Informations

Comment puis-je déterminer si mon signal EEG doit être débruité ?

Comment puis-je déterminer si mon signal EEG doit être débruité ?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

J'ai récemment commencé à travailler sur l'étude du sommeil.
Pour mes recherches, je télécharge les données EEG du sommeil de physionet. Les données EEG ont une fréquence d'échantillonnage de 100 Hz et ont été enregistrées à partir de 2 sites EEG bipolaires.

Lorsque je lance l'étape de prétraitement, je rencontre un problème simple, comment savoir si mon signal a un artefact ou du bruit ?

Il convient de noter, sur la base du théorème de Nyquist et du taux d'échantillonnage de mon signal, que la fréquence maximale de mon signal est de 50 Hz, je n'ai donc pas filtré la fréquence EEG inutile.
En général, je n'ai utilisé qu'un simple filtre coupe-bande à 50 Hz et j'ai utilisé une méthode de seuil simple afin d'éliminer les époques qui étaient grossièrement contaminées par des artefacts de mouvement musculaire et/ou oculaire.

Revenons à la question principale, comment savoir si j'ai besoin d'utiliser une méthode plus compliquée pour supprimer les artefacts EMG ou EOG de mon signal ?


Votre enregistrement a forcément du bruit. C'est une propriété de tout appareil physique, et vous enregistrez l'activité des neurones bruyants. L'autre propriété du bruit est que, par définition, il va s'étaler. Alors ne fais rien à ce sujet. 100 Hz est une fréquence assez basse. Les artefacts (par exemple les clignotements, mais je doute que vous ayez cela chez les sujets endormis) auraient généralement une fréquence plus élevée que cela, donc (1) il est peu probable qu'ils aient été enregistrés par votre système, (2) vous pouvez filtrer votre filtre passe-bas pour supprimer à la fois l'artefact 50 Hz et d'autres artefacts éventuels. D'autres artefacts tels que la position de sommeil auraient des fréquences très basses. Vous pouvez donc passer haut votre signal pour vous en débarrasser. Je ne connais pas les EEG du sommeil mais je ne m'en inquiéterais pas trop. Vous pouvez également consulter quelques articles et voir comment ils ont filtré leur signal.


Y a-t-il des risques ou des effets secondaires ?

La procédure EEG est indolore, confortable et généralement très sûre. Aucune électricité n'est injectée dans votre corps pendant qu'il est exécuté. En plus d'avoir les cheveux en désordre et peut-être de se sentir un peu fatigué, vous ne ressentirez normalement aucun effet secondaire.

Cependant, vous pouvez vous sentir étourdi et remarquer un picotement dans vos lèvres et vos doigts pendant quelques minutes pendant la partie hyperventilation du test. Certaines personnes développent une légère éruption cutanée à l'endroit où les électrodes étaient fixées.

Si vous souffrez d'épilepsie, il y a un très faible risque que vous ayez une crise pendant le test, mais vous serez étroitement surveillé et de l'aide sera disponible au cas où cela se produirait.


Système EEG | Caractéristiques principales de la machine EEG

  • Signal de haute qualité avec isolation par fibre optique
  • Le fonctionnement sur batterie CC élimine les interférences de la ligne électrique CA
  • Fonction de test d'impédance intégrée
  • Fonction de test d'impédance intégrée
  • Électrodes à cupule/clip blindées de conception ergonomique avec connecteurs résistants au toucher (1,5 mm)
  • Choix de différentes configurations :
    • EEG unipolaire 24/36/48/60 canaux
    • EEG bipolaire 12 canaux
    • Acquisition, édition et affichage synchrones des signaux EEG et vidéo
    • L'examen EEG synchronisé et l'enregistrement PSG permettent des applications cliniques plus sophistiquées

    Principales caractéristiques du PSG :

    • L'examen EEG synchronisé et l'enregistrement PSG permettent des applications cliniques plus sophistiquées
    • Matériel PSG intégré à l'amplificateur EEG - Pas d'espace matériel supplémentaire, différence de poids négligeable, gestion et connexion faciles du matériel
    • Plusieurs canaux disponibles pour l'enregistrement PSG :
      • EOG
      • Flux d'air
      • SpO2
      • Ronflement
      • Respiration thoracique et abdominale (RESP)
      • ECG

      Caractéristiques principales de l'EEG/ERP :

      • Signal de haute qualité avec isolation par fibre optique
      • Le fonctionnement sur batterie CC élimine les interférences de la ligne électrique CA
      • Fonction de test d'impédance intégrée
      • Électrodes à cupule/clip blindées de conception ergonomique avec connecteurs résistants au toucher (1,5 mm)
      • Choix de différentes configurations :
        • EEG unipolaire 24/36/48/60 canaux
        • EEG bipolaire 12 canaux
        • Acquisition, édition et affichage synchrones des signaux EEG et vidéo
        • L'incorporation de l'ERP consiste en une stimulation acoustique, visuelle et actuelle

        Fonctionnalités clés de l'ERP :

        • Choix de stimulation acoustique, visuelle et actuelle
        • Potentiels de reconnaissance ERP comprenant P300, N400, CNV et MMN
        • Stimulation synchronisée avec l'acquisition de la forme d'onde EEG et paramètres et modèles de stimulation configurables
        • Fonction de moyenne des données ERP pour une meilleure évaluation des cas
        • Outils de mesure de données diversifiés pour la mesure de la période de latence et de l'amplitude de l'ERP
        • Plusieurs ERP disponibles pour être rejoués et comparés simultanément

        Détails et coût de la machine EEG

        L'électroencéphalographie est la technique d'enregistrement et d'interprétation de l'activité électrique dans le cerveau. Les impulsions électriques produites par les cellules nerveuses du cerveau fluctuent rythmiquement selon des schémas distincts. Les appareils EEG sont des appareils qui enregistrent et mesurent les schémas des ondes cérébrales. L'enregistrement qui est produit est connu comme un électroencéphalogramme ou EEG.

        La technique était à l'origine appliquée à la psychologie, à la médecine et aux neurosciences, mais elle est maintenant largement appliquée à l'interaction homme-machine, au neuromarketing, aux simulations, etc.

