelle de l'amour. De plus, Rûmi envisageait une foi universelle, incarnant toutes les religions, car il comprenait que la cause de tout conflit religieux était l'ignorance. Rumi implique que la religiosité consiste en autre chose que des religions extérieures. La vraie croyance n'est apparente qu'à l'intérieur d'une personne, ce qui n'est pas visible. Par conséquent, Rûmi précise que la religion de l'amour implique d'aimer la source éternelle et invisible de l'existence.
Extraits de Rumi, de l'Islam et de l'Amérique

« Rumi est ainsi vu, non seulement comme une icône de la civilisation islamique (ou du patrimoine national afghan, iranien, tadjik ou turc), mais de la culture mondiale. Et, en effet, la popularité dont il jouit en Amérique du Nord en tant que symbole de la spiritualité œcuménique est évidente dans les librairies, les slams de poésie, les sermons religieux et sur Internet. Certains prétendent que Rumi est le poète le plus vendu aux États-Unis, obtenant un grand succès commercial aux mains d'auteurs qui « traduisent » bien qu'ils ne parlent pas la langue d'origine.

Puisqu'un autre poète persan, Omar Khayyam (d. 1121), avait autrefois des sociétés qui lui étaient dédiées dans tous les coins du monde anglophone, mais est relativement peu lu aujourd'hui, nous pouvons bien nous demander si la récente renommée de Rumi en Occident ne représente qu'une autre mode passagère. Mais pourrait-il avoir quelque chose de profond à dire non seulement sur le paradigme de la pensée et de la spiritualité new age, mais aussi sur les traditions mystiques des autres religions établies ?

Extraits de Rumi : figure mondiale ou mode New Age ? par l'un des plus grands érudits américains contemporains de Rumi, le professeur Franklin Lewis.

Franklin Lewis est professeur agrégé de persan au département des langues et civilisations du Proche-Orient à l'Université de Chicago. Les huit articles suivants sur Rumi par l'éminent érudit américain contemporain de Rumi, le professeur Franklin Lewis sont À LIRE ABSOLUMENT, si vous souhaitez en savoir plus sur la vie, les œuvres et les enseignements soufis profonds de Rumi :

Extraits de la conférence exceptionnelle du professeur Franklin Lewis, The Icon and the Man: In Quest of the Historical Rumi :
QUI EST RUMI ?

Quelles identités ce Rumi détenait-il ? La plupart d'entre nous appartenons à des cercles professionnels, communautaires, intellectuels, familiaux et sociaux différents – et en tant que tels, nous avons simultanément de multiples identités qui se chevauchent. Nous ne sommes pas une chose seule, et pour comprendre tout énoncé que nous prononçons ou tout ce que nous écrivons, il est utile de connaître le contexte de notre commentaire et le discours auquel nous entendons qu'il participe.

Rumi était bien sûr musulman, mais qu'est-ce que cela signifie ? Pas seulement un musulman, mais un musulman sunnite (c'est-à-dire qu'il n'était pas chiite, bien que comme la plupart des chiites et des sunnites, il tenait Ali en particulier). Il a été formé et a suivi l'école de droit Hanafi (c'est-à-dire qu'il n'était pas Mâliki, Shâfi'i ou Hanbali, bien qu'il ait souvent été influencé ou admiré par d'autres qui ont suivi ces autres écoles). Il était membre des ulémas, la classe des érudits religieux (ce qui signifie qu'il n'était pas un agriculteur, pas un artisan, et bien qu'il ait tenu l'oreille de plusieurs personnalités importantes de l'État et reçu le patronage de l'État, il ne travaillait pas pour le gouvernement ). Plus précisément, il a été formé, comme son père, comme prédicateur populaire (vā`eẓ). Il a en outre été identifié comme un ufi, dans son cas, c'est-à-dire quelqu'un qui partage une technique ou une approche mystique de la lecture et de la mise en pratique du Coran et des enseignements islamiques.Le soufisme est un terme fourre-tout qui signifie différentes choses et doit lui-même être déballé. Il était associé dans le cas de Rumi à des pratiques ascétiques – le terme vient probablement du port de manteaux de laine grossière (ṣuf) – et Rumi s'est certainement engagé dans un jeûne prolongé et d'autres disciplines spirituelles / physiques dans le cadre de sa quête de Dieu. Cependant, cela signifiait plus largement qu'en plus de suivre le chemin de comportement établi dans la charia ou la loi islamique, on suivrait également un autre mot pour "chemin" - la ṭariqa, un mode de perspicacité et d'expérience de Dieu qui va au-delà de l'acquisition de connaissances religieuses et juridiques. Cela pourrait dans certains contextes faire référence à des derviches mendiants errants, qui se rasaient la tête, les sourcils et la barbe et pratiquaient la dépendance à Dieu ou la mendicité. Il pourrait désigner une communauté de disciples qui s'entraînent avec un maître particulier, passant du temps en sa compagnie (soḥbat) pendant de nombreuses années apprenant son comportement et ses enseignements, et suivant des règles précises. Cela pourrait désigner une personne qui est engagée dans une quête gnostique contemplative pour appréhender la Divinité – ‛erfân. Et il était très certainement associé dans ce dernier sens à Rumi après son passage chez Shams.

Ethniquement, Rumi était très probablement persan, bien qu'il n'en fasse pas lui-même un problème. Il écrivit principalement en persan, qui était évidemment sa langue maternelle, bien qu'il écrivit aussi beaucoup de poésie et de prose en arabe, et il composa même un peu de vers avec des vers en turc ou en grec démotique. Bien qu'il ne se soit pas vu en termes de nationalités modernes ou de citoyens d'États-nations particuliers, cela n'a pas empêché divers pays de le revendiquer comme le leur, comme je l'ai mentionné plus tôt. Comment Rumi s'est-il identifié ? Eh bien, nous pourrions essayer de comprendre cela à partir des lignes suivantes de son Masnavi (1:1205-7) :

Une langue partagée apporte de la parenté et un lien
Mais parler avec des gens d'esprit différent est une chaîne :

Souvent Turc et Hindou peuvent communiquer
Alors que deux Turcs peuvent se rencontrer et se sentir éloignés
Le jargon de la part partageant les mêmes idées est le meilleur !
Mieux vaut un cœur commun qu'une langue commune !

Dans le cadre de cette question d'identité, il y a même la question de savoir comment l'appeler. En Occident, nous l'appelons maintenant "Rumi", ce qui signifie en persan, de "Rome" ou Byzance, c'est-à-dire l'Anatolie, bien que cela puisse aussi être dit de milliers d'autres personnes de l'ère pré-moderne.Son prénom était Moḥammad, son titre était Jalâl al-Din (« la majesté de la foi »), ses disciples l'appelaient « Mowlavi » (un terme arabe utilisé également en persan, et plus tard en ourdou, signifiant « mon maître ») ou Mowlânâ, signifiant « notre maître ». En turc, cela se prononce comme Mevlana, le nom sous lequel il est généralement connu en Turquie, tandis que Rumi est un nom qui lui est propre dans l'Occident moderne.

