Informations

La recherche sur la malhonnêteté

La recherche sur la malhonnêteté



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Cette question concerne le pouvoir d'explication des expériences menées pour prouver la théorie de la maintenance du concept de soi dans « La malhonnêteté des gens honnêtes ? » de Mazar et al. (Verschuere, et al. 2018).

Ai-je raison de penser que les expériences ne sont pas suffisamment contrôlées et que leur affirmation selon laquelle un résultat pourrait être cohérent avec leur théorie ne signifie pas que les motifs derrière les comportements observés dans les résultats ne peuvent pas être dus à d'autres forces ?

Dans une expérience où ils prétendent tester directement l'hypothèse selon laquelle on est conscient de son comportement malhonnête, mais à cause du mécanisme cognitif on est capable de maintenir son concept de soi est en fait plein de défauts. Par exemple. nous ne savons pas s'il a été contrôlé pour les différences individuelles, puisque la taille de l'échantillon est petite, la randomisation peut encore conduire à une hétérogénéité entre les groupes.

Les références

Verschuere, Meijer, Jim, Hoogesteyn, Orthey, McCarthy, Skowronski,… , Ezgi. (2018). Rapport de réplication enregistrée sur Mazar, Amir et Ariely (2008). Avancées des méthodes et pratiques en sciences psychologiques. 1(3), 229-377. https://doi.org/10.1177/2515245918781032


Voir la vidéo: 10 asja, mis toovad teie koju õnne, õnne ja raha (Août 2022).