        En raison de la demande et de l'utilisation accrues d'appareils EEG de haute qualité, de nombreuses entreprises peuvent désormais répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs d'EEG. Le coût de la machine EEG dépend en grande partie de ce que chaque système offre quelque chose d'unique pour le consommateur - qu'il s'agisse du nombre de canaux, d'un appareil fixe ou portable, des métriques prédéfinies proposées. Le coût de la machine EEG dépend de la sophistication et des fonctionnalités dont elle est livrée. Le coût de la machine EEG varie en fonction de fonctionnalités telles que le nombre et l'emplacement des électrodes, le taux d'échantillonnage, les bits ADC.

        La plupart des appareils dont le prix est plus élevé sont des appareils remarquablement de haute technologie et de qualité recherche, dotés d'une large gamme de capteurs et offrant une sensibilité incroyable.

        Certains de ces prix sont difficiles à déterminer, ou soumis à des remises académiques, et fluctuent en fonction des taux de change, ou pour d'autres raisons.

        La machine EEG que vous choisirez dépendra de votre utilisation prévue. Votre budget, vos intérêts et votre nombre d'électrodes détermineront la machine que vous choisirez. La collecte et l'analyse des données prennent plus de temps, mais quels que soient vos besoins, il est toujours bon de parler d'abord aux professionnels. Chez Neurostyle, nous vous conseillons et vous guidons pour choisir une machine selon vos besoins.

        Il est toujours préférable de faire un choix entre les appareils avec un expert autour, et nous serons heureux de discuter de vos besoins avec vous.
        s'appliquait à l'origine à la psychologie, à la médecine et aux neurosciences, mais est maintenant largement appliqué à l'interaction homme-machine, au neuromarketing, aux simulations, etc.

        En raison de la demande et de l'utilisation accrues d'appareils EEG de haute qualité, de nombreuses entreprises peuvent désormais répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs d'EEG. Le coût de la machine EEG dépend en grande partie de ce que chaque système offre quelque chose d'unique pour le consommateur - qu'il s'agisse du nombre de canaux, d'un appareil fixe ou portable, des métriques prédéfinies proposées. Le coût de la machine EEG dépend de la sophistication et des fonctionnalités dont elle est livrée. Le coût de la machine EEG varie en fonction de fonctionnalités telles que le nombre et l'emplacement des électrodes, le taux d'échantillonnage, les bits ADC.

        La plupart des appareils dont le prix est plus élevé sont des appareils remarquablement de haute technologie et de qualité recherche, dotés d'une large gamme de capteurs et offrant une sensibilité incroyable.

        Certains de ces prix sont difficiles à déterminer, ou soumis à des remises académiques, et fluctuent en fonction des taux de change, ou pour d'autres raisons.

        L'appareil EEG que vous choisirez pour votre projet dépendra de votre utilisation prévue. Votre budget, votre intérêt, votre idée de projet et le nombre d'électrodes détermineront la machine que vous choisirez. La collecte et l'analyse des données prennent plus de temps, mais quels que soient vos besoins, il est toujours bon de parler d'abord aux professionnels.

        Il est toujours préférable de faire un choix entre les appareils avec un expert autour, et nous serons heureux de discuter de vos besoins avec vous. Vous trouverez ci-dessous la gamme de prix des systèmes EEG de l'un des principaux fabricants.


        Comment interviewer pour obtenir des informations cachées

        Pär Anders Granhag , Timothy J. Luke , dans Détecter les informations cachées et la tromperie , 2018

        Considérations éthiques

        Quelque peu distinct des questions sur l'efficacité de la technique SUE, il est raisonnable de s'interroger sur l'éthique de la technique, d'autant plus que de nombreuses méthodes d'entretien, telles que la technique Reid (Inbau, Reid, Buckley, & Jayne, 2013), ont été sérieusement critiqué pour son manque d'éthique (par exemple, Gallini, 2010 ). Hartwig, Luke et Skerker (2016) ont fourni une analyse de l'éthique des techniques d'entretien et d'entretien contemporaines, y compris la technique SUE.

        La mesure dans laquelle une technique d'entretien implique la tromperie d'un suspect est particulièrement importante sur le plan éthique. Certains philosophes s'opposent à presque toutes les formes de tromperie (par exemple, Bok, 1978). Dans la lignée de Skerker (2012) et d'autres philosophes qui pensent que la tromperie est, au moins dans certaines circonstances, défendable, Hartwig et al. (2016) ont plaidé en faveur d'une position moins dure : en particulier, que nous devrions évaluer l'éthique des techniques d'entretien en se demandant si des personnes rationnelles – celles qui sont bien informées et agissent d'une manière qui sert leurs intérêts – consentiraient à leur utilisation. par la police, même s'il s'agit de tromperie. Pour des raisons évidentes, les gens ne peuvent pas consentir activement à être trompés (après tout, s'ils savaient qu'ils étaient trompés, ils ne seraient pas, par définition, trompés). Cependant, il est raisonnable de se demander si une personne consentirait à être trompée si elle avait, hypothétiquement, la possibilité d'évaluer l'acte trompeur. Autrement dit, s'il était possible de savoir que vous alliez être trompé d'une manière spécifique ou dans un contexte spécifique, consentiriez-vous à cette tromperie ?

        Il est d'une importance éthique particulière de considérer (1) si la technique SUE est trompeuse et (2) dans quelle mesure la technique SUE est trompeuse, si cette tromperie est telle qu'une personne rationnelle y consentirait. Hartwig et al. (2016) soutiennent que la technique SUE est moralement défendable, en grande partie parce qu'elle n'a pas tendance à mettre des personnes innocentes en danger de condamnation injustifiée et parce que le niveau de manipulation psychologique qu'elle implique ne tend pas à priver injustement les gens de leur moral (et juridique) droits. Bien que la technique SUE implique certainement la dissimulation et l'utilisation stratégique des preuves dans une enquête, les membres du public - sans parler des suspects - n'ont généralement pas le droit moral de connaître toutes les preuves dans une enquête active. De plus, la technique SUE ne préconise jamais l'utilisation de faux stratagèmes de preuves (dans lesquels les interrogateurs mentent sur le fait d'avoir des preuves qui n'existent pas), de bluffs de preuves (dans lesquels les interrogateurs prétendent qu'ils analyseront bientôt des preuves qui n'existent pas en fait), ou d'appâts questions (dans lesquelles les interrogateurs demandent à un suspect de répondre à des preuves hypothétiques), qui impliquent toutes de mentir ou de tromper activement un suspect sur le type de preuves existantes. Ces tactiques sont connues pour entraîner de faux aveux ( Perillo & Kassin, 2011 ) et des distorsions de mémoire ( Luke, Crozier, et al., 2017 ). En revanche, la technique SUE repose sur des preuves authentiques pour évaluer la crédibilité d'un suspect et pour induire des changements dans son comportement. Les praticiens formés à la technique SUE ont démontré une augmentation de la précision de détection de la tromperie, avec peu ou pas de changement dans le biais de jugement ( Hartwig et al., 2006 Luke et al., 2016 ). C'est-à-dire que la technique SUE ne semble pas exposer les innocents à un risque accru d'être à tort jugés coupables. Ainsi, les risques liés à l'utilisation de la technique SUE sont probablement suffisamment faibles pour que des personnes rationnelles consentent à son utilisation.