Lisez et regardez l'intégralité de la conférence ci-dessous :

Les travaux majeurs du professeur Franklin Lewis sur Rumi sont :

IL FAUT LIRE…Tle livre par excellence sur Rumi

“Un travail d'érudition étonnant du professeur Lewis, qui donne vie à Rumi, son père, son fils, Shams i Tabriz et le monde entier de Konya médiéval dans cette biographie monumentale de Rumi et de l'ordre soufi Mevlevi qu'il a fondé. Fixant une référence dans les études de Rumi, cet ouvrage primé examine le contexte, l'héritage et l'importance continue de ce mystique du XIIIe siècle, qui est aujourd'hui le poète le plus vendu aux États-Unis. Franklin D. Lewis a puisé dans un vaste éventail de sources, des écrits du poète lui-même à la dernière littérature savante, pour produire cette étude détaillée de la vie et de l'œuvre de Rumi. En plus d'offrir de nouvelles perspectives sur le contexte philosophique et spirituel dans lequel Rumi écrivait et de fournir une analyse approfondie de ses enseignements, Lewis accorde une attention particulière aux raisons pour lesquelles Rumi continue de bénéficier d'un si grand nombre d'adeptes en Occident.Cette étude révolutionnaire comprend également de nouvelles traductions de plus de cinquante poèmes de Rumi, et de la prose jamais vue auparavant, ainsi que de nombreux commentaires et une bibliographie complète et annotée des œuvres de et sur Rumi.

Il ne suffit tout simplement pas d'extraire des citations hors contexte et de présenter Rûmi comme le prophète des présomptions d'une spiritualité sans église et syncrétique. Bien que Rumi démontre en effet une compréhension tolérante et inclusive de la religion, il a également, nous devons nous en souvenir, une formation de prédicateur, comme son père avant lui, et d'érudit de la loi islamique. Rumi n'est pas venu à sa théologie de la tolérance et de la spiritualité inclusive en se détournant de l'islam traditionnel ou de la religion organisée, mais à travers une immersion en elle, son aspiration spirituelle découle d'un désir radical de suivre l'exemple du prophète Mahomet et d'actualiser son potentiel en tant que parfait musulman…Pour comprendre Rumi, il faut évidemment comprendre quelque chose des croyances et des suppositions qu'il avait en tant que musulman. Les croyances de Rumi dérivent du Coran, du Hadith, de la théologie islamique et des œuvres de mystiques sunnites comme Sana i, Attar et son propre père, Baha al-Din Valad.

“Intemporelle et éternelle, distillée de l'esprit le plus profond, la poésie de Jalal al-Din Rumi est aimée dans le monde entier. Dans ce volume magnifiquement présenté de nouvelles traductions, Franklin D. Lewis puise dans la grande ampleur de son travail, dans tous ses aspects et voix variés. Travaillant directement à partir du persan original, Lewis apporte à cette traduction non seulement les dernières connaissances en persan et en anglais, mais aussi une habileté et une légèreté du toucher qui permettent une profonde sensibilité aux antécédents mystiques et philosophiques de Rumi. Complet avec une introduction détaillée et des notes, il s'agit d'une collection perspicace, perspicace et profondément émouvante qui s'avérera inspirante à la fois pour les passionnés du travail de Rumi et pour les lecteurs découvrant le grand poète pour la première fois.

Rumi – Ghazal/Ode # 1855 de Divan-e Shams – Traduit du farsi ou du persan par l'éminent érudit américain de Rumi, le professeur Franklin Lewis :

Comment pourrais-je connaître la mélancolie
Me rendrait si fou,
Fais de mon coeur un enfer
De mes deux yeux fleuves déchaînés ?
Comment pourrais-je savoir qu'un torrent
Attrape-moi de nulle part,
Jette-moi comme un navire sur une mer de sang
Que les vagues fendraient les côtes de ce navire planche par planche,
Déchirer avec un tangage sans fin et lacet chaque planche
Qu'un léviathan lirait sa tête,
Avaler l'eau de l'océan,
Qu'un tel océan sans fin puisse s'assécher comme un désert,
Que le serpent étouffant pourrait alors diviser ce désert
Pourrait me secouer d'un coup, comme Koré, avec la main de la colère,
Au fond d'une fosse ?
Quand ces transmutations se produisirent
Hoche le désert, pas la mer restée en vue
Comment devrais-je savoir comment tout cela s'est passé
Depuis comment est-il noyé dans le Howless ?
Quelle multiplicité de comment pourrais-je savoir !
Mais je ne sais pas
Pour contrer
La mer se précipite dans ma bouche
J'ai avalé une mousse d'opium.

Voici le Ghazal/Ode #1855 original de Rumi en farsi ou en persan de son Divan-e Shams :

دانستم که این سودا مرا زین سان کند مجنون
لم را دوزخی سازد چشمم را کند جیحون
دانستم که سیلابی ا اگاه برباید
کشتی ام دراندازد میان قلزم پرخون
موجی بر آن کشتی که تخته تخته بشکافد
هر تخته فروریزد ز گردش‌های گوناگون
هم برآرد سر خورد آب ا را
ان دریای بی‌پایان شود بی‌آب چون هامون
افد نیز آن هامون نهنگ بحرفرسا را
در قعر ناگاهان دست قهر چون قارون
این تبدیل‌ها نه هامون ماند و نه دریا
دانم دگر چون شد که چون غرق است در بی‌چون
دانم‌های بسیار است لیکن من نمی‌دانم
خوردم از دهان بندی در آن دریا کفی افیون

لانا- ل شمارهٔ از دیوان شمس تبریزی

“William C. Chittick est professeur au Département d'études comparatives de l'Université d'État de New York, Stony Brook. Le professeur Chittick est l'un des principaux traducteurs et interprètes au monde de la poésie mystique de Jalaluddin Rumi. Il est également reconnu pour sa traduction et son interprétation des écrits du grand théoricien et poète soufi andalou du XIIIe siècle, Ibn Arabi.
Le professeur Chittick est l'auteur des livres suivants sur le Rumi et le soufisme :

“The Sufi Path of Love: The Spiritual Teachings of Rumi est l'ouvrage en anglais le plus accessible sur le plus grand poète mystique de l'Islam, fournissant un aperçu des doctrines soufies et islamiques de base concernant Dieu et le monde, le rôle de l'homme dans le le cosmos, le besoin de religion, le devenir ultime de l'homme, les états et les étapes de l'ascension mystique vers Dieu, et les moyens par lesquels la littérature emploie des symboles pour exprimer des réalités « invisibles ». William Chittick traduit en anglais pour la première fois certains aspects du travail de Rumi. Il sélectionne et réorganise la poésie et la prose de Rumi afin de laisser de côté les complications inutiles caractéristiques des autres traductions anglaises et de présenter les idées de Rumi de manière ordonnée, mais avec ses propres mots.

Extraits de The Sufi Path of Love: The Spiritual Teachings of Rumi par l'un des plus grands érudits américains contemporains de Rumi, le professeur William C. Chittick

Bien que Rumi soit devenu l'un des poètes préférés des Américains, on sait très peu de choses sur les fondements métaphysiques sous-jacents qui éclairent sa langue.Rumi n'est pas un grand poète malgré l'islam, c'est un grand poète à cause de l'islam. C'est parce qu'il a vécu pleinement sa religion qu'il est devenu ce grand exposant de la beauté et de l'amour. Rumi en est venu à incarner une sorte de spiritualité américaine gratuite qui a autant à voir avec Walt Whitman que Muhammad. Le travail de Rumi est devenu si universel qu'il peut signifier tout ce que les lecteurs utilisent les poèmes pour se découvrir à des fins récréatives, trouvant dans les lignes ce qu'ils souhaitent.

Dans l'Occident moderne, Jalaluddin Rumi est devenu le poète persan le plus connu. Certains locuteurs persans peuvent le considérer comme le plus grand poète de leur langue, mais pas si on leur demande d'insister sur les perfections verbales des vers plutôt que sur le sens que les mots véhiculent. Le succès de Rumi en Occident tient au fait que son message transcende la limitation du langage.Il a quelque chose d'important à dire, et il le dit d'une manière qui n'est pas complètement liée aux subtilités et à la beauté de la langue persane et de la culture que cette langue véhicule, ni même à la poésie (il est aussi l'auteur d'œuvres en prose , y compris ses Discourses, disponibles dans une bonne traduction anglaise par AJ Arberry). On n'a pas à apprécier la poésie pour réaliser que Rumi est l'un des plus grands maîtres spirituels qui ait jamais vécu.

La grandeur de Rumi a à voir avec le fait qu'il fait ressortir ce qu'il appelle "les racines des racines des racines de la religion", ou le message le plus essentiel de l'Islam, qui est le message le plus essentiel de la religion traditionnelle partout : les êtres humains sont nés pour une liberté illimitée et une félicité infinie, et leur droit de naissance est à leur portée. Mais pour l'atteindre, ils doivent s'abandonner à l'amour. Ce qui rend l'expression de ce message par Rumi différente des autres expressions, c'est son extraordinaire franchise et sa capacité étrange à utiliser des images tirées de la vie quotidienne.

La beauté, Rumi le sait, est un besoin profond de l'âme humaine, car Dieu est beau et la source de toute beauté, et Dieu est le seul besoin réel de l'âme.…Pour Rumi, la séparation d'avec Shams était le signe extérieur de la séparation d'avec Dieu, ce qui n'est que la moitié de l'histoire. Autant Rumi se plaint de la séparation, autant il célèbre les joies de l'union. Shams, nous le fait-il savoir, ne l'a jamais vraiment quitté, et Rumi n'a jamais été vraiment séparé de Dieu.

Shams Tabrizi n'est qu'un prétexte-
J'affiche la beauté de la douceur de Dieu, moi !”

Dans un langage clair et accessible, La doctrine soufie de Rumi est une introduction à la perspective spirituelle illuminant la poésie magique de Rumi. Dans cet ouvrage magnifiquement illustré, William C. Chittick, un éminent spécialiste du soufisme et du Rumi, ouvre des portes qui nous donnent accès au sanctuaire intérieur de la pensée de Rumi.

Extraits de la doctrine soufie de Rumi par l'un des plus grands érudits américains contemporains de Rumi, le professeur William C. Chittick :

Rumi est célébré à juste titre comme l'un des grands poètes de l'histoire humaine. Quand j'ai commencé à le lire en tant qu'étudiant de premier cycle il y a 45 ans, je ne connaissais pas le persan et je me suis appuyé sur le travail de RA Nicholson, qui a produit la première édition critique de Rumi’s en 25 000 vers Mathnawi avec une traduction anglaise complète et deux volumes de commentaire (huit tomes en tout). À cette époque, Rumi était pratiquement inconnu en dehors du domaine des études sur le Moyen-Orient, sa popularité en Occident est donc un phénomène récent. Dans le monde persan (qui s'étend des Balkans à la Turquie, l'Iran, l'Asie centrale et le sous-continent indien), il est une icône culturelle depuis des siècles. Bien qu'il soit maintenant bien mieux connu en Occident qu'il ne l'était il y a 40 ans, la compréhension de ce dont il parle réellement semble avoir diminué. Ce n'était pas facile de parcourir Nicholson, mais on a beaucoup appris sur le contenu religieux et philosophique des enseignements de Rumi. Après avoir parcouru l'une des sélections populaires, on en ressort en se sentant bien.

Tout le monde reconnaît que Rumi était un poète d'amour. Cela signifie que la plupart des gens le voient comme une bizarrerie dans l'histoire islamique. Cependant, lorsque nous le situons dans son propre contexte historique, nous voyons qu'il parlait au nom du courant dominant. Ce qui l'a fait se démarquer, c'est qu'il est entré dans le vif du sujet plus rapidement et de manière beaucoup plus séduisante que la plupart des auteurs. Il rend son agenda explicite dans l'introduction du Mathnawi : il explique « les racines des racines des racines de la religion », c'est-à-dire la religion islamique fondée par le Coran et Mahomet.

Rûmi a donné une grande variété de noms à la participation humaine à l'amour de Dieu : faim, soif, besoin, désir, envie, passion, feu, brûlure. Comme beaucoup d'autres, il a identifié l'amour avec la "pauvreté" mentionnée dans le verset coranique, "O gens, vous êtes les pauvres envers Dieu, et Dieu est le riche, le louable" (35:15). L'amour est ce vide dans nos cœurs que nous ne pourrons jamais combler, car il a soif des richesses infinies du trésor caché.

Il était une fois, dit Rumi, nous étions des poissons nageant dans l'océan, inconscients de l'eau et de nous-mêmes. L'océan voulait être reconnu, alors il nous a jetés sur la terre ferme. On flip après ça, on flop après ça, poursuivant un bonheur toujours plus insaisissable. L'océan nous tourmente-t-il ? Hé bien oui. Cela nous a mis ici. Mais, plus nous brûlons, plus nous aimerons intensément la beauté de l'océan lorsqu'il nous rappellera.

Les premières introductions du soufisme en Amérique ont eu lieu au début des années 1900à travers des universitaires, des écrivains et des artistes qui ont souvent eu accès à des informations sur le soufisme à travers le mouvement orientaliste. Des exemples de personnalités occidentales qui ont été influencées par le soufisme incluent Ralph Waldo Emerson, Rene Guenon, Reynold Nicholson et Samuel Lewis. Ces personnes ont aidé à présenter les concepts du soufisme à un public plus large à travers leurs écrits, discussions et autres méthodes d'influence. Emerson, par exemple, a été influencé par la poésie soufie persane telle que celle du poète Saadi, et cette influence s'est ensuite reflétée dans la poésie et les essais d'Emerson. René Guénon a incorporé des informations sur le soufisme dans sa philosophie traditionaliste, etNicholson a offert aux lecteurs occidentaux quelques-unes des grandes œuvres soufies pour la première fois en langue anglaise, en particulier le Mathnawi de Jalaluddin Rumi.