        Quels types de tests EEG existe-t-il?

        Tests EEG standards

        Vous aurez généralement un test EEG standard lors d'un rendez-vous ambulatoire à l'hôpital. Pendant le test, vous vous asseyez ou vous vous allongez. On peut vous demander de respirer profondément pendant quelques minutes et aussi de regarder une lumière clignotante. Ces activités peuvent modifier l'activité électrique de votre cerveau, et cela se verra sur l'ordinateur. Cela peut aider le médecin à poser un diagnostic.

        Il vous sera demandé de rester aussi immobile que possible pendant le test. Tout mouvement peut modifier l'activité électrique de votre cerveau, ce qui peut affecter les résultats

        Les enregistrements EEG ambulatoires de routine prennent généralement de 20 à 40 minutes, bien qu'un rendez-vous typique dure environ une heure, y compris un certain temps de préparation au début et un certain temps à la fin. D'autres types d'enregistrement EEG peuvent prendre plus de temps. Vous pouvez rentrer chez vous dès que le test est terminé.

        Si vous ne vous souvenez de rien de vos crises présumées, il peut être très utile d'amener avec vous quelqu'un qui les a vues. Ils seront en mesure de décrire ce qui se passe pour vous lors d'une crise.

        Il existe des vidéos sur Internet sur la réalisation d'un EEG. Si vous voulez savoir ce que c'est pour un jeune patient d'avoir un EEG, vous pouvez regarder cette vidéo de l'hôpital Evelina. L'expérience pour un adulte n'est pas très différente.

        EEG du sommeil

        Votre médecin peut vous demander de faire un test EEG pendant que vous dormez. Cela pourrait être dû au fait que vos crises surviennent lorsque vous dormez. Ou vous avez peut-être passé un test EEG standard lorsque vous étiez éveillé, mais il n'a montré aucune activité électrique inhabituelle. Lorsque vous dormez, vos schémas d'ondes cérébrales changent et peuvent montrer une activité électrique plus inhabituelle. Il existe également certains types de crises qui surviennent principalement pendant le sommeil.

        Un test EEG du sommeil est généralement effectué à l'hôpital, à l'aide d'un appareil EEG standard. Avant le test, on peut vous donner des médicaments pour vous aider à vous endormir. Le test dure une à deux heures et vous rentrez généralement chez vous une fois que vous vous êtes réveillé.

        Les EEG du sommeil peuvent être particulièrement utiles chez les jeunes enfants. En effet, certains syndromes épileptiques sont plus fréquents chez les jeunes enfants, où les crises surviennent principalement pendant le sommeil. Dans certains cas, l'activité cérébrale peut devenir constamment anormale pendant le sommeil et cela peut affecter le comportement. Cela est vrai dans l'état de mal épileptique électrique pendant le sommeil lent (ESES).

        Pour certaines personnes âgées, un EEG du sommeil peut également être utile, car les schémas d'ondes cérébrales liés aux crises focales sont plus susceptibles d'être observés pendant le sommeil. Les crises focales sont le type de crise le plus courant chez les personnes âgées.

        Tests EEG privés de sommeil

        Un test EEG de privation de sommeil est effectué lorsque vous avez dormi moins que d'habitude. Avant de subir un test EEG de privation de sommeil, votre médecin peut vous demander de ne pas vous endormir du tout la nuit précédente. Ou ils peuvent vous demander de vous réveiller beaucoup plus tôt que d'habitude.

        Lorsque vous êtes fatigué, il y a plus de chances qu'il y ait une activité électrique inhabituelle dans votre cerveau. Votre médecin peut vous demander de faire ce test si vous avez subi un test EEG standard, mais il n'a montré aucune activité électrique inhabituelle. Un EEG de privation de sommeil peut être utile si vous pensez avoir des crises d'absence, myocloniques ou focales (partielles).

        Le début du test EEG sans sommeil est le même qu'un test EEG standard. Vous pouvez alors vous endormir ou somnoler pendant que l'EEG enregistre toujours l'activité dans votre cerveau. Le test dure quelques heures et vous rentrez généralement chez vous une fois réveillé.

        Tests EEG ambulatoires

        « ambulatoire » signifie conçu pour la marche. Ainsi, vous pouvez passer un test EEG ambulatoire pendant vos activités quotidiennes normales. Un test EEG ambulatoire est conçu pour enregistrer l'activité de votre cerveau sur quelques heures, jours ou semaines. Cela signifie qu'il y a plus de chances qu'il détecte une activité électrique inhabituelle dans votre cerveau ou une crise, que lors d'un test EEG standard ou de sommeil.

        Un EEG ambulatoire utilise des électrodes similaires à celles utilisées sur un test EEG standard. Cependant, les électrodes qui sont attachées à votre tête sont branchées sur une petite machine qui enregistre les résultats. Vous pouvez transporter la machine dans un petit sac afin de pouvoir vaquer à vos occupations quotidiennes. Vous ne restez généralement pas à l'hôpital pendant le test.

        Votre médecin vous demandera de tenir un journal de vos activités, telles que dormir et manger, pendant que vous portez l'EEG ambulatoire. Ils vous demanderont également, ou à quelqu'un qui est avec vous, de tenir un registre détaillé de toutes vos crises. Ils seront alors en mesure de faire correspondre ce qui s'est passé avec les résultats de votre activité d'ondes cérébrales sur les résultats des tests EEG.

        Tests de vidéo-télémétrie

        La vidéo-télémétrie est le terme utilisé pour décrire une procédure impliquant un EEG et un enregistrement vidéo. Si plus d'informations sur vos crises sont nécessaires et que les médecins veulent voir ce qui se passe pendant vos crises, alors il existe deux options pour des enregistrements plus longs qui incluent également une vidéo.

        Vidéo-télémétrie hospitalière

        Lors d'un test de vidéo-télémétrie (TV), vous devez rester à l'hôpital. Une TV implique l'utilisation d'un équipement similaire à celui utilisé pour l'EEG ambulatoire. En même temps, toute votre activité est enregistrée par une caméra vidéo. Le test est généralement effectué sur quelques jours. Parfois, votre médicament contre l'épilepsie est réduit ou retiré. Cela augmente les chances que vous ayez une crise qui puisse être enregistrée.

        Après le test, les médecins peuvent regarder la vidéo pour voir les crises que vous avez eues. Ils peuvent également consulter les résultats de l'EEG au moment où vous avez eu la crise. Cela leur indiquera tout changement dans vos ondes cérébrales au moment des crises.

        Vidéo-télémétrie à domicile / Surveillance à domicile à long terme (LTM)

        La vidéo-télémétrie à domicile peut être effectuée à domicile de la même manière qu'un EEG ambulatoire (voir ci-dessus). On vous montrera comment installer l'équipement, qui comprendra un magnétoscope.

        Vous aurez généralement subi d'autres types de tests EEG avant d'être considéré pour un TV à domicile. Votre médecin peut vous demander d'avoir un TV à domicile pour l'une des raisons suivantes :

        • On ne sait pas quel type de crises vous avez
        • Votre médicament contre l'épilepsie ne fonctionne pas bien
        • Il est possible que vos crises ne soient pas causées par l'épilepsie, mais par autre chose
        • Vous êtes évalué pour une chirurgie de l'épilepsie

        L'hôpital pour enfants Evelina a réalisé un film sur la télémétrie à domicile. Le film montre le fonctionnement du service de vidéo-télémétrie à domicile d'Evelina. Les services dans d'autres hôpitaux peuvent être différents.

        Télémétrie EEG invasive

        Certaines personnes envisagées pour une chirurgie de l'épilepsie subiront une procédure appelée télémétrie EEG invasive (iEEG). Il s'agit d'un type d'EEG moins courant chez les personnes atteintes d'épilepsie plus complexe. Un neurochirurgien effectuera une opération pour placer les électrodes EEG directement sur la surface du cerveau ou dans le cerveau. Les électrodes sont appelées électrodes « bande » ou « grille » ou « stéréo-EEG ».

        La raison de l'iEEG est de savoir d'où viennent exactement vos crises. Une autre partie de ce test est appelée « cartographie corticale ». La cartographie corticale est effectuée pour voir exactement quelle partie de votre cerveau est responsable de choses comme votre mémoire ou votre parole. Il est fait pour réduire le risque de complications après la chirurgie.

        Combien de temps faudra-t-il pour obtenir mes résultats EEG ?

        Normalement, vous n'obtiendrez pas les résultats de votre test EEG le même jour. En effet, les enregistrements devront d'abord être étudiés par le spécialiste puis envoyés au médecin qui a demandé les tests. Il faudra généralement quelques jours ou semaines avant qu'ils puissent discuter de vos résultats avec vous.

        Si vous avez d'autres questions sur un test EEG, vous pouvez demander à votre médecin de famille, à votre spécialiste de l'épilepsie, à une infirmière spécialisée en épilepsie ou à la personne qui effectuera le test.

        Si vous souhaitez voir ces informations avec des références, visitez la section Références de conseils et d'informations de notre site Web. Si vous ne parvenez pas à accéder à Internet, veuillez contacter notre ligne d'assistance téléphonique pour l'épilepsie au 0808 800 5050.


        Les autres entreprises

        Il existe bien sûr d'autres sociétés de matériel EEG qui ne figurent pas sur cette liste. Nous avons également contacté EGI, Compumedics Neuroscan et Mitsar, et nous mettrons à jour si et quand nous recevrons des informations sur leurs prix.

        iMotions intègre nativement plusieurs des appareils ci-dessus dans une plate-forme qui peut synchroniser les données EEG avec une quantité abondante d'autres capteurs, du suivi oculaire à l'analyse des expressions faciales, en passant par le GSR et au-delà. Cela en fait la plate-forme idéale pour collecter et analyser des données provenant de plusieurs sources.

        J'espère que vous avez apprécié la lecture de certains des différents types de matériel EEG disponibles et que vous vous sentez inspiré pour utiliser l'EEG dans vos propres recherches ou travaux. Si vous souhaitez en savoir plus sur l'EEG, téléchargez notre guide gratuit ci-dessous ou contactez-nous pour obtenir des informations plus détaillées sur l'achat d'un casque EEG.


        Les tendances

        L'EEG est l'un des outils d'imagerie cérébrale non invasifs les plus importants en neurosciences et en clinique, mais étonnamment, on sait peu de choses sur la façon dont l'activité dans les circuits neuronaux produit les diverses caractéristiques EEG liées à la cognition.

        Le « modèle standard » de l'EEG indique que les potentiels postsynaptiques simultanés des populations neuronales produisent l'EEG, mais cela n'explique que l'existence de l'EEG, pas la signification du contenu du signal EEG.

        Aucune « théorie grande unifiée » n'est présentée, car il est peu probable qu'il y ait un seul « corrélat neuronal de l'EEG ». Davantage d'expériences, d'analyses et de modèles couvrant plusieurs échelles spatiales sont nécessaires.

        Les progrès récents des connaissances et des technologies en neurosciences en font un moment idéal pour de nouvelles découvertes sur les origines et les significations de l'EEG.

        Cette recherche profitera aux neurosciences fondamentales, aux neurosciences cognitives, aux diagnostics cliniques et au développement de l'analyse des données.