La première grande figure soufie aux États-Unis était Hazrat Inayat Khan, un musicien indien. Il a mélangé des aspects du soufisme et de l'islam avec d'autres concepts et pratiques spirituels, musicaux et religieux. Il ne considérait pas réellement son groupe comme un groupe soufi et prêchait un mouvement spirituel universaliste. Hazrat croyait que le destin l'avait appelé à accélérer le "Message Universel du Temps" qui soutenait queLe soufisme n'était pas essentiellement lié à l'islam historique, mais consistait plutôt en un enseignement universel et intemporel lié à la paix, à l'harmonie et à l'unité essentielle de tous les êtres humains.. L'ordre soufi de Hazrat Inayat Khan en Amérique, appelé « l'ordre soufi en Occident » a été fondé en 1910.

La poésie de Jelal-ud-Din Rumi a fait la plus grande impression sur l'humanité. Les paroles originales de Rumi sont si profondes, si parfaites, si touchantes, que lorsqu'on les répète, des centaines et des milliers de personnes sont émues aux larmes. Ils ne peuvent s'empêcher de pénétrer le cœur. Cela montre à quel point Rumi lui-même était ému d'avoir pu exprimer de telles paroles vivantes & #8230 [après avoir rencontré Shams of Tabriz], Rumi a connu une merveilleuse élévation, une grande joie et exaltation. Afin de compléter cette exaltation, Rûmi commença à écrire des vers, et les chanteurs les chantaient et quand Rûmi entendit ces beaux vers chantés par les chanteurs avec leur rabab, l'instrument de musique persan, il a expérimenté l'étape connue des yogis sous le nom de Samadhi, qui en persan s'appelle Wajad…”

Alors que l'on considère la place de Rumi dans le contexte intellectuel européen, l'enquête ne peut être complète sans réfléchir à son rôle dans la formation de la pensée et de la théologie occidentales. C'est là que les dimensions mystiques de Rumi ont le plus d'impact. La cosmologie de l'œuvre de Rumi est peut-être l'une des plus diverses de toute l'histoire littéraire. C'est seulement ainsi qu'il a séduit l'ensemble le plus varié d'individus aussi bien en Orient qu'en Occident. Les chants mystiques de Rumi ont atteint leur apogée lorsqu'ils ont influencé la pensée de deux des penseurs les plus éminents de l'histoire moderne, Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831) et Karl Marx (1818-1883).

Un certain nombre d'orientalistes peuvent être crédités d'avoir introduit Rumi en Europe. Le rôle que les orientalistes germanophones ont joué dans l'introduction de Maulana dans la conscience occidentale est éminent.

Joseph von Hammer-Purgstall (1774-1856), qui, selon les termes d'Annemarie Schimmel, était « l'infatigable traducteur de la littérature persane, turque et arabe ». Purgstall, qui était un diplomate autrichien, a commencé à publier un journal d'études orientales. en 1809 nommé Fundgruben des Orients, dans lequel quelques traductions de Rumi ont été publiées. En 1835, un commentaire turc du Masnavi écrit par Ismail Rüsuhi Ankaravi était accompagné du premier examen approfondi du Masnavi effectué par Purgstall. L'analyse du "grand poème" que Purgstall a faite ici était remarquable pour transmettre l'esprit de Masnavi. L'étude de Purgstall était bien fondée, car il était capable de différencier les dimensions mystiques de la poésie de Rumi de celles de Hafez et de Khayyam, ce que de nombreux lecteurs ultérieurs en Angleterre n'ont pas réussi à faire. L'une des contributions les plus importantes de Purgstall a été son livre classique sur l'histoire de la littérature persane, Geschichte der schonen Redekunste Persiens, publié à Vienne en 1818. Purgstall a consacré de nombreuses pages de son livre à Rumi. Cette œuvre classique a présenté au public européen soixante-dix passages du Masnavi et du Divan-e Shams. Bien que les traductions de Purgstall étaient sèches et manquaient de beauté et d'éloquence bien nécessaires, leur importance dans l'introduction de Rumi en Occident est indéniable. La fascination de Purgstall pour Rumi était sans fin. Il a écrit : « Rumi transcende non seulement le soleil et la lune, mais aussi le temps et l'espace, la création, l'assemblée d'Alast et le jour du jugement et atteint l'infini, et à partir de là, il atteint l'être absolu qui est éternel et toujours présent. et représente le serviteur ultime, l'amour et l'amant infinis.”

Friedrich Rückert (1788-1866) – Les contributions de Rückert sont les plus éminentes parmi tous les autres orientalistes du XIXe siècle. Dans les années qui suivirent, il allait réveiller bien des amoureux de Rûmi en Occident.Rückert a été le premier à introduire la forme ghazal dans la poésie allemande dans le livre qu'il a produit en 1819, intitulé Ghaselen, était un recueil de poèmes exquis qui reflétaient le véritable esprit du travail de Maulana. Ghaselen a joué un rôle crucial dans la présentation de Rumi à Platen et Hegel. Cette collection contenait quarante-quatre ghazals de Rumi, traduits de la manière la plus affable. Dans cette œuvre, Rückert a parlé de l'essence de l'amour, du désir et de l'unité, en utilisant les symboles de Rumi. Sa cadence et son élégance étaient telles que cette collection peut être considérée encore aujourd'hui comme l'une des meilleures introductions au génie poétique de Maulana Rumi. Ghaselen a été suivi d'une deuxième collection de ghazals de Rückert dans le style Maulana publié en 1836

Lorsque des travaux sur les doctrines soufies et des traductions de parties de Masnavi ont commencé à apparaître en Occident au XIXe siècle, une vision a commencé à se développer parmi les orientalistes occidentaux. et des philosophes que Rûmi avait enseigné une sorte de panthéisme. Le savant britannique Graham s'est attardé sur cette question dans l'une de ses publications en 1819. Suivi par Graham, un théologien influent du XIXe siècle, F.A.D. Tholuck publia une courte introduction au mysticisme islamique en latin en 1821. Cet ouvrage contenait plusieurs citations du Masnavi, dans lesquelles Tholuck qualifiait Rumi de partisan du panthéisme. Il a cité Rumi comme défenseur de la théorie selon laquelle le monde est considéré comme une prison pour nos âmes…
Bien qu'historiquement pas aussi important que Rückert, un orientaliste autrichien, Rosenzweig-Schwannau (1791-1865) était également très attiré par les ghazals de Rumi. Schwannau a publié 75 poèmes du Divan de Rumi, avec ses notes et sa traduction allemande en 1838. Rückert cependant, comme déjà mentionné, était le véritable champion de Rumi. Parmi ceux qui s'inspirent de son œuvre, le poète August Graf von Platen (1796-1835). Après avoir rencontré Rückert en 1820, Platen publie sa propre collection de Ghaselen. La plupart de ses ghazals, qui étaient au nombre de 150, ont été écrits entre 1821 et 1823. Ces ghazals de Platen ont été publiés dans quatre collections distinctes, à savoir Ghaselen (1821), Ghaselen, Zweite Sammlung (1821), Spiegel des Hafis (1822) et Neue Ghaselen (1823). Le deuxième volume, contenant 36 ghazals, était dédié à Friedrich Rückert. Cette collection s'est largement concentrée sur des thèmes mystiques et les implications des motifs amoureux orientaux. Le mysticisme dépeint par ces ghazals a été directement influencé par les traductions de Rückert de la poésie de Rumi. Par conséquent, Rumi a joué un rôle important dans l'inspiration d'une nouvelle forme de vers allemand, le ghazal allemand. Ce sont les traductions de Rückert qui ont familiarisé Hegel avec Rumi. Alors que Rumi avait dérangé Tholuck d'un côté, il a inspiré Hegel de l'autre. Il est soutenu que Rumi a également influencé le développement de la dialectique de Hegel. Tout en accordant une grande importance à Rumi dans ses écrits, Hegel l'a appelé l'"excellent Jalaluddin Rumi" dans son Encyclopaedie der philosophischen Wissenschaften im Grundrisse (1827). Hegel a mentionné Rumi à plusieurs endroits dans ses conférences et abondamment dans la section sur la philosophie de l'esprit dans son Encyclopédie.En discutant de l'amour divin et de la poésie orientale dans la section « Mohammadanische Poesie » de ses conférences sur les beaux-arts, Hegel a mentionné Rumi et fait l'éloge des belles traductions réalisées par Rückert. Dans la même série de conférences, Hegel a mentionné à nouveau Rumi en discutant de l'esthétique de l'épopée orientale, Aesthetik des orientalischen Epos…

Dans son Encyclopédie, dans la section sur l'Esprit Absolu, Hegel a écrit sur la relation entre la philosophie et la religion. Dans cette section, la discussion principale se concentre sur le panthéisme, et Hegel parle de la Bhagawat-Gita et des Védas, comparant l'idolâtrie d'un hindou au « tout est Dieu, et Dieu tout est » d'un panthéiste. Au milieu de cette discussion, Hegel fait venir Rumi et dit queSi nous voulons voir la conscience de l'Un, non pas comme chez les Hindous, divisée entre l'unité sans relief de la pensée abstraite, d'un côté, et de l'autre, la longue histoire lasse de ses détails particuliers, mais - dans sa pureté et sa sublimité les plus fines, nous devons consulter les mahométans. Si, par exemple, dans l'excellent Jelaleddin-Rumi en particulier, nous trouvons l'unité de l'âme avec l'Un énoncée, et cette unité décrite comme l'amour, cette unité spirituelle est une exaltation au-dessus du fini et du vulgaire, une transfiguration du naturel et le spirituel, dans lequel l'extériorisme et le caractère transitoire de la nature immédiate et de l'esprit séculier empirique sont rejetés et absorbés.

La fascination de Hegel pour Rumi est indéniable. Hegel poursuit en disant qu'il ne peut s'empêcher de donner quelques exemples de Rûmi afin de donner une impression plus lucide de ses idées. Avec des mots d'éloge pour l'habileté de Rückert, dont il a pris les traductions de Rumi, Hegel a mentionné 21 versets de Rumi dans son Encyclopédie…Ces idées sur la nature du mysticisme ont inspiré Karl Marx, qui a donné plus tard une théorie pour découvrir le mysticisme du capital et de l'accumulation de capital dans le système social capitaliste. Par conséquent, le mysticisme de Rumi a conduit au développement de la théorie de Marx sur le fétichisme de la marchandise.Capital, Volume I était le premier des trois volumes de l'œuvre monumentale de Karl Marx, Das Kapital. La section 4 du premier chapitre, intitulée « Le fétichisme des matières premières et son secret », est l'endroit où Marx a expliqué ce qu'il considérait comme le caractère « mystique » des matières premières. Marx a écrit : « Une marchandise semble, à première vue, une chose très triviale et facile à comprendre. Son analyse montre qu'il s'agit, en réalité, d'une chose très étrange, regorgeant de subtilités métaphysiques et de subtilités théologiques.Pour Marx, le fétichisme des marchandises trouve son origine dans le caractère social particulier du travail qui les produit. Sa conception de leur nature découlait de la définition de Hegel du « mystique », et cette définition, à son tour, était la réflexion de Hegel sur la poésie de Rumi. Il est en effet remarquable de voir à quel point l'influence de Rumi peut atteindre, de l'inspiration d'un nouveau genre de poésie aux théories de l'économie politique.
Extraits du Murmure qui résonnait à travers les sept mers : Rumi dans le milieu intellectuel occidental

“Reynold Alleyne Nicholson, ou R.A. Nicholson (1868 – 1945), était un éminent orientaliste britannique et spécialiste de la littérature islamique et du mysticisme islamique, le soufisme. Nicholson est unanimement considéré comme le plus grand érudit et traducteur de Rumi en langue anglaise. Professeur pendant de nombreuses années à l'Université de Cambridge en Angleterre, il a consacré sa vie à l'étude de la mystique islamique et a pu étudier et traduire les principaux textes soufis en arabe, farsi ou persan, et en turc ottoman.

La réalisation monumentale de Nicholson était son travail sur le Masnavi de Rumi (réalisé en huit volumes, publiés entre 1925 et 1940).Il a produit la première édition critique persane de Rumi&#s Masnavi, la première traduction complète en anglais et le premier commentaire sur l'ensemble de l'œuvre en anglais.Ce travail a été très influent dans le domaine des études Rumi dans le monde entier. Nicholson a également produit deux volumes qui condensaient son travail sur les Masnavi qui visaient le niveau populaire : Tales of Mystic Meaning (1931) et Rumi : Poet and Mystic (1950). De plus, Nicholson a publié les premières informations sur les discours de Rumi (Fihi-Ma-Fihi) en anglais (dans un article de 1924 dans le Journal of the Royal Asiatic Society).