        L'électroencéphalographie (EEG) a contribué à faire des découvertes sur la cognition, la fonction cérébrale et le dysfonctionnement. Cependant, d'où viennent les signaux EEG et que signifient-ils ? Le but de cet article est de faire valoir que nous en savons étonnamment peu sur la réponse à cette question, de souligner ce que nous savons, à quel point les réponses sont importantes et à quel point les technologies neuroscientifiques modernes qui nous permettent de mesurer et de manipuler les circuits neuronaux avec un la précision pourrait enfin nous apporter des réponses. Les oscillations neuronales sont peut-être la meilleure caractéristique de l'EEG à utiliser comme points d'ancrage, car les oscillations sont observées et étudiées à plusieurs échelles spatiotemporelles du cerveau, chez plusieurs espèces, et sont largement impliquées dans la cognition et les calculs neuronaux.


        Comment calculer le SNR pour les données EEG ?

        Je suis intéressé par le calcul du SNR d'un ERP. Ma motivation est : De calculer le "rapport signal/bruit" et d'en extraire l'information (comment ?) sur le nombre d'essais nécessaires pour construire un ERP stable.

        ma question principale est : comment puis-je calculer et SNR pour un tel scénario ?

        quelques explications supplémentaires sur l'EEG et l'ERP sont incluses : EEG :

        L'activité électrique continue du cerveau mesurée à partir des électrodes du cuir chevelu est appelée électroencéphalogramme ou EEG. dans l'EEG se trouve un signal plus révélateur sur le traitement de l'information dans le cerveau. Ce signal peut être obtenu en verrouillant dans le temps l'enregistrement de l'EEG au début d'événements tels qu'une personne lisant un mot sur un écran d'ordinateur, écoutant une note de musique jouée sur un instrument ou regardant une image dans un magazine. L'activité qui en résulte est appelée un "potentiel événementiel" (ERP)

        Le nombre d'essais nécessaires pour obtenir un ERP dépend d'un certain nombre de facteurs, le plus important étant le "rapport signal sur bruit", c'est-à-dire la taille relative du signal (l'ERP) par rapport à la taille du bruit. (l'EEG de fond). Dans les expériences cognitives, 30 à 50 présentations de stimulus sont généralement nécessaires pour obtenir un bon ERP moyen propre.


        Histoire[modifier | modifier la source]

        La topographie cérébrale EEG a été inventée par Walter Gray Walter, qui, en 1936, a prouvé qu'en utilisant un plus grand nombre d'électrodes collées sur le cuir chevelu, chacune ayant une petite taille, et un algorithme de triangulation, il était possible d'identifier une activité électrique anormale. dans les zones cérébrales autour d'une tumeur, et une activité réduite à l'intérieur de celle-ci. Impressionné par les possibilités de construire des cartes bidimensionnelles de l'activité EEG sur la surface du cerveau, Gray Walter a inventé le toposcope en 1957.

        C'était un appareil remarquablement complexe et montrait l'inventivité de Gray Walter (en plus d'être médecin, il était aussi ingénieur). Il avait 22 tubes à rayons cathodiques (semblables à un tube de télévision), chacun d'eux connecté à une paire d'électrodes fixées au crâne. Les électrodes (et leurs tubes correspondants) étaient disposées en un réseau géométrique bidimensionnel, de sorte que chaque tube était capable de représenter l'intensité des différents rythmes qui composent l'EEG dans une zone particulière du cerveau (les lobes frontal, pariétal et occipital , etc.). Ce réseau de tubes cathodiques a été photographié face vers le haut, de sorte qu'une sorte d'affichage en spirale phosphorescente montrait simultanément quel type de rythme était présent dans une partie particulière du cerveau.


        Débruitage EEG via un réseau d'état d'écho large et profond optimisé par l'algorithme UPSO

        Nous proposons un réseau à état d'écho large et profond (WDESN) avec plusieurs réservoirs en configuration parallèle et empilée plutôt qu'un seul réservoir.

        Afin d'optimiser l'architecture et les paramètres WDESN, nous utilisons l'algorithme UPSO qui atteint de meilleures performances par rapport au modèle de référence.

        Nous menons des expériences approfondies pour vérifier la validité du modèle proposé. Les performances de débruitage du modèle UPSO-WDESN sont comparées à d'autres modèles par méthode statistique.


        Les autres entreprises

        Il existe bien sûr d'autres sociétés de matériel EEG qui ne figurent pas sur cette liste. Nous avons également contacté EGI, Compumedics Neuroscan et Mitsar, et nous mettrons à jour si et quand nous recevrons des informations sur leurs prix.

        iMotions intègre nativement plusieurs des appareils ci-dessus dans une plate-forme qui peut synchroniser les données EEG avec une quantité abondante d'autres capteurs, du suivi oculaire à l'analyse des expressions faciales, en passant par le GSR et au-delà. Cela en fait la plate-forme idéale pour collecter et analyser des données provenant de plusieurs sources.

        J'espère que vous avez apprécié la lecture de certains des différents types de matériel EEG disponibles et que vous vous sentez inspiré pour utiliser l'EEG dans votre propre recherche ou travail. Si vous souhaitez en savoir plus sur l'EEG, téléchargez notre guide gratuit ci-dessous ou contactez-nous pour obtenir des informations plus détaillées sur l'achat d'un casque EEG.


        Comment interviewer pour obtenir des informations cachées

        Pär Anders Granhag , Timothy J. Luke , dans Détecter les informations cachées et la tromperie , 2018

        Considérations éthiques

        Quelque peu distinct des questions sur l'efficacité de la technique SUE, il est raisonnable de s'interroger sur l'éthique de la technique, d'autant plus que de nombreuses méthodes d'entretien, telles que la technique Reid (Inbau, Reid, Buckley, & Jayne, 2013), ont été sérieusement critiqué pour son manque d'éthique (par exemple, Gallini, 2010). Hartwig, Luke et Skerker (2016) ont fourni une analyse de l'éthique des techniques d'entretien et d'entretien contemporaines, y compris la technique SUE.

        La mesure dans laquelle une technique d'entretien implique la tromperie d'un suspect est particulièrement importante sur le plan éthique. Certains philosophes s'opposent à presque toutes les formes de tromperie (par exemple, Bok, 1978). Dans la lignée de Skerker (2012) et d'autres philosophes qui pensent que la tromperie est, au moins dans certaines circonstances, défendable, Hartwig et al. (2016) ont plaidé en faveur d'une position moins dure : en particulier, que nous devrions évaluer l'éthique des techniques d'entretien en se demandant si des personnes rationnelles – celles qui sont bien informées et agissent d'une manière qui sert leurs intérêts – consentiraient à leur utilisation. par la police, même s'il s'agit de tromperie. Pour des raisons évidentes, les gens ne peuvent pas consentir activement à être trompés (après tout, s'ils savaient qu'ils étaient trompés, ils ne seraient pas, par définition, trompés). Cependant, il est raisonnable de se demander si une personne consentirait à être trompée si elle avait, hypothétiquement, la possibilité d'évaluer l'acte trompeur. Autrement dit, s'il était possible de savoir que vous alliez être trompé d'une manière spécifique ou dans un contexte spécifique, consentiriez-vous à cette tromperie ?

        Il est d'une importance éthique particulière de considérer (1) si la technique SUE est trompeuse et (2) dans quelle mesure la technique SUE est trompeuse, si cette tromperie est telle qu'une personne rationnelle y consentirait. Hartwig et al. (2016) soutiennent que la technique SUE est moralement défendable, en grande partie parce qu'elle n'a pas tendance à mettre des personnes innocentes en danger de condamnation injustifiée et parce que le niveau de manipulation psychologique qu'elle implique ne tend pas à priver injustement les gens de leur moral (et juridique) droits. Bien que la technique SUE implique certainement la dissimulation et l'utilisation stratégique des preuves dans une enquête, les membres du public - sans parler des suspects - n'ont généralement pas le droit moral de connaître toutes les preuves dans une enquête active. De plus, la technique SUE ne préconise jamais l'utilisation de faux stratagèmes de preuves (dans lesquels les interrogateurs mentent sur le fait d'avoir des preuves qui n'existent pas), de bluffs de preuves (dans lesquels les interrogateurs prétendent qu'ils analyseront bientôt des preuves qui n'existent pas en fait), ou d'appâts questions (dans lesquelles les interrogateurs demandent à un suspect de répondre à des preuves hypothétiques), qui impliquent toutes de mentir ou de tromper activement un suspect sur le type de preuves existantes. Ces tactiques sont connues pour entraîner de faux aveux ( Perillo & Kassin, 2011 ) et des distorsions de mémoire ( Luke, Crozier, et al., 2017 ). En revanche, la technique SUE repose sur des preuves authentiques pour évaluer la crédibilité d'un suspect et pour induire des changements dans son comportement. Les praticiens formés à la technique SUE ont démontré une augmentation de la précision de détection de la tromperie, avec peu ou pas de changement dans le biais de jugement ( Hartwig et al., 2006 Luke et al., 2016 ). C'est-à-dire que la technique SUE ne semble pas exposer des personnes innocentes à un risque accru d'être à tort jugées coupables. Ainsi, les risques liés à l'utilisation de la technique SUE sont probablement suffisamment faibles pour que des personnes rationnelles consentent à son utilisation.


        Quels types de tests EEG existe-t-il?

        Tests EEG standards

        Vous aurez généralement un test EEG standard lors d'un rendez-vous ambulatoire à l'hôpital. Pendant le test, vous vous asseyez ou vous vous allongez. On peut vous demander de respirer profondément pendant quelques minutes et aussi de regarder une lumière clignotante. Ces activités peuvent modifier l'activité électrique de votre cerveau, et cela se verra sur l'ordinateur. Cela peut aider le médecin à poser un diagnostic.

        Il vous sera demandé de rester aussi immobile que possible pendant le test. Tout mouvement peut modifier l'activité électrique de votre cerveau, ce qui peut affecter les résultats

        Les enregistrements EEG ambulatoires de routine prennent généralement de 20 à 40 minutes, bien qu'un rendez-vous typique dure environ une heure, y compris un certain temps de préparation au début et un certain temps à la fin. D'autres types d'enregistrement EEG peuvent prendre plus de temps. Vous pouvez rentrer chez vous dès que le test est terminé.

        Si vous ne vous souvenez de rien de vos crises présumées, il peut être très utile d'amener avec vous quelqu'un qui les a vues. Ils seront en mesure de décrire ce qui se passe pour vous lors d'une crise.

        Il existe des vidéos sur Internet sur la réalisation d'un EEG. If you want to know what it is like for a young patient to have an EEG you might want to look at this video from the Evelina Hospital. The experience for an adult is not much different.

        Sleep EEG tests

        Your doctor might ask you to have an EEG test while you are asleep. This could be because your seizures happen when you are asleep. Or you may have had a standard EEG test when you were awake, but it didn’t show any unusual electrical activity. When you are asleep, your brainwave patterns change and may show more unusual electrical activity. There are also some types of seizure that mainly happen during sleep.

        A sleep EEG test is usually done in hospital, using a standard EEG machine. Before the test, you may be given some medicine to help you go to sleep. The test lasts for one to two hours and you usually go home once you have woken up.

        Sleep EEGs can be particularly useful in young children. This is because there are some epilepsy syndromes which are more common in young children, where seizures mainly happen in sleep. In some cases, the brain activity can become constantly abnormal during sleep and this might affect behaviour. This is true in electrical status epilepticus during slow wave sleep (ESES).

        For some older people, a sleep EEG can also be useful as brainwave patterns related to focal seizures are more likely to be seen in sleep. Focal seizures are the most common type of seizure in older people.

        Sleep-deprived EEG tests

        A sleep-deprived EEG test is done when you have had less sleep than usual. Before you have a sleep-deprived EEG test, your doctor may ask you not to go to sleep at all the night before. Or they may ask you to wake up much earlier than you usually do.

        When you are tired, there is more chance that there will be unusual electrical activity in your brain. Your doctor might ask you to have this test if you have had a standard EEG test, but it didn’t show any unusual electrical activity. A sleep-deprived EEG can be helpful if you are thought to be having absence, myoclonic or focal (partial) seizures.

        The beginning of the sleep-deprived EEG test is the same as a standard EEG test. You may then fall asleep or doze while the EEG is still recording the activity in your brain. The test lasts for a few hours and you usually go home once you have woken up.