“Le Divani Shamsi Tabriz est un chef-d'œuvre de la littérature persane et une œuvre classique de l'histoire du soufisme. Avec son Masnavi, c'est l'un des écrits clés du célèbre poète mystique persan Jalaluddin Rumi (1207-1273). La traduction anglaise du professeur Nicholson de certains poèmes du Divan de Rumi a été publiée pour la première fois en 1898 et est souvent considérée comme la version la plus connue dans une langue européenne. Il convient aux érudits et étudiants en littérature persane et à tous ceux qui s'intéressent à la littérature mystique de l'Islam. Le texte persan est imprimé avec des traductions anglaises en vis-à-vis, et il y a de nombreuses notes, une longue introduction, des annexes et des index.”

|PDF | Anglais | 2635 pages |
La poésie et la prose de Rumi ont été composées en persan, les traductions de son œuvre dans les langues européennes ont commencé à apparaître à la fin du XVIIIe siècle. Les traductions en français et en allemand ont ouvert la voie, les traductions en anglais n'apparaissant qu'à la fin du XIXe siècle. Parmi les premiers traducteurs anglais, c'est Reynold A. Nicholson dont le travail continue d'être d'une immense valeur. Nicholson est devenu un linguiste et un érudit exceptionnel, spécialisé dans les études arabes, persanes et islamiques, et donnant des conférences à l'Université de Cambridge. Avec la publication à partir de 1925, Nicholson a été le premier universitaire occidental à traduire l'intégralité du Masnavi de Rumi en anglais (accompagné d'un commentaire). Il a également traduit de nombreuses odes de Divan-e Shams de Rumi.
Şefik Can, un Mevlevi Shaykh (maître soufi) et érudit de Turquie offre cette image affectueuse du dévouement de Nicholson à Rumi :

« Nicholson était non seulement un grand orientaliste et un érudit renommé, mais aussi un grand amoureux de Dieu. Comme l'ont raconté ses amis et ses étudiants, il versait des larmes pendant les conférences de Masnavi, devenant ravi. Dans une pièce de sa maison décorée à l'orientale, il préparait l'explication des Masnavi vêtus de vêtements coiffés du long chapeau rond Mevlevi. On dit que Nicholson a terminé ce commentaire en quarante ans.”

Fondements de la pensée de Rumi, Şefik Can.

“Jalaluddin Rumi (1207-1273) était le plus grand des poètes mystiques persans. Dans ses nombreux écrits, il a exploré les thèmes profonds qui avaient progressivement évolué avec la longue succession de penseurs soufis depuis le neuvième siècle, tels que la nature de la vérité, de la beauté et de notre relation spirituelle avec Dieu. Le professeur R. A. Nicholson a traduit ce recueil inspirant de poèmes mystiques peu de temps avant sa mort. Il contient des versions délicatement rythmées de plus d'une centaine de courts passages des plus grandes œuvres de Rumi, ainsi que des notes explicatives brèves mais éclairantes. Avec cette traduction attrayante et accessible, un lectorat plus large peut apprécier l'étendue et la profondeur de l'intellect et de l'imagination de Rumi, et découvrir pourquoi il est si souvent dit qu'en Rumi le génie mystique persan a trouvé son expression suprême.

“Arthur John Arberry ou A. J. Arberry (1905-1969) était un orientaliste, universitaire, traducteur, éditeur et auteur britannique qui a écrit, traduit ou édité environ 90 livres sur des sujets en langue persane et arabe. Il s'est spécialisé dans les études soufies, mais est également connu pour son excellente traduction du Coran. A. J. Arberry a fréquenté l'Université de Cambridge, où il a étudié le persan et l'arabe avec R. A. Nicholson, une expérience qu'il a considérée comme le tournant de sa vie. Après l'obtention de son diplôme, Arberry a travaillé au Caire en tant que chef du département des lettres classiques à l'Université du Caire & #8230Arberry est également connu pour avoir introduit les œuvres de Rumi en Occident à travers ses traductions sélectives.

Les principales traductions Rumi d'A. J. Arberry sont :

  • Poèmes mystiques de Rumi – Arberry’s traductions de 400Rumi Ghazals/Odes de Divan-e Shams.
  • Discours de Rumi – Arberry’s traduction de Fihi Ma Fihi, le major Travail en prose de Roumi.
  • Le Rubaiyat de Jalal al-Din Rumi – Traductions d'Arberry de 359 Quatrains de Rumi de son Divan-e Shams.
  • Contes de la sélection Masnavi – Arberry de Contes de Rumi’s Masnavi basé sur la traduction littérale de Nicholson’s de Masnavi.

|PDF | Anglais | 97 pages |

Comme le sel résolu dans l'océan
J'ai été englouti dans la mer de Dieu,
La foi passée, l'incrédulité passée,
Doute passé, certitude passée.
Soudain dans mon sein
Une étoile brillait claire et brillante
Tous les soleils du ciel
Disparu dans la lumière de cette étoile.
Un quatrain/rubai de Rumi – trans. par Arberry.

“A la fin des Rumi’s Dîvân (œuvres de poésie rassemblées) se trouvent près de deux mille quatrains [rubâ`iyât]. A. J. Arberry a écrit (en 1950) que « peut-être environ 1 600 sont authentiques. » Les quatrains représentent environ 4 % du total des versets du Dîvân. Ils se composent de quatre demi-lignes, et leur brièveté (qui défie le poète d'être concis, condensé, concis, concis, ingénieux, spirituel, subtil) les rend idéales pour les aphorismes et les maximes. La traduction originale est du professeur A.J.Arberry (1905-1969), qui a sélectionné 359 meilleurs et les plus individuels des quatrains attribués à Rumi. Le livre d'Arberry a été publié pour la première fois en 1949 sous le titre "Le Ruba'iyat de Jalal al-Din Rumi - Sélectionnez la traduction en vers anglais".

Les Rubaiyat ou Quatrains de Rumi de Divan-e Shams – Traduit par l'éminent orientaliste britannique du 20e siècle, le professeur Arthur John Arberry – avec leurs translittérations en persan ou en persan – Avec l'aimable autorisation du site exceptionnel sur Rumi : Khamush

|PDF | Anglais | 97 pages |

“Jalal al-Din Rumi (1207-1273), légendaire poète musulman persan, théologien et mystique, a écrit des poèmes acclamés à travers les siècles pour leurs images spirituelles puissantes et leur contenu provocateur, qui décrivaient souvent l'amour de Rumi pour Dieu en termes romantiques ou érotiques . Son vaste corpus d'œuvres comprend plus de trois mille paroles et odes. Ce volume comprend quatre cents poèmes sélectionnés par le célèbre érudit Rumi A. J. Arberry, qui fournit ici l'une des traductions anglaises les plus complètes et les plus habiles de ce génie énigmatique. Mystical Poems est la ressource définitive pour tous ceux qui cherchent une introduction ou une compréhension enrichie de l'un des plus grands poètes du monde.”

|PDF | Anglais | 450 pages |
&#uvre majeure en prose de Rumi, Fihi Ma Fihi a été traduit en anglais sous le titre “Discourses of Rumi” par A. J. Arberry en 1961 et se compose de 71 discours.”
Extraits de Fihi-Ma-Fihi ou Discours de Rumi :

« Tout le monde aime un miroir et aime les reflets de ses propres attributs et réalisations, mais amis, la vraie nature du visage vous manque. Vous pensez que ce voile corporel est un visage, et le miroir de ce voile est le miroir de votre visage. Découvrez votre visage pour savoir à coup sûr le miroir de votre vrai moi

Le vrai soufi est comme un miroir où vous voyez votre propre image, car « Le croyant est le miroir de ses compagnons croyants ».… un miroir ne montre aucune image de lui-même. Toute image qu'il renvoie est l'image d'un autre. Le chercheur de vérité est un miroir pour son prochain. Mais ceux qui ne peuvent pas ressentir l'aiguillon de la vérité ne sont des miroirs que pour eux-mêmes & #8230

Si vous trouvez une faute chez votre frère ou votre sœur, la faute que vous voyez en eux est en vous. Débarrassez-vous de ces défauts en vous, car ce qui vous dérange en eux vous dérange en vous-même. Un éléphant a été conduit à un puits pour boire. Se voyant dans l'eau, il se déroba. Il pensait qu'il fuyait un autre éléphant. Il ne se rendait pas compte qu'il se dérobait à lui-même. Toutes les mauvaises qualités—oppression, haine, envie, cupidité, impitoyable, orgueil—quand elles sont en vous, elles n'apportent aucune douleur. Lorsque vous les voyez dans un autre, vous vous éloignez et ressentez la douleur. Nous ne ressentons aucun dégoût pour notre propre croûte et abcès. Nous plongerons notre main infectée dans notre nourriture et nous nous lécherons les doigts sans avoir le moindre scrupule. Mais si nous voyons un petit abcès ou une demi-égratignure sur la main d'une autre personne, nous évitons la nourriture de cette personne et n'avons aucun estomac pour cela. Les mauvaises qualités sont comme des croûtes et des abcès lorsqu'elles sont en nous, elles ne causent aucune douleur, mais lorsque nous les voyons même à un petit degré dans une autre, alors nous ressentons de la douleur et du dégoût. À l'intérieur de notre être, toutes les sciences étaient à l'origine réunies en une seule, de sorte que notre esprit montrait toutes les choses cachées, comme l'eau claire montre tout en elle - cailloux, éclats brisés et autres - et reflète le ciel au-dessus de sa surface comme un miroir. C'est la vraie nature de l'Âme, sans traitement ni entraînement. Mais une fois que l'Ame s'est mêlée à la terre et à ses éléments terrestres, cette clarté la quitte et est oubliée. Alors Dieu envoie les prophètes et les saints, comme un grand océan translucide qui accepte toutes les eaux, et pourtant, peu importe à quel point les rivières qui s'y déversent sont sombres ou sales, cet océan reste pur. Puis Soul se souvient. Quand il voit son reflet dans cette eau immaculée, il sait avec certitude qu'au début elle aussi était pure, et ces ombres et ces couleurs ne sont que de simples accidents.

Un ami de Joseph revient d'un long voyage. Joseph demanda : « Quel cadeau m'as-tu apporté ? L'ami répondit : « Qu'est-ce que tu ne possèdes pas ? De quoi pourriez-vous avoir besoin ? Comme il n'y a personne de plus beau que toi, j'ai apporté un miroir pour que tu puisses y contempler à chaque instant ton propre visage. Qu'est-ce que Dieu ne possède pas ? De quoi a-t-il besoin? Par conséquent, amenez devant Dieu un cœur clair comme du cristal, afin qu'Il puisse voir Sa propre perfection. "Dieu ne regarde pas ta forme, ni tes actes, mais ton coeur.”

|PDF | Anglais | 450 pages |

“Dans le monde anglophone, The Masnavi of Jalaluddin Rumi de Reynold Alleyne Nicholson a été la première œuvre majeure sur le Masnavi. L'étudiant de Nicholson, A.J. Arberry, a traduit ses histoires en prose lucide sous le titre Tales from the Masnavi.”

Extraits de l'introduction des contes du Masnavi par Arberry :
L'utilisation de la parabole dans l'enseignement religieux a bien sûr une très longue histoire, et Rûmi n'a pas innové lorsqu'il a décidé d'alléger le poids de son exposé doctrinal en introduisant des contes et des fables auxquels il a donné une tournure allégorique.Il était particulièrement redevable, comme il le reconnaît librement au cours de son poème, à deux poètes persans antérieurs, Sana’i de Ghazna et Farid al-Din‘Attar de Nishapur, modèles immédiats de Rumi

Les premiers mystiques de l'Islam, ou plutôt ceux d'entre eux qui étaient disposés à propager les enseignements soufis par l'écrit aussi bien que par l'exemple, suivirent l'exemple des prédicateurs. Ibn al-Mubarak, al-Muhasibi et al-Kharraz étaient des traditionalistes compétents et, par conséquent, les actes et les paroles saupoudrés du Prophète et de ses disciples immédiats, à travers les pages de leur époque, ont fourni à la prochaine génération d'écrivains soufis des preuves supplémentaires, leur propres actes et paroles, pour soutenir la doctrine en rapide évolution…

Pendant ce temps, l'allégorie, rappelant les « mythes » de Platon et les fables d'Ésope, s'est imposée comme une méthode alternative dramatique de démonstration. Il semble qu'ici les philosophes aient été les premiers dans le domaine, notamment Avicenne qui lui-même a des intérêts mystiques il aurait été précédé par le chrétien Hunain ibn Ishaq, traducteur de textes philosophiques grecs, si l'on peut accepter comme authentique l'attribution à lui d'une version ‘fabriqué à partir du grec’ de la romance de Salaman et Absal. Parmi les compositions d'Avicenne dans ce genre figurait la célèbre légende de Haiy ibn Yaqzan, élaborée par la suite par l'Andalou Ibn Tufail…

Shibab al-Din al-Suhrawardi al-Maqtul, exécuté pour hérésie à Alep en 1191 - seulement seize ans avant que Rumi ne soit né dans un lointain Balkh, combinant la philosophie et le mysticisme, écrivit des allégories soufies en prose persane, et fut apparemment le premier auteur à le faire. à moins que l'on puisse appliquer le mot allégorie pour décrire les subtiles méditations sur l'amour mystique composées par Ahmad al-Ghazali, mort en 1126.

Tels sont en bref les antécédents des antécédents de Rumi. Lorsque Sana&# a commencé à écrire de la poésie religieuse et mystique dans les premières années du XIIe siècle, il a trouvé la langue persane préparée pour sa tâche par Hujviri et Ansari. Son œuvre la plus grande et la plus célèbre, le Jardin de la vérité mystique, achevée en 1131 et dédiée à la règle ghaznavide Bahram Shah, est mieux comprise comme une adaptation en vers du manuel en prose désormais traditionnel du soufisme. Première épopée mystique en persan, elle est divisée en dix chapitres, chaque chapitre étant subdivisé en sections avec des histoires illustratives. Il donne ainsi l'impression superficielle d'un savant traité d'épopée que montre le long exorde consacré à louer Allah, bénir son prophète, et flatter le sultan régnant. Rumi dans son Masnavi cite ou imite le Jardin de Sana à pas moins de neuf reprises. Il faut ajouter que Sana&#, comme Rumi après lui, a composé de nombreuses odes et paroles d'un personnage mystique contrairement à Rumi, il a également écrit un certain nombre d'épopées mystiques plus courtes dont une, la Voie des Adorateurs, qui s'ouvre comme une allégorie et seulement dans ses derniers passages, beaucoup trop étendus, se transforme en panégyrique.