        Ambulatory EEG tests

        ‘Ambulatory’ means designed for walking. So you can have an ambulatory EEG test during your normal daily activities. An ambulatory EEG test is designed to record the activity in your brain over a few hours, days or weeks. This means there is more chance that it will pick up unusual electrical activity in your brain or a seizure, than during a standard or sleep EEG test.

        An ambulatory EEG uses electrodes similar to those used on a standard EEG test. However, the electrodes that are attached to your head are plugged in to a small machine that records the results. You can carry the machine in a small bag, so you are able to go about your daily business. You don’t usually stay in hospital while the test is being done.

        Your doctor will ask you to keep a diary of your activities, such as sleeping and eating, while you are wearing the ambulatory EEG. They will also ask you, or somebody who is with you, to keep a detailed record of any seizures you have. They will then be able to match up what has been happening with the results of your brainwave activity on the EEG test results.

        Video-telemetry tests

        Video-telemetry is the term used to describe a procedure involving an EEG and a video recording. If more information about your seizures is needed and the doctors want to see what happens during your seizures, then there are two options for longer recordings which also include video.

        Hospital video-telemetry

        During a video-telemetry test (VT), you need to stay in hospital. A VT involves using a piece of equipment similar to the one used for ambulatory EEG. At the same time, all your activity is recorded by a video camera. The test is usually carried out over a few days. Sometimes your epilepsy medicine is reduced or withdrawn. This is to increase the chances that you will have a seizure that can be recorded.

        After the test, doctors can watch the video to see any seizures that you had. They can also look at the EEG results for the time you were having the seizure. This will tell them about any changes to your brainwave patterns at the time of the seizures.

        Home video-telemetry / Home long term monitoring (LTM)

        Home video-telemetry can be done at home in a similar way to an ambulatory EEG (see above). You will be shown how to set up the equipment, which will include a video recorder.

        You will usually have had other types of EEG tests before you are considered for a home VT. Your doctor might ask you to have a home VT for one of the following reasons:

        • It’s not clear what type of seizures you have
        • Your epilepsy medicine isn’t working well
        • There’s a possibility that your seizures are not caused by epilepsy, but something else
        • You’re being assessed for epilepsy surgery

        Evelina Children’s Hospital has made a film about home video-telemetry. The film shows how the home video-telemetry service works at Evelina. Services at other hospitals may be different.

        Invasive EEG-telemetry

        Some people who are being considered for epilepsy surgery will have a procedure called invasive EEG-telemetry (iEEG). This is a less common type of EEG for people with more complex epilepsy. A neurosurgeon will do an operation to place the EEG electrodes directly onto the surface of the brain or into the brain. The electrodes are called ‘strip’ or ‘grid’ or ‘stereo-EEG’ electrodes.

        The reason for iEEG is to find out where exactly your seizures are coming from. Another part of this test is called ‘cortical mapping’. Cortical mapping is done to see exactly which part of your brain is responsible for things like your memory or speech. It is done to reduce the risk of complications after surgery.

        How long will it take to get my EEG results?

        You will not normally get your EEG test results on the same day. This is because the recordings will need to by studied by the specialist first and then sent to the doctor who requested the tests. It will usually be a few days or weeks before they can discuss your results with you.

        If you have any other questions about an EEG test, you could ask your family doctor, epilepsy specialist, epilepsy specialist nurse or the person who will carry out the test.

        If you would like to see this information with references, visit the Advice and Information references section of our website. If you are unable to access the internet, please contact our Epilepsy Action Helpline freephone on 0808 800 5050.


        EEG denoising through a wide and deep echo state network optimized by UPSO algorithm

        We propose a wide-deep echo state network (WDESN) with multiple reservoirs in parallel and stacked configuration rather than just one reservoir.

        In order to optimize the WDESN architecture and parameters, we use the UPSO algorithm which achieves better performance compared to the benchmark model.

        We conduct extensive experiments to verify the validity of the proposed model. The denoising performance of the UPSO-WDESN model is compared with other models by statistical method.


        History [ edit | modifier la source]

        EEG brain topography was invented by Walter Grey Walter, who, in 1936, proved that, by using a larger number of electrodes pasted to the scalp, each one having a small size, and a triangulation algorithm, it was possible to identify abnormal electrical activity in the brain areas around a tumor, and diminished activity inside it. Impressed with the possibilities of building bidimensional maps of the EEG activity over the brain surface, Grey Walter invented the toposcope in 1957.

        This was a remarkably complex device and showed Grey Walter's inventiveness (besides being a physician, he was also an engineer). It had 22 cathode ray tubes (similar to a TV tube), each of them connected to a pair of electrodes attached to the skull. The electrodes (and their corresponding tubes) were arranged in a bidimensional geometrical array, such as that each tube was able to depict the intensity of the several rhythms which compose the EEG in a particular area of the brain (the frontal, parietal and occipital lobes, etc.). This array of CRT tubes, were photographed face up, so that a kind of phosphorescent spiral display showed simultaneously which kind of rhythm was present in a particular part of the brain.


        Howto calculate SNR for EEG data?

        I am interested in calculating The SNR of an ERP. My motivation is: To calculate the "signal-to-noise ratio" and from this to extract the information (how?) on how many trials are needed to construct a stable ERP.

        my Main question is: how do I calculate and SNR for such scenario ?

        some more explation about EEG and ERP are enclosed: EEG:

        The on-going electrical activity of the brain measured from scalp electrodes is called the electroencephalogram or EEG. within the EEG is a signal which is more revealing about information processing in the brain. This signal can be obtained by time-locking the recording of the EEG to the onset of events such as a person reading a word on a computer screen, listening to a musical note played on an instrument, or viewing a picture in a magazine. The resulting activity is called an "event-related potential" (ERP)

        The number of trials necessary to obtain an ERP depends on a number of factors, the most important being the "signal-to-noise ratio", that is, the relative size of the signal (the ERP) relative to the size of the noise (the background EEG). In cognitive experiments 30 to 50 stimulus presentations are typically required to obtain a good clean average ERP.


        Trends

        EEG is one of the most important non-invasive brain imaging tools in neuroscience and in the clinic, but surprisingly little is known about how activity in neural circuits produces the various EEG features linked to cognition.

        The ‘standard model’ of EEG states that simultaneous postsynaptic potentials of neural populations produces EEG, but this explains only the existence of EEG, not the meaning of the content of the EEG signal.