Farid al-Din ‘Attar, que Rumi a rencontré dans son enfance et dont la longue vie a pris fin vers 1230, s'est améliorée et s'est considérablement développée sur les fondations posées par Sana’i. Jugé uniquement comme poète, il était facilement son supérieur, il possédait également un esprit beaucoup plus pénétrant et créatif, et peu de tâches plus passionnantes attendent l'étudiant en littérature persane que l'exploration méthodique, à peine commencée, de ses écrits volumineux et très originaux. Son poème le plus connu, paraphrasé par Edward FizGerald comme The Bird-Parliament, a été résumé par le professeur H. Ritter, la principale autorité occidentale sur ‘Attar et un érudit de l'érudition massive et la plus variée, comme une élaboration poétique grandiose de le Risalat al-Tyar de Muhammad ou Ahmad Ghazali. Les oiseaux, menés par la huppe, partirent à la recherche de Simurgh, qu'ils avaient élu pour roi. Tous sauf trente périssent sur le chemin sur lequel ils doivent traverser sept vallées dangereuses. Les trente survivants finissent par se reconnaître comme étant la divinité (si murgh – Simurgh), puis se fondent dans le divin Simurgh.’ Il n'est pas difficile d'appréhender cette allégorie élaborée et magnifique, sûrement parmi les plus grandes littérature, l'influence des fables animalières d'Ibn al-Muqaffa’.

Dans son Divin Poème, édité par le professeur Ritter et dont les traductions française et anglaise seraient en préparation, Attar prend comme cadre de son allégorie une légende qui aurait pu être relevée corporellement des Mille et Un. Nuits. ‘Un roi demande à ses six fils ce qu'ils souhaitent de toutes choses au monde. Ils souhaitent tour à tour à la fille du roi des fées, l'art de la sorcellerie, la coupe magique de Djam, l'eau de vie, la bague de Salomon, et l'élixir. Le royal essaie plus loin de les éloigner de leurs désirs mondains et de les inspirer avec des objectifs plus élevés. Les récits de soutien sont, comme ceux de The Bird-Parliament, racontés avec une maîtrise magistrale et un grand sens dramatique.

Littérature persane classique

Le célèbre érudit d'origine allemande de Rumi, le professeur Annemarie Schimmel (1922 - 8211 2003) était également un spécialiste du mysticisme islamique, le soufisme. Le professeur Schimmel a publié 80 livres et donné des conférences dans diverses universités, dont Harvard où elle a été professeur de culture indo-musulmane de 1970 à 1992. Elle parlait couramment dix langues dont l'arabe, le farsi ou le persan, le turc et l'ourdou.

Les principaux travaux du professeur Annemarie Schimmel sur Rumi sont :

  • Soleil triomphal : Une étude des travaux de Jalaluddin Rumi.
  • Je suis le vent, tu es le feu : la vie et l'œuvre de Rumi.
  • Voir! C'est l'amour : Poèmes de Rumi.
  • Un brocart bicolore : l'imagerie de la poésie persane.
  • Comme à travers un voile : la poésie mystique en islam.

Badi al-Zaman Foruzanfar (1904 – 1970), l'éminent spécialiste de la littérature persane d'origine iranienne, est universellement reconnu comme le plus grand savant persan de Rumi.Forouzanfar’s L'édition critique de Rumi&#s Divane Shams Tabrizi (en 10 volumes) est la meilleure édition disponible à ce jour. TL'édition critique la plus précise des Quatrains originaux de Rumi (Rubaiyat) a également été publiée en 1963 par Foruzanfar. Il est également crédité d'avoir publié le première édition critique de Rumi’s Fihi Ma Fihiqui a été traduit en anglais par l'éminent orientaliste d'origine britannique, le professeur A. J. Arberry sous le titre Discourses of Rumi.
Les autres travaux majeurs du professeur Foruzanfar sur Rumi sont :

  • Un traité sur la vie et les œuvres de Rumi.
  • Un résumé de Rumi’s Masnavi.
  • Contes de Masnavi.
  • Les Traditions Masnavi.
  • Un compte du sacré Masnavi.
  • Les sources des histoires et des allégories de Masnavi.
  • Les enseignements soufis de Baha Walad, le père de Rumi.

Malheureusement, aucun de ses travaux mentionnés ci-dessus n'est encore traduit en anglais (j'ai pris la liberté de traduire les titres ci-dessus des travaux du professeur Foruzanfar du farsi en anglais.)

L'éminent érudit iranien de Rumi, feu le professeur Abdul Hossein Zarinkoob (1923 - 8211 1999) est largement connu et vénéré parmi les locuteurs de farsi pour ses recherches approfondies et ses publications sur Rumi et ses travaux.

Les principaux travaux du professeur Zarinkoob sur Rumi sont :

  • Pas à pas jusqu'à la rencontre avec Dieu (à propos de la vie, des œuvres et des enseignements de Rumi).
  • Shams of Tabriz : Le Voice-Pipe de Rumi.
  • L'amour dans Masnavi de Rumi.
  • Secret of the Reed (Analyse critique et comparative de Masnavi de Rumi).
  • Sea in a Jug (Analyse critique et comparative de Rumi’s Masnavi).
  • Soufisme persan : son héritage et ses valeurs spirituelles.
  • La littérature soufie persane et ses valeurs et principes humanitaires.
  • Une recherche sur le mysticisme soufi persan.
  • Une recherche sur les mystiques soufies dans l'Iran antique.

Malheureusement, aucun de ses travaux mentionnés ci-dessus n'est encore traduit en anglais (j'ai pris la liberté de traduire les titres ci-dessus des travaux du professeur Zarinkoob du farsi en anglais.)

L'un des plus grands érudits contemporains d'origine iranienne de Rumi, le professeur Majid Naini


Traductions Rumi – Majid Naini

Le traducteur de Rumi, né en Iran et basé à New York, primé et extrêmement populaire, est Shahram Shiva.


Voir la vidéo: The leadership world Nelson mandela Great leader (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Primeiro

    Bravo, une idée brillante et dans les délais

  2. Meztikora

    Incroyable )))))))

  3. Tudor

    Je suis absolument d'accord avec vous. C'est une bonne idée. Je suis prêt à vous soutenir.

  4. Akilkis

    Bien sûr, je m'excuse, mais cela ne me convient pas du tout. Peut-être y a-t-il plus d'options ?

  5. Esmund

    Il me semble une phrase brillante est

  6. Makale

    bravo super idée



Écrire un message