        No ‘grand unified theories’ are presented, because there is unlikely to be a single ‘neural correlate of EEG’. More experiments, analyses, and models that span multiple spatial scales are necessary.

        Recent advances in neuroscience knowledge and technologies make this an ideal time for new discoveries about the origins and significances of EEG.

        This research will benefit fundamental neuroscience, cognitive neuroscience, clinical diagnoses, and data analysis development.

        Electroencephalography (EEG) has been instrumental in making discoveries about cognition, brain function, and dysfunction. However, where do EEG signals come from and what do they mean? The purpose of this paper is to argue that we know shockingly little about the answer to this question, to highlight what we do know, how important the answers are, and how modern neuroscience technologies that allow us to measure and manipulate neural circuits with high spatiotemporal accuracy might finally bring us some answers. Neural oscillations are perhaps the best feature of EEG to use as anchors because oscillations are observed and are studied at multiple spatiotemporal scales of the brain, in multiple species, and are widely implicated in cognition and in neural computations.


        EEG System | EEG Machine Key Features

        • High quality signal with optical fiber isolation
        • DC battery power operation eliminates AC power line interference
        • Built-in impedance testing function
        • Built-in impedance testing function
        • Ergonomically designed single shielded cup/clip electrodes with touch-proof connectors (1.5mm)
        • Choice of different configurations:
          • 24/36/48/60 channels unipolar EEG
          • 12 channels bipolar EEG
          • Synchronous acquisition, editing and display of EEG and video signals
          • Synchronised EEG examination and PSG recording enable for more sophisticated clinical applications

          PSG Key Features:

          • Synchronised EEG examination and PSG recording enable for more sophisticated clinical applications
          • PSG hardware integrated into EEG amplifier – No additional hardware space, negligible weight difference, easy hardware management and connection
          • Multiple channels available for PSG recording:
            • EOG
            • Air Flow
            • SpO2
            • Snoring
            • Thoracic and Abdominal Respiration (RESP)
            • ECG

            EEG/ERP Key Features:

            • High quality signal with optical fiber isolation
            • DC battery power operation eliminates AC power line interference
            • Built-in impedance testing function
            • Ergonomically designed single shielded cup/clip electrodes with touch-proof connectors (1.5mm)
            • Choice of different configurations:
              • 24/36/48/60 channels unipolar EEG
              • 12 channels bipolar EEG
              • Synchronous acquisition, editing and display of EEG and video signals
              • Incorporation of ERP consists of acoustic, visual and current stimulation

              ERP Key Features:

              • Choice of acoustic, visual and current stimulation
              • ERP recognition potentials comprising of P300, N400, CNV and MMN
              • Stimulation synchronized with EEG waveform acquisition and configurable stimulation parameters and patterns
              • ERP data averaging function for better case assessment
              • Diversified data measurement tools for ERP latent period and amplitude measurement
              • Multiple ERP(s) available to be replayed and compared concurrently

              EEG Machine details and Cost

              Electroencephalography is the technique of recording and interpretation of the electrical activity in the brain. The electrical impulses produced by the brain’s nerve cells fluctuate rhythmically in distinct patterns. EEG machines are devices that record and measure brain-wave patterns. The recording that is produced is known as an electroencephalogram or EEG.

              The technique was originally applied to psychology, medicine, and neuroscience, but is now applied widely to human-computer interaction, neuromarketing, simulations, and more.

              Because of the increased demand and use of high-quality EEG devices, there are now numerous companies that can meet the specific needs of EEG users. The cost of EEG machine largely depends on what each system offers something unique for the consumer – whether it’s the number of channels, a stationary or portable device, the predefined metrics offered. The cost of the EEG Machine depends on the sophistication and features it comes with. EEG Machine cost varies with features such as Number and Placement of Electrodes, Sampling Rate, ADC Bits.

              Many of the devices that are priced at higher range are remarkably high-tech, research-grade devices that have a wide range of sensors and offer incredible sensitivity.

              Some of these prices are difficult to determine, or subject to academic discounts, and fluctuate with currency exchange rates, or some other reasons.

              The EEG machine you choose will depend on your intended use. Your budget, interest,and electrode count will determine the machine you choose. It takes longer to collect and analyse the data, but whatever your needs may be – it’s always good to talk to the professionals first.At Neurostyle, we consult and guide you to choose a machine as per your requirement.

              It is always best to make a choice between devices with an expert around, and we will be happy to discuss your needs with you.
              s originally applied to psychology, medicine, and neuroscience, but is now applied widely to human-computer interaction, neuromarketing, simulations, and more.

              Because of the increased demand and use of high-quality EEG devices, there are now numerous companies that can meet the specific needs of EEG users. The cost of EEG machine largely depends on what each system offers something unique for the consumer – whether it’s the number of channels, a stationary or portable device, the predefined metrics offered. The cost of the EEG Machine depends on the sophistication and features it comes with. EEG Machine cost varies with features such as Number and Placement of Electrodes, Sampling Rate, ADC Bits.

              Many of the devices that are priced at higher range are remarkably high-tech, research-grade devices that have a wide range of sensors and offer incredible sensitivity.

              Some of these prices are difficult to determine, or subject to academic discounts, and fluctuate with currency exchange rates, or some other reasons.

              The EEG device you choose for your project will depend on your intended use. Your budget, interest, project idea, and electrode count will determine the machine you choose. It takes longer to collect and analyse the data, but whatever your needs may be – it’s always good to talk to the professionals first.

              It is always best to make a choice between devices with an expert around, and we will be happy to discuss your needs with you. Below you will find the price range of EEG Systems from one of the leading manufacturers.


              Are there any risks or side effects?

              The EEG procedure is painless, comfortable and generally very safe. No electricity is put into your body while it's carried out. Apart from having messy hair and possibly feeling a bit tired, you normally will not experience any side effects.

              However, you may feel lightheaded and notice a tingling in your lips and fingers for a few minutes during the hyperventilation part of the test. Some people develop a mild rash where the electrodes were attached.

              If you have epilepsy, there's a very small risk you could have a seizure while the test is carried out, but you'll be closely monitored and help will be on hand in case this happens.


              Voir la vidéo: Electroencéphalogramme EEG (Août 2